>
>
>
Les disciplines de l'esport - Partie 1
est à vous

Les disciplines de l'esport - Partie 1

Starcraft, Counter Strike, Quake 3, Warcraft 3
Signaler
Par NetGDidi - publié le
Image
Sélectionné par la rédaction

Les opinions et vues exposées dans les articles lecteurs ne reflètent pas forcément celles de la rédaction de Gameblog.

Les premières disciplines de l'esport présentées par votre serviteur.

Disciplines de l'eSport 

Le but de cet article n'est pas de vous faire un historique intégrale de toutes les disciplines de l'esport. Il me faudrait beaucoup plus qu'un article pour tout cela. Sachez seulement que les pemiers jeux s'apparentant à de l'esport avec des joueurs payés remontent au temps des bornes d'arcade des années 80 !

 

Lecteur, vois cet article comme un post-it regroupant les disciplines ayant marquées l'esport.
Je ne cherche pas à détailler chaque discipline dans le moindre de ses pixels mais juste à résumer l'essentiel.

 

Starcraft Broodwar - 31 mars 1998 -

Après avoir rencontré un franc succès avec ses deux premiers Warcraft Blizzard nous pond un RTS (Real-Time Strategy). On se retrouve dans un univers futuriste (le 26ème siècle pour être très précis) avec 3 races que sont les Protoss, les Terrans et les Zergs. La campagne solo est excellente, l'histoire bien ficelé etc ... Mais nous ne sommes pas là pour louer la narration et le solo de Starcraft. Si Starcraft va devenir une référence (11 millions d'unités vendues tout de même) c'est grace à 3 facteurs :

 

1- Battle.net et réseau local.

C'est sur Starcraft que nait la mythique plateforme de Blizzard Battle.net. Elle offre la possibilité à des joueurs de s'affronter en ligne très facilement. Pour ceux qui n'avient pas la connexion suffisante (hey salut vieux 56 K ^^) il restait bien entendu la possibilité de le faire grâce au mode LAN également très fiable. Le Bnet bien que minimaliste par rapport à ce que l'on connait aujourd'hui permettait de se faire une liste d'amis et de découvrir des modes de jeu comme le très célèbre Tower Defense !

Battle.net avant ^^.

Le mode LAN permettra la création d'événements (surtout en Corée du sud), notamment les fameux WCG (World Cyber Games).

 

2- Les patchs et l'add-on Broodwar.

Blizzard est aujourd'hui très réputé pour le suivi qu'il accorde à ses jeux et à ses joueurs. Starcraft en est le permier exemple. En effet, les premières versions de Starcraft n'étaient pas du tout équilibrées. Il faudra attendre quelques patchs et par la suite l'extension Broodwar pour se retrouver avec un jeu très équilibré. J'insiste sur l'équilibre car c'est un constante très importante des RTS. Starcraft Broodwar est très certainement le RTS le plus équilibré. Avoir des matchs up "balanced" demande vraiment un suivi constant du développeur.

Loin d'être moche pour l'époque.

C'est la volonté de Blizzard à vouloir rendre compétitif un jeu de stratégie ou chaque faction est très différente qui fait qu'aujourd'hui Starcraft est la référence pour les spécialistes du genre.

 

3- La Corée du sud.

On parle souvent de la Corée comme le pays de l'esport. Mais dire que c'est le pays de Starcraft serait beaucoup plus pertinent. Remettons donc les choses dans leur contexte.

La Corée du sud sort de quinze années de très forte croissance et s'est développée dans le marché des nouvelles technologies. Le gouvernement cherche absolument à booster son économie, si bien que la Corée du sud se retrouve être le pays le plus développé en cybercafés et au niveau des connexion internet. Le pays du matin frais est entièrement couvert par la fibre optique (le premier à être entièrement couvert par l'ADSL et le wifi).

Lorsque Starcraft sort ce n'est pas le ras de marée immédiat. Il commence à pointer le bout de son nez dans les nombreux cybercafés. Puis vient le tour des FPS, un certain Counter Strike sort en première bêta en 1999. Le gouvernement essaye de eer l'accès à ce genre de jeux "violents". Il est interdit dans les cybercafés. Starcraft va pouvoir ainsi prendre toute la place qu'il mérite.

Voulant imiter l'Europe de nombreuses compétitions sont lancées entre les différents cybercafés. Suite à celà la KeSPA va créer deux compétitions que sont la MSL et l'OSL. Starcraft passe ensuite à la télévision en émission quotidienne. Suite à un tel engouement les progamers vont faire leur apparition. Le plus connu étant le terran Slayers.Boxer qui reste le joueur le mieux payé de l'histoire du sport électronique. C'est une véritable star tout comme les July (joueur zerg) ou autre NaDa (terran). De notre côté nous avons eu un certain Elky (meilleur joueur de poker français en terme de gains) qui est allé jouer en Corée du sud.

Elky Vs Boxer.

 

Reportage Capital sur Elky (en 3 parties).

Aujourd'hui Starcraft occupe toujours une place aussi importante en Corée du Sud même si Starcraft 2 devient petit à petit le successeur de son ainé.

 

Mon avis perso sur le jeu :

Il est clair qu'aujourd'hui Starcraft est assez rebutant par son aspect et sa prise en main. Dans Starcraft 2 le joueur est très assisté au niveau de son jeu. Je pourrais citer les points de ralliement et les les groupement d'unités, la micro plus simplifiée et bien d'autres différences. La marge de progression d'un joueur est beaucoup plus grande sur Starcraft premier du nom. C'est pourquoi les joueurs le juge comme le RTS le plus "skilled". A haut niveau sur Starcraft 2 tout le monde peut mettre une map aux meilleurs joueurs du monde ce qui sur Broodwar est juste impensable. Le multitasking requit par Starcraft est infiniment plus exigeant.

