Rouages et Dentelles

Rouages et Dentelles

Par Ashlotte Blog créé le 31/03/11 Mis à jour le 19/12/14 à 01h52

Ajouter aux favoris
Signaler

 

C'est fatiguée par 546892 concours et atomisée par mes rappels de vaccin qui me font ressembler à un zombie acariâtre que je vais vous parler aujourd'hui de Dissidia 012. Oui, précisons qu'il s'agit bien de dissidia 2, ou plutôt de Dissidia -1, étant donné que le titre est en fait une préquelle du précédent jeu, sorti à l'époque sur la PeuSeuPeu.



J'ai donc mis la main sur l'édition Collector de Dissidia, qui, assez bizarrement, était située en boutique exactement à côté de l'édition classique, et exactement au même prix, donc on va pas se priver. A l'intérieur de la boîte en carton jolie comme tout, j'ai pu y trouver, en plus du jeu, un code pour télécharger gratuitement des DLC de costumes alternatifs, ainsi que des grandes cartes qui servent à rien, mais qui ont quand même le mérite d'exister, il faut le dire. Celles-ci sont à l'éffigie des nouveaux personnages du jeu, qui sont au nombre de 6 de base, en plus de 2 personnages (très bien) cachés. On notera donc l'arrivée de Kain, Tifa, Laguna, Yuna, Vaan, et Lightning, et on pourra débloquer par la suite Prishe et Gilgamesh. Les anciens sont bien évidemment toujours là, ce qui fait monter le nombre de personnages jouables à 30 tout rond , ce qui, il faut le dire, est quand même bien respectable, même si certains des personnages les plus populaires de la série répondent encore et toujours absents sur le roster. (j'en parlerais d'ailleurs tout à l'heure.)


Ainsi donc le scénario du jeu est divisé en deux parties, chacune centrée sur différents personnages. La première raconte la 12 ème guerre entre cosmos et Chaos, les dieux qui ont eu la bonne idée de se lancer dans une baston éternelle pour savoir qui devrait régner sur le monde, en invoquant des pauvres gars, qui au final avaient rien demandé à personne. Dans celui-ci, on pourra contrôler les six nouveaux personnages sus-cités. Le scénario est étonamment court, mais pas si mal fait que ça. On a très envie de passer à la suite qui n'est autre que...

DISSIDIA 1. Non , je vous la fait pas à l'envers, la deuxième partie du jeu est en fait Dissidia 1. Si, souvenez-vous, les 10 péons qui vont chercher leur cristal et que vous avez maudits parce c'était long à en crever? Et bien vous y avez encore droit. Si vous n'avez pas fait le premier jeu, vous serez intéréssé. Si vous l'avez fait vous aurez envie de vous coller une balle( de gunblade ) dans la tête.

Une fois que vous aurez fini le jeu, vous pourrez évoluer plus ou moins librement sur la carte du monde pour faire monter vos personnages en experience dans une orgie de combats très difficiles et pas forcément très intéréssants. Mais bon, si vous voulez monter votre personnage préféré jusqu'au niveau 100, ce sera une étape obligée. Desolée les copains.

On ne peut pas vraiment parler d'histoire dans un final fantasy sans parler des milliers et des milliers de lignes de texte que vous allez vous farcir durant le jeu. En parlant de ça, j'éspère que vous aimez l'anglais, parce que vous allez en bouffer.



Au final, on a l'impression que le titre ne se cache pas vraiment que son interêt n'est pas dans le scénario, mais bien dans les personnages . On les connaît, on les aime, et il y'en a beaucoup.

 

 



Chacun d'entre eux a ses compétences et son style de combat propre. Par exemple Laguna se battra à distance, tandis-que Tifa enverra des coups de poing dignes de Mac Tyson, arrachage d'oreille en option. (Non, sérieusement, Tifa se bat vraiment comme une camionneuse, dans ce jeu.)
il est à noter que les costumes alternatifs dont disposent les personnages, au nombre de 2 ou 3 selon celui-ci, sont directement inspirés de leurs jeux respectifs, et c'est donc avec une grande affection qu'on retrouve Djidane en chevalier de Pluto, ou encore Yuna en mariée. Le Gameplay n'a absolument pas changé, on note juste l'arrivée de l'assist, un pote qui viendra casser la figure à l'ennemi lorsque la jauge d'assist (sans blague) sera à fond.
En résumé, si on a apprécié le 1, il y'a de fortes chances que l'on apprécie également le numéro 012. Sinon, et ben tant pis pour vous, triste sire.


Coin gueulante (ou comment pleurnicher sur les choix qu'aurait pu faire square.)


Dans le jeu, le roster est composé (à quelques exceptions près) du héros du jeu et du grand méchant, auxquels on ajoute les nouveaux personnages de 012, qui sont tous gentils. Selon moi, le jeu aurait d'autant plus intéréssant si étaient présents plus de « méchants » et des personnages un peu charismatiques que tout le monde en est venu à apprécier. Voici ma petite liste « pour le fun » des personnages que j'attend pour Dissidia 9989512.

 



                    Gentils                                           Méchants



FF1 :     Mage noir                                                  La Liche

FF2:      Maria                                                          Borghen

FF3:      Refia (ou Ingus)                                         Xande

FF4:       Edge (ou Yang Fang)                                 Zemus

FF5:       Galuf                                                          Enuo

FF6:       Setzer                                                        Gesthal?

FF7:       Vincent                                                      Genesis?

FF8:       Linoa/Zell/Irvine                                         Seifer

FF9:       Bibi/Freyja (ou même steiner)                   Beatrix

FF10:     Auron/lulu/wakka                                      Seymour

FF12:      Balthier                                                     Ghis?

FF13:     Sazh                                                         Cid

Et là, ce serait un peu la classe.
Allez les p'tis loups, bonne journée !

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Archives

Favoris