▲ ▶ Amaelis Collection ◀ ▲
  
Signaler
Billet d'humeur

Tout le monde en a parlé, tout le monde y a joué ou touché, tout le monde l'a lu ou entendu. Diablo III est sortie le 15 Mai 2012 a minuit en Europe.

 

Diablo III c'est avant tout une histoire de passion. Successeur de l'excellent Diablo II sortie le 30 juin 2000 sur nos PC, soit presque 12 ans avant DIablo III. Ce fut un énorme carton, à juste titre, un jeu de qualité au contenu conséquent et au mode multijoueurs inédit jusqu'à 8. Offrant un contenu diversifié mais surtout perosnnalisable et riche, il est vite devenu une référence et a su rester une référence tout au long de ces 12 années.

DIablo III devait donc proposer la digne suite de ce succès mondial, durant 12 années Blizzard a su distiller des annonces, images, promesse et surtout toujours éviter de parler de date de sortie. 12 années de rêves et frustrations pour les fans de la première heure comme pour les plus jeunes ayant rejoint les rangs par la suite. 12 années d'attente motivées par la communication de Blizzard.

Et si, par chance, durant ces 12 années vous arrivez à suivre l'actualité de ce jeu, votre passion a su rester éveillée malgré les difficultés économiques et sociales que tous les pays ont du traverser, alors vous avez du vivre ce 15 Mai 2012. Ce fameux 15 Mai 2012 gâché par une simple erreur, une toute petite erreur, une erreur économique aux conséquences désastreuses non seulement pour l'image, l'économie mais surtout pour l'avenir de Blizzard.

L'erreur 37.

L'erreur de la mort, l'erreur de trop. On se souviendra déjà de la même boulette de Blizzard, en 2005 au lancement de son jeu phare, World of Warcraft. Erreur partiellement excusable à l'époque, devant le succès de son jeu (prévisible) mais il faut une première fois à tout et Blizzard eu sa première fois à ce moment là. Des serveurs à la rue, des erreurs, bref des joueurs frustrés.

Nous sommes maintenant en 2012, soit 7 années ont passées, 7 années durant lesquelles le succès de World of Warcraft n'a fait que grandir, 7 années durant lesquelles Blizzard à acquis de l'expérience dans les domaines du jeu en ligne, de la gestion des serveurs et des connexions.

Nous sommes en 2012 et Blizzard se fout royalement des joueurs en réitérant, amha, volontairement la même erreur qu'en 2005, en voulant économiser sur les infrastructures informatique pour soutenir son nouveau jeu phare, en imposant une connexion en ligne sans soutenir les infrastructures pour supporter cette dernière et en faisant la sourde oreille face au mécontentement des joueurs.

Nous sommes le 12 Juin 2012 soit maintenant 28 jours après la sortie de Diablo III et hormis des patchs àlacon sur l'équilibre précaire des classes (équilibre qu'ils ont totalement perdus sur WoW depuis 5 ans) aucune correction ne semble avoir été apportée à cette fameuse erreur 37 et ce, malgré les appels des joueurs, la descente en flèche du jeu sur les grands sites de notes, ou encore les mises en demeurre des différentes associations de consommateurs.

 

Le piratage.

Pour cette partie je citerais simplement l'UFC QUE CHOISIR qui décrit on ne peut mieux la politique scandaleuse de Blizzard :

L'autre gros souci, c'est le piratage. De nombreux joueurs ont en effet découvert avec inquiétude que leur compte avait été visité et leur personnage dépouillé. Le fait d'être obligé de créer un compte en ligne et de s'authentifier sur la plate-forme Battle.net n'est pas étranger à cette situation. De son côté, Blizzard assure que les cas de piratage ne sont pas plus présents sur Diablo III que sur les autres jeux. Et pour lutter contre ce phénomène, l'éditeur conseille à ses joueurs d'acquérir pour la modique somme de 10 € un « Authenticator », une sorte de clé USB permettant de sécuriser la connexion (l'application pour smartphone est gratuite, mais moins sécurisante). Dur à avaler pour des joueurs qui pensaient à juste titre que la sécurité de leur compte était comprise dans le prix d'origine, soit 59,90 € !

Les journalistes.

Force est de constater qu'à la sortie du jeu la grogne était très forte, à raison j'ai envie de dire. Face à l'absence de retour de Blizzard, certains ont pris leur plume pour tenter de limiter la casse. Ce fut le cas d'un premier article de Mimic ou il est dit :

Un problème épineux

Je comprends parfaitement mais pensez-vous vraiment que Blizzard ne va pas réagir comme il se doit dans un cas comme celui-là et considérant leur expérience acquise avec Wow sur le sujet ?

