Akiru le Fou

Akiru le Fou

Par Akiru Blog créé le 05/02/10 Mis à jour le 12/06/16 à 04h55

Le Blog des fous du pad.

Ajouter aux favoris
Signaler

 

 

Ouah, encore une énième critique de ce film donc le succès viendra probablement des geeks (masculin ?) du monde entier. Je pense qu'il est inutile d'expliquer le pourquoi du comment. Est-il possible pour des hommes normalement constitués de résister à 4 héroïnes dont les actrices choisies ont du respecter pour seul critère lors du choix du casting, d'être des beautées fatale? (Ok je viens d'expliquer le pourquoi du comment.) Naturellement non, j'ai d'ailleurs hâte de voir les premiers chiffres sur les entrées du film. Blondophile vous êtes servi!

                                         


Presque une semaine après sa sorti, un constat s'impose. Le film divise et fait grandement parler au sein des communautés geeks ou autres. D'un constat personnel, je trouve que la plupart des mécontents en attendaient sans doute beaucoup trop. Je pense qu'il fallait attendre ni plus ni moins qu'un gros divertissement comme Platinum Game sait si bien le faire avec ses jeux. Un constat, qui se retrouve également dans les jeux de ce qui est peut être la firme nippone la plus créative du moment. Depuis que les développeurs ont ajouté Okami à leur très longue liste de jeux mémorables, énormément de joueurs ont assimilé le style Platinum Game à ce jeu la. Or, ce jeu était une exception et de ce fait l'attente des joueurs pour les futurs jeux de la firme étaient complétement à coté de la plaque et ils s'en sont retrouvé déçu, ne voyant aucunement les qualités de certains titres comme Bayonetta.

Qu'attendre de plus d'un Sucker Punch qu'un film d'action totalement débridé représentant les fantasmes vidéoludique d'un réalisateur? De ce coté la, je trouve que Zack Snyder celui qu'on ne présente plus, a parfaitement réussi son pari. Malgré cela on en trouve qui attribut ce style de film au fait que Zack Snyder voudrai s'approprier un public et se revendiquer "porte parole" d'une communauté auquel il n'appartiendrai pas. Bon personnellement je pense que quand on fait un film comme cela, qu'il soit réussi ou non, qu'on y passe autant de temps, c'est que forcement on aime ce milieu et je ne pense aucunement que Snyder est un "imposteur", il aime les jeux vidéo et je pense qu'ici il le montre clairement. Mais la ou le film est surprenant, c'est que le scenario n'est pas aussi fade qu'il n'y parait. Il offre plusieurs niveaux de lecture pas forcement d'une profondeur exceptionnel mais suffisamment bien amenés pour être vraiment plaisant et bienvenu dans un film d'action. Si il y a une chose primordiale dans ce type de film pour moi c'est justement un scenario qui ne prends pas forcement le pas sur l'action. Le film ne doit pas se détacher de ce qu'il doit être, c'est à dire un bon divertissement. D'ou l'interêt justement pour Snyder de cacher autant la véritable histoire du film. La première vision se doit d'etre fun et sans prise de tête la réfléxion ne venant qu'après. L'a t'il fait expres ou non ? Ceci est une autre histoire. J'ai d'ailleurs trouvé le début relativement longuet malgré une réalisation et une mise en scène clairement stylisé comme à son habitude avec effets de ralentit à outrance et des plans qui feraient clairement office de cases de bande dessinée. L'introduction est d'ailleurs vraiment réussi avec un remix de Sweet dreams des plus hypnotisant. J'ai eu le droit a quelques frissons. Oui c'est très clipesque mais c'est tellement beau! Néanmoins la mise en place du contexte dure vraiment très longtemps et je n'avais hâte que d'une seul chose, l'arrivé de la première scène d'action. C'est dire à quel point mes attentes sur ce film étaient clair! Je voulais voir des nanas trop sexy buter des monstres géant et puis c'est tout!! La mise en place de ses scènes est des plus excitante. Comme tout le monde le sait maintenant, tout en restant dans une explication simpliste, chaque scène de combat représente à quel point Baby Doll se bat pour effectuer sa danse et accomplir ses objectifs. On ne verra jamais sa danse mais je dois bien avouer que son petit déhanché que l'on voit juste avant la mise en place de l'ère de combat est juste .... à tombé par terre.

Parlons en d'ailleurs des combats. Si je devais en faire un bilan général, je les trouvent vraiment bon. Parfois jouissif, parfois illisible, on fini toujours par prendre notre pied et c'est le principal. Au total, il y a 4 "niveaux". Chacun représentant un type de jeu, un type de fantasme du réalisateur ou tout simplement, ils sont les représentants de ce que l'on trouve le plus fréquemment dans les jeux vidéo. Beat em all, RPG, FPS.

Le premier niveau est pour moi le plus jouissif, l'attente de l'arrivé de cette première scène n'y est peut être pas pour rien, mais une fois sorti de ces premières joutes, je n'avais envie que d'une seul chose, c'était de prendre la manette!

Comment ne pas y voir les multiples références aux plus grands Beat em all de l'histoire? Un décors asiatique qui n'est pas sans rappeler bien entendu toute la culture nippone intégrée dans ce média, on ne compte plus le nombre de jeux ayant pour personnage principale, un héros portant un sabre.

