Le n'chaaa blog

Le n'chaaa blog

Par Akinen Blog créé le 12/06/11 Mis à jour le 25/04/13 à 19h32

Toutes les news décalés et fun du monde du jeux-vidéo!

-"Qui diable es tu!?"
-"A quoi te servirait mon nom?... Tu es déjà mort... "

Ajouter aux favoris
Signaler
Manga et anime

 

Shingeki no Kyojin, Attack on Titan est un manga de Hajime Isayama. Il est actuellement prépublié dans le magazine Bessatsu Shōnen Magazine de l'éditeur Kōdansha depuis septembre 2009, et dix tomes sont sortis en avril 2013. En France, les deux premiers tomes seront publiés par Pika Édition en juin 2013.

 

Cette critique se base sur les dix tomes actuellement disponible au japon. Elle ne contient STRICTEMENT AUCUN SPOIL, donc ne vous en faites pas. Elle a pour unique but de vous informer sur l'intérêt majeur du manga, et par la même occasion, vous réconfortez sur le fait que vous tenez là un produit unique et non-conventionnel du paysage « mangaesque ».

Le synopsis de départ pour commencer : 

« l y a environ 100 ans, les géants ont presque exterminé l'humanité. Les géants mesurent en général plusieurs mètres de haut, ne semblent pas avoir une quelconque trace d'intelligence, mangent des humains. Le pire reste le fait qu'ils mangent les humains pour le plaisir et non pour se nourrir. Le peu d'humains ayant résisté au massacre l'ont fait en se retranchant dans une ville entourée de plusieurs murs si hauts que même le plus grands des géants ne peut pas voir par dessus. »

 

Ainsi que l'opening de l'anime associé pour les plus impatient d'entre-vous :

En effet, ça dépote un max!

 

Des héros fait de ... chair

 

Comme son son nom sous titre l'indique, shingeki no kyojin Attack on Titan parle d'attaque sur les titans. Mais vous comprendrez bien vite que le sous-titre aurait dû être Attack on Humanity. 

 

En effet, l'histoire fait parti des scénario les plus pessimistes qui soit. Il n'y a rien qui soit épargné, et l'horreur et la souffrance feront partis intégrantes de votre voyage initiatique.

 Voici les expressions qu'aurons les héros la plupart du temps.

 

Nous suivons donc les avent... Le calvaire plutôt de 3 héros bien définis qui sont Eren,  Mikasa ,  et Armin. On s'attend donc à un nekketsu de base mais qui lorgnerait du côté d'un bon seinen(horreur et gore). D'ailleurs les premières épreuves des héros ne nous donnent pas tord. Mais en fait si...

 

La mort dans toute son horreur

 

95%. C'est le pourcentage de « disparus » que j'estime sur les dix tomes que j'ai pû lire. Je n'ai jamais vu un tel carnage dans le rang des « gentils » dans un manga. C'est une véritable boucherie qui se déroule sous nos yeux et cela n'a rien à avoir avec les capacités des personnages autres que les héros.

 

On parle ici de guerre; d'une guerre opposant les humains aux titans. Ces géants faisant penser aux nephilims de la bible(géant rejeton d'ange et d'humain). Ils sont donc grand, très grand, ayant une seule et unique expression sur le visage(triste,sourire,terreur,etc). La plupart du temps, leurs traits sont extrêmement exagérés au niveau de la bouche(syndrome joker), ce qui rend leur mâchoire affreuse et repoussante(surtout quand elle s'ouvre). Le côté effrayant des titans est indéniablement lié à leur lenteur.

 La principale zone à éviter quand on s'approche d'un titan

 

Ils sont lent oui, mais lent en tout. Ce que je veux dire, c'est qu'ils réagissent pas ou peu aux agressions extérieurs, les coups et la douleur ne semblent pas les déranger outre mesure, et quelque soit les dégâts infligés, ils n'arrêtent jamais d'essayer d'attraper leurs proies. Même lorsqu'ils « mangent », leurs mouvements sont lent, et leur victime n'a que très rarement le luxe de profiter d'une mort rapide et sans douleur. Les scènes tiennent plus de la « dégustation d'humain » plutôt que de la boucherie habituellement vu dans les seinen. Rajoutons au tableau que les titans ne sont pas regardant sur le partage de nourriture « à la volée », et vous comprendrez le danger réel qu'il y a à se retrouver pris au piège entre leurs mains.

 L'impuissance dans toute son horreur...

 

Il semblerait d'ailleurs qu'il n'y est aucune raison valable qui pousserait les titans à se nourrir exclusivement d'humain. Ce qui pousse la majorité des humains à penser qu'ils ne le font que par plaisir, comme on se jetterait sur le dernier chocolat restant. Une dernière précision, les titans ont même différents caractères, mais je ne m'étendrait pas sur leur sujet car il y a énormément de chose à découvrir en lisant les tomes, et la principale qualité de ce manga, c'est justement les retournements de situation à outrance.