Nous sommes 28 jours après la sortie physique du jeu, 28 jours sans amélioration de l'erreur 37 où, après une dure journée de boulot sans passion (on est pas tous salariés chez GameBlog !) l'envie de se poser sur le PC et de lancer sa partie de DIablo III se fait sentir. Et là, plus qu'un sentiment de plaisir, c'est frustration qui toque à la porte. Bonjour erreur 37 ! Donc à la question de Mimic je réponds OUI, OUI JE PENSE QUE BLIZZARD N'EST PAS CAPABLE DE REAGIR PARCE QUE TROP POURRI PAR SON POGNON.

Et pour donner raison à ma réponse, voici un sublime article retranscrivant la record de Blizzard avec ses 50 mètres de champagne pour fêter la sortie de Diablo III ! En comptant environ 700 bouteilles par un calcul simple sur cette photo (surement bien plus en réalité) et en comptant 25€ la bouteille (et encore je suis gentil) ça a du leur couter au bas mot 17 500€. Bref pas de quoi louer 1 serveur mais bien plus pour corriger l'erreur 37 !

Mais le mieux reste encore les leçons de morales qu'on donne aux joueurs. En effet il est toujours bien de rappeler aux joueurs qu'une note doit être objectif plutôt que la retranscription de son expérience de jeu. On est tous journaliste professionnel, cela va de soit. Mais quand je lis que :

La note Metacritic peut influencer certains développements.

J'attends avec impatience l'influence de cette dernière sur Blizzard (actuellement à 4/10), peut-être qu'on aurait un jeu enfin acceptable dans un futur proche, un jeu sans DRM inutile, de fait sans erreur àlacon et avec des features simples et déjà disponibles il y a 12 ans : la personnalisation à minima de son personnage.

Car il est vraiment intolérable que les journalistes prennent partie, et d'autant plus quand c'est le consommateur final qui en fait les frais !

Ceci dit on trouve très vite une explication à ces rédactions plus qu'hasardeuses... il suffit de regarder plus près :

Mais les soucis de connexion, lag, morts qui s'en suivent, le DRM imposé, ne font-ils pa partie intégrante du jeu? Ne rentrent-ils pas en compte dans l'expérience de jeu du journaliste comme du joueur? Vu la note donnée à ce jeu, on croirait que non, mais pour le principe ces derniers sont malgré tout renseignés en bas du test pour faire "genre". On en oublierait presque les features présentent dans Diablo II et absentes de Diablo III qui là encore, sont complètement oubliées. Comme quoi même en prenant le temps pour sortir le test de Diablo III celui-ci est encore perfectible. Certains n'ont pas du faire comme JulienC :

Pourquoi ne pas garder un peu de sang froid ?


L'engoument lors de la sortie du jeu et ses premiers jours ont du faire oublier certains contenus de Diablo II absents de Diablo III.

 

Heureusement que d'autres ont su conserver leur sang froid en écrivant leur test et surtout en sortant la note finale qui va avec et pas le maximum autorisé d'emblé :


Mais ce seront peut-être les choix politiques de Blizzard sur le jeu qui feront le plus de bruit chez ses détracteurs, notamment à cause de cette étrange volonté de forcer les joueurs solitaires à rester constamment connectés pour profiter de leur achat. Quoiqu'il en soit, Diablo III reste un jeu fédérateur et indéniablement réussi, même s'il n'atteindra peut-être pas le statut de légende dont son prédécesseur a pu profiter pendant plus d'une décennie.

 

Bref.

Pour terminer, c'est indéniable, comme toute production de Blizzard, Diablo III a des qualités intrinsèques fortes. Pour autant, pour une production Blizzard, après 12 ans d'attente, et surtout 12 années de promesses c'est décevant. D'autant plus décevant de part des points inhérents au contenu du jeu même qu'aux choix politiques de Blizzard concernant son jeu.

Et le plus triste dans l'histoire n'est pas tant Blizzard que le partie pris des jounalistes, mais bel et bien l'absence de prise de conscience de la part de la direction de Blizzard sur les soucis engendrés par leur décisions et l'absence de réaction de leur part, qu'au final le consommateur paie depuis bientôt un mois... Quand on connait la puissance économique de ce dernier, c'est impensable d'agir ainsi envers ses clients directs.

 

Alors sommes-nous, à l'avenir, obligés de subir ça?

Voir aussi

Jeux : 
Diablo, Diablo III, Diablo II
Sociétés : 
Activision Blizzard
Ajouter à mes favoris

▲ ▶ Amaelis Collection ◀ ▲

Par Amaelis Blog créé le 29/03/12 Mis à jour le 27/08/12 à 21h49

Blog collection, oldies, current gen, mangas, goodies et trolls !

Ajouter aux favoris

Édito

  

Archives

Favoris