Be Awesome. Be a Geek.
Signaler
Business

La guerre entre les deux géants mondiaux de l'électronique et de l'informatique fait toujours rage. On se rappellera notamment des fameux spots publicitaires lancés par les résidents de Cupertino et qui mettaient en scène un jeune technophile dynamique et un informaticien éculé (qui représentaient donc respectivement Apple et Microsoft).Ces vidéos avait fait grand bruit dans les deux communautés de supporteurs et avait une nouvelle fois déclenché l'ire de Steve Balmer.

Il semble que le temps de la vengeance ait sonné chez Microsoft. On pourrait déjà voir la volonté de Microsoft de s'imposer sur le marché des smartphones comme une simple attaque directe contre Apple. Cependant, et même si on peut très bien imaginer que Steve Balmer se réjouirait fortement d'une victoire de ses Windows Phone 7 sur les iPhone d'Apple, l'occupation de ce marché par Microsoft fait du sens au niveau du business et du positionnement. Géant de l'informatique et développant des OS pour téléphones mobiles depuis bien longtemps, la firme de Redmond possède une vraie légitimité sur le segment du smartphone. Son entrée sur le marché n'est pas pas un casus belli en soi.

Ce qui pourrait l'être par contre est la dernière requête déposé par Microsoft auprès de la United States Patent and Trademark Office's trial and appeal board, institution américaine de révision des brevets et des dépôts de marque. Dans une motion de 27 pages, les avocats expliquent que le terme "App Store" est un terme générique et qu'en tant que tel il devrait relever du domaine public. Ce qui permettrait à Microsoft et à tous les autres concurrents d'Apple de l'utiliser.

Microsoft en veut pour preuvre les définitions littéraire des deux termes qui composent l'expression en cause. Les encyclopédies américaines définissent le mot "app" comme "application logicielle" et "store" comme "un endroit où des biens peuvent être vendus". On ne peut que l'accorder à Microsoft, ces explications, effectivement tirées de dictionnaires, sont on ne peut plus génériques et il est difficile de comprendre comment une marque a pu ainsi s'en approprier l'utilisation.

Apple réplique logiquement que "App" n'est ni plus ni moins que la contraction  de "Apple" et que le terme "App Store" est donc intimement lié à leur marque. Cela justifierai donc un dépôt de brevet et une utilisation exclusive. Steve Jobs, premier à défendre son entreprise, explique également que dans la plupart des médias (et notamment les médias spécialisés) le terme "App Store" est quasiment toujours utilisé pour désigner le market place mis en  place par Apple pour ses appareils mobiles, market place d'autre part le plus utilisé et le premier a avoir été installé.

Là encore Microsoft a la réponse. En effet, les termes de bases étant génériques, tout second sens ou attribut qu'ils auraient acquis ne sont que le fait de leur appropriation par Apple, appropriation fallacieuse à la base et qui doit donc être révoquée. La firme ajoute que Steve Jobs a lui-même utilisé le terme "App Store" pour désigner les market place de la concurrence, alors même que  ces derniers avaient du trouver des noms alternatifs.

Bref, les deux géants se renvoient la balle à grands coups d'arguments plus littéraires que factuels. Même si au fond je trouve les arguments de Microsoft assez irréfutables, je ne peux saluer que le coup de génie marketing qu'avait été le dépôt et l'utilisation de ce nom par Apple. Sa proximité avec le nom même de la marque semble tellement naturel qu'on se demande quel intérêt d'autres marques auraient à l'utiliser pour leurs propres services. La notoriété du market place pour l'iPhone et l'iPad étant maintenant plus qu'établie, je pense que ce ne cela n'aurait pour effet que de troubler le consommateur et peu de vrai impact commercial.

Je pense également que Microsoft le sais très bien et qu'il n'utilisera pas le terme "App Store" même en cas de victoire. Il s'agit ici de mettre le plus de bâtons possible dans les roues de la firme à la pomme pour permettre au Windows Phone 7 de gagner des parts de marchés, ce qui est pour l'instant loin d'être le cas. Certains analystes voient cette opération comme le dernier tour de force d'un Steve Balmer affaibli et conscient d'avoir raté le tournant du smartphones, et des tablettes désormais. Je ne peux que partager leur avis, et ce même si je dois m'avouer très tenté par le dernier jouet de Microsoft.

Voir aussi

Sociétés : 
Microsoft, Apple
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Be Awesome. Be a Geek.

Par Rockolarea Blog créé le 27/10/10 Mis à jour le 24/10/12 à 11h24

Ajouter aux favoris

Édito

 

Chères lectrices, chers lecteurs,

 

Après une première année chaotique, il était temps pour moi et pour le blog de passer à une deuxième étape qui, je l’espère, sera plus stable que ces premiers mois de vie du blog. Alternant entre périodes d’activité intense et mort cérébrale, cette première saison de Be Awesome Be a Geek est avant tout pour moi une leçon qui devrait me permettre de vous proposer pour cette deuxième saison un contenu plus régulier, plus travaillé et plus ressemblant à ce que je veux faire de cette modeste aventure.

 

A priori donc, plus de petits articles par-dessus la jambe, plus de périodes d’inactivité prolongées, mais des articles construits, fréquents et, si Dieu le veut, drôles et intéressants. Du sport, du jeu vidéo, de la gastronomie, de la mauvaise foi et des blagues grasses : la vie donc.

 

Archives

Favoris