 

Egalité des sexes...Egalité des morts...

 

C'est bien simple, on a l'impression que l'auteur n'aime pas ses héros. En tout cas, le proverbe « qui aime bien, châtie bien » prend tout son sens ici. Les héros n'ont pas un seul chapitre de repos. Ils sont constamment sous pression, menacé de mort dans tous les sens, essuyant encore et encore des attaques surprises de titans. On se demande à chaque fois si la stratégie mise en place fonctionnera... Et la plupart du temps, l'auteur prend un malin plaisir à donner le petit coup de boost qu'il ne fallait pas pour déstabiliser les héros.

 

 Bonjour messieurs, vous n'auriez pas un peu d'optimisme sur vous par hasard ?

 

Je n'ai jamais vu des personnages autant marqués au fer rouge par la vie. Ils n'ont absolument pas le temps de se promener, d'apprécier la vue d'un lac(rajouté dans l'anime), d'avoir des amourettes(la mort n'est pas loin). Ici tout est centré sur la rigueur, l'obéissance au règlement, la mort à éviter à tout prix, et les personnages savent tous que leurs temps est compté.

 

D'ailleurs en parlant de personnages, ici point de discrimination d'age ou de sexes. D'ailleurs l'on serait tenté de dire que les femmes occupent la meilleure place aux yeux de l'auteur. Je n'ai jamais vu de femme aussi fortes et déterminés dans un manga. Elles ont le même niveau d'apparition que les hommes(et le même niveau de mortalité). Les enfants ne sont pas utilisés à cause d'une quelconque pirouette scénaristiques. On est en temps de guerre, et toutes personnes voulant  se joindre à l'armée pour défendre l'humanité est la bien venue. L'expérience est d'ailleurs une denrée rare. Ceux ayant survécus à une attaque de titan sont souvent soit des lâches, soit des combattant largement au dessus du lot, soit des chanceux(et la chance ne frappe souvent qu'une seule et unique fois).

 

Misaka est bien parti pour être l'un des plus célèbres personnages féminins de manga.

 

Stratégie de combat

 

Alors mais que reste t-il aux humains me direz-vous ? Aucune espérance de vie, aucun sauf conduit pour les enfants, aucun prisonnier, les femmes ne sont pas épargnés... Bien, il reste le combat tridimensionnel ! 

 

 

Ce dispositif représente le seul et unique moyen de battre les titans en terme d'agilité, de vitesse(oui, vous comprendrez en lisant), d'amplitude de mouvement et de réaction. Les mouvements que vous avez pu voir d'ailleurs dans l'opening de l'anime sont ceux que tout utilisateur se doit d'effectuer s'il veut avoir une chance de survivre.

 

Il faut par la même occasion félicité l'auteur car le charac design général respecte totalement le côté « réaliste » de l'histoire. Tous les combattants sans exception se battent avec les mêmes armes, le même équipement, et de la même façon. Car c'est la seule et unique manière de se battre contre un titan. La seule différence réside dans les capacités de chacun, et c'est en cela que l'auteur est un génie.

 

La force d'un personnage ne se lit absolument pas sur son design ou son visage. Quelqu'un de vieux, repoussant, bête, maladroit, alcoolique et malpolie peut très bien être le meilleur tueur de titan en 1 vs 1, alors qu'une femme respectueuse et mignonne de surcroît, ayant un bon potentiel (supérieur à tous les héros visible dans l'opening) peut se faire basher comme un morceau de crotte en un seul coup sur un arbre de passage, sans espoir de lâcher une seule phrase avant la fin de sa vie.

 

Tout le monde est logé à la même enseigne... Pas de jupe ni de bustier en temps de guerre.

 

L'auteur s'amuse même à introduire des personnages supposés extrêmement fort, pouvant se battre à 1 vs 8, et les donner en pâture à une forme de danger « nouveau ». A force, on ne sait absolument pas à qui se fier et sur qui se reposer. Les héros eux même en prennent pour leur grade, et la fin du tome 1 est un choc psychologique majeur pour tout lecteur avisé de shonen de base.

 

Shingeki No Kyojin fait pire que Hunter X Hunter et berserk sur ce niveau. C'est le même niveau de radicalité qu'un starship troopers. Jamais un manga n'aura aussi bien retranscrit cette phrase promotionnelle pourtant si ridicule :

 

NO HOPE LEFT

Ceci n'est absolument pas un spoil, rassurez-vous.

 

Joyeux mystères

 

Vous avez dû remarquer que je n'ai donné que très peu d'information sur l'univers. Est ce que les titans est invincible, combien sont-ils, comment la défense s'organise t-elle, quelles sont les armes utilisés, quelles sont les capacités du héros, y a t-il de vrais bad guys, quel est le but final des titans, comment est architecturé la ville des humains, d'où viennent les titans, etc...