Associé à cela, nous avons en guise d'ennemis des samurais faisant facilement 20 fois la taille de la Baby Doll des samurai démoniaques qui m'ont fait crier Onimusha à mon pote Seblecaribou!

Parmi l'un d'eux, un samurai portant une énorme gatling ou le genre de délires totalement nippon qu'on retrouverai facilement dans un énième jeu de Platinum Game ou dans un Ninja Gaiden !

Et pour conclure cette fight mémorable, la Baby Doll nous gratifie d'un finish sur un coup de sabre chargé à la manière d'une jauge démoniaque remplie à son maximum ! Décors asiatique, monstres démoniaque d'une taille imposante, combat à la Devil may cry, ce premier niveau est donc d'une jouissance absolue tant les références aux Beat em all, qui est mon genre fétiche, sont présentes.

 

Le deuxième niveau fait référence à des titres comme Killzone ou Wolfenstein! Une teinte nazi très marquée, des soldats zombies arborant des tuniques d'Hellgast, ici c'est surtout la part belle aux armes et aux gunfights avec des scènes stylisées à la Vanquish ou à la Gunsliger d'un Devil May Cry.

Plan ralentit comme dans tout blockbuster qui se respecte, Mecha arborant un visage de lapin rose, ici l'exagération est complètement marquée (On a même le droit à une Baby doll explosant un avion de combat au petit flingue !!! Si cela n'est pas fait expres... ), on est dans du grandiloquent comme si à l'instar d'un Vanquish, les japonais se mettaient à faire de l'occidental mais à leur façon. Tout ca nous fait sourire tant c'est exagéré et on se prend au jeu.  L'arrivé du vieux papy de la troupe est d'une classe sans précédent. Peut être le meilleur personnage du jeu euuuuh du film !

              

 

Le troisième niveau s'inspire bien entendu de tous les MMORPG et autres RPG avec leur mondes totalement inspirés du Seigneur des anneaux avec Orques, Trolls et Dragons. L'arrivé de la mère dragon m'a d'ailleurs fortement rappelé Ninja Gaiden premier du nom.

 

Mais il s'agit peut être du niveau le moins fun. Je ne sais pas pourquoi, je pense que j'espérais un combat plus long entre les filles et la mere Dragon mais nous n'aurons le droit qu'a un gros finish mouv, magnifique cela dit. (Le papy a juste une classe de fou furieux lors de l'intro de cette mission, j'avais même envie de me lever je ne tenais plus en place )

Le dernier niveau c'est simple c'est une repompe total de l'intro de FF13 !! La scène du train refaite à la quasi identique que ce soit dans le choix des plans, dans l'environnement, le design, le fait qu'elles ne se trouvent pas sur terre mais dans une planète imaginaire, ici un satellite de Saturn, à l'instar de Cocoon ou Pulse, bref on est dans l'hommage ou la copie comme d'hab c'est à vous de voir. Dans ce niveau nous avons le droit à l'une des scènes de fight les plus impressionnante du film, avec près (voir plus) de 2 min d'enchainements non stop contre des robots humanoïdes. Parfois illisible on se laisse finalement totalement emporter par la séquence pour frissonner un long moment. Le debut de cette séquence est d'ailleur du Lightning tout craché, c'est quasiment un remake de son entrée en scène pour moi c'est flagrant. Le tout melangé à du vanquish pur et dur à un moment précis. Difficile de cacher que j'voulais limite crier, virevolter voir lancer du pop corn juste pour calmer mon excitation.

                     

 

         

          

             

 

Au final, pour être franc avec vous, je ne comprends vraiment pas, quand on est fan de jeux vidéo, comment on peu s'ennuyer en allant voir ce film, ne serait ce qu'en souriant en voyant de tel références si clairement marquées ! Je ne parlerai pas de l'histoire dans mon article je compte le revoir une fois ou 2 pour cela et j'ai hâte de lire les suggestions de certaines personnes sur les autres blog mais vraiment pour moi ce Sucker Punch était clairement comme je l'attendais, peut être pas un grand film, mais vraiment un grand trip !

 

Je vous conseille vivement d'aller voir le blog de Kaminos pour des suggestions très interessante sur l'histoire du film.

 

 

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (5)

Commentaires

Akiru
Signaler
Akiru
hahaha j'avoue moi personnellement ça m'aurai bien fait délirer la voix de chuck norris sur le vieux !! Mais je l'ai vu en VO du coup ca va il avais la classe du tonerre haha !
Cosmycute
Signaler
Cosmycute
le truc qu icasse quand meme c'est que la voix du vieu baa c'est celle de chuck norris :/ quand tu sais sa il devien moin credible le bougre de vieu =D

sinon rien a dire , film génial et I <3 blondie =o
Akiru
Signaler
Akiru
mais killzone fait pensé a Jin Roh en fait c'est un cercle infini hehe :D !

Et completement d'accord avec toi Kaminos pour appleseed !! Comment j'ai pu ne pas y penser !!!
Carbunkl
Signaler
Carbunkl
Je pense plus à Jin Roh qu'à Killzone.
Kaminos
Signaler
Kaminos
Tiens, dans le genre références marrantes, impossible de ne pas rapprocher Rocket de l'héroïne d'Appleseed :P

Archives

Favoris