 

Tout ceci trouve ici et là des réponses, mais nous les découvrons au fur et à mesure avec les différents personnages du manga. Sachez ceci, ce manga ne répond pas au standard des arcs ! Bien que l'on puisse trouver des séparations titré sur wikipedia et autres, l'histoire se lit d'une seule traite, et aucun événement majeur ne permet d'établir une cassure ferme entre un événement et un autre. Je dirais(ce ne sont que supposition), que le 1er véritable arc sera fini quand l'humanité aura définitivement repoussé la menace titan à l'intérieur de ses terres(grossomodo 1,2% de la surface de la terre). Vous comprenez donc l'étendu de la menace.

 

Ouais, y'aura du boulot pour nettoyer tout ça monsieur!

 

CONCLUSION

Je conseillerai ce Shingeki no Kyojin à tous les amoureux de berserk, ainsi qu'à ceux qui souffrent d'une exposition trop prolongée à l'ecchi et à l'héroïsme exacerbé. Le héro n'en est pas vraiment un, et tout acte irréfléchis est immédiatement sanctionné de mort. C'est une véritablement bouffée d'air frais que nous offre Hajime Isayama, et je vous assure que vous ne sortirez pas indemne du voyage qui se présente à vous

 

J'ai mis volontairement des images en VA afin de limiter le niveau de compréhension instantanée des scans(no spoil). J'espère vous avoir convaincu de dévorer à coup sûr ce fantastique manga. Moi je n'ai pas pu attendre la sortie du 3ème tomes FR, je me suis rabattu sur les tomes japonais en attendant, et ma dépendance est telle, que je n'ai eu d'autres choix que de lire les 3 ou 4 chapitres JAP supplémentaires disponibles actuellement.

 

Pour finir, je vous exhorte tous à éviter à tout prix wikipedia, google image et autres, car il y a du spoil partout ! Wikipedia donne le sort final et « l'identité » de certains personnages(j'ai modifié le wiki pour alerter le spoil mais rien y fait), et google image montre le design de certaines « choses » qu'il vous faut absolument découvrir par vous même ! Croyez moi, les surprises valent le coup, et c'est quelqu'un qui a su directement qui était le héros de bioshock infinite lors de la dernière communication audio de Comstock qui vous le dit.

 

Imaginez le potentiel en jeux vidéo...

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Commentaires

Anti Sexisme et Jeu Video
Signaler
Anti Sexisme et Jeu Video
Bravo pour ton travail il y a un sacré level et tu nous a donné envie de découvrir ce manga malgré que ce n'est pas très bien dessiné ! Surtout que c'est une bonne chose que les femmes y soient l'égales des hommes, contrairement à plein de mangas, ça fait plaisir de l'apprendre et ça va nous plaire à coup sûr donc merci !!!!!
Akinen
Signaler
Akinen
Merci :) J'ai souffert pour pondre cette critique! J'ai hâte de découvrir tous les secrets du scénario!!!
Critobulle
Signaler
Critobulle
Un article sur mon chouchou 2013 :bave:

Alors attention cependant, car même si je suis d'accord avec toi quand tu rapproches le manga de Berserk, le public n'est pas le même, car Shingeki est un shônen. C'est à mon avis ce qui nous permet d'éviter l'éceuil de l'ecchi.

Je n’ai jamais vu de femme aussi fortes et déterminés dans un manga.

Complètement d'accord avec toi. Les personnages féminins ont la part belle, qu'il s'agisse de badasses comme Mikasa ou Annie Leonardht ou de personnages plus "légers" comme Sasha Braus, les personnages féminins échappent au simple rôle de personnages supports à boobs. Ca fait réellement du bien de voir des personnages non caricaturaux.

Enfin, tu dis que l'auteur semble ne pas aimer ses perso, c'est vrai qu'ils ont une fâcheuse tendance à mourir dans d'ignobles souffrances, mais on sent quand même qu'il s'investit à fond dans leur écriture. Ce qui est fort avec ce manga, c'est qu'on est souvent, en tant que lecteur, sous pression. On a toujours peur de voir son perso mourir au détour d'une page, et les morts son si atroces (sans aller dans le gore outrancier) qu'on ne la souhaite même pas à un perso qu'on détesterait. C'est un vrai travail d'équilibriste.

Bref ton article est très sympa, et ta dernière phrase me fait rêver. Un Shingeki en jeu vidéo :bave:

Édito

STOP OR DIE...

 

 Au lieu de lire cet édito, concentre toi sur mon article!

 

Mais d'où est donc tiré la scène de dialogue de ma description? Ceci reste encore et toujours jusqu'à ce jour...jour...la chose la plus incroyable qu'il m'est été donnée d'entendre:

Best emotional scene ever!!!

Archives

Favoris