Au final on pourrait qualifier Starcraft de beaucoup plus "esportif" que son successeur mais de beaucoup moins accessible pour des joueurs moins hardcore ou tout simplement pour le public.

 

Quelques joueurs références :

Boxer, NaDa, July, Jaedong, Flash, Bisu, Elky.

 

Counter Strike - 19 juin 1999 -

Six mois après la sortie du FPS des années 90 Half Life sort la bêta d'un mod tiré de ce dernier. Counter Strike n'était clairement pas destiné à connaitre le succès que l'on connait tous. On peut tirer un grand coup de chapeau à Minh Le et Jess Cliffe pour avoir concocté la référence du FPS par équipe. Les premières maps n'ont pas de volonté d'offrir une véritable compétition derrière. Je me souviens encore des de_dust, de_aztec qui n'étaient pas du tout équilibrées. Mais petit à petit l'équipe de développement corrige les défauts du jeu. En quelques semaines Counter Strike devient le jeu en ligne le plus joué. Loin devant des hits comme Quake 3 ou Unreal Tournament.

Counter Strike àl'ESWC

 


Le concept est simple. Il s'agit d'un paintball en 5 contre 5 si ce c'est que l'on ne doit pas prendre un drapeau mais amorcer une bombe sur l'un des deux sites de la carte. Les terroristes sont en attaque dans des rounds de 1:45 et les anti-terroristes essayent d'assurer la défense.

 

Simple et efficace

Counter Strike est tout simplement le jeu par équipe qui a le plus marqué le sport électronique. Ce jeu est arrivé à une telle maturité que seules 5 maps étaient jouées en compétitions pendant des années (de_dust2, de_inferno, de_train, de_nuke, de_tuscan).

HLTV ou le steam avant l'heure. Le développement d'HLTV a permi de rendre la compétition visible pour tous les internautes. Ca reste encore à l'heure actuelle beaucoup plus fiable et bien plus beau qu'un stream puisque cest intégré au jeu.

 

La HLTV ou le stream avant l'heure.

 

Contrairement à Starcraft ce ne sont pas les asiatiques qui marqueront le plus cette discipline mais surtout les Européens et notamment les suédois chez qui CS est une discipline reconnue.

Mon avis perso sur le jeu :

Counter Strike premier du nom est clairement au dessus de la version Source et pour l'instant de la version Go.

Les deux atouts majeurs qui en font un monstre de compétition :

- Un jeu très épuré et lisible !

- Le gameplay.

Même aujourd'hui je ne rechigne pas à faire un petit mix avec 4 potes. Avant les MOBA CS 1.6 c'était le seul jeu esport par équipe et c'était bien.

Counter Strike m'aura procuré des frissons. Je me souviens encore de nombreuses finales où connecté à une HLTV je supportais mon équipe favorite.

CS fait parti des jeux auxquels on jouait sur un 56K. Et rien que pour ça il mérite d'être ici.

Quelques joueurs références :

Spawn, Neo, Heaton, Markeloff, Get_Right, f0rest et beaucoup d'autres ^_^.

Quelques teams références :

Sk-Gaming, NiP, fnatic, Navi, EG, Mym et beaucoup d'autres ! GG, emulate, aAa et Millenium côté français.

 

Quake 3 - 2 décembre 1999 -

Alors attention celui là il est cultissime ! Je n'ai jamais énormément joué à Quake mais j'ai toujours adoré les matchs. C'est simple c'est pour moi la discipline la plus "esportive". Mais revenons à la base du jeu. Nous sommes dans un FPS (on peut même parler de Quake Like) qui se déroule en arènes (environnement fermé). Chaque arène dispose d'armes et bonus disposés à des endroits précis et qui réapparaissent à intervales réguliés.

En quoi Quake 3 est un titre exigeant ?

Son AIM :

Le verbe aim signifie tout simplement viser. Quake 3 est très certainement une référence dans le genre. La vitesse du jeu et le différent arsenal mis à disposition exigent du skill. Dans certaines situations il faut même préshoot au maximum.

Fatal1ty nous fait une remontée fantastique

Maitrise de l'environnement :

Nous autres pauvres joueurs de FPS lorsque nous jouons à Quake 3 c'est du run and kick (pour certains du run and die). Un joueur de haut niveau aura non seulement un excellent AIM mais aura travailler la map.

Travailler la map à Quake ça ne se résume pas à connaitre la physique de cette dernière. C'est bien plus complexe que cela. Un bon joueur va tout simplement connaitre les endroits ou vous respawnez (endroit ou l'on peut réapparait après une mort), les bonus. Tout l'intérêt de Q3 résulte selon moi ici. Gérer l'état de son personnage passe par la protection des bonus et des armes importants. L'armure respawn dans tant de temps il faut que j'y sois dans 6 secondes maximum. On appelle cela le map control. Protéger les zones importantes c'est 50% du boulot.

Strenx vs rapha

Les déplacements :

Bien savoir se déplacer dans Quake c'est tout un art. Le strafe jump, le rocket jump, le bjump etc ...

Lorsque l'on regarde certains matchs on a plus l'impression de voir un jeu de course qu'un match de FPS. Pour maîtriser toutes ces méthodes de déplacement cela demande pas mal de temps. Et après ce n'est pas fini car il faut apprendre à l'utiliser en fonction des situations.

Le strafe jump : la base

 

Mon avis perso sur le jeu :

Je n'ai jamais énormément joué à Quake 3 pour la simple et bonne raison c'est qu'au bout d'une demie heure j'ai le tournis (petit nature !!).

En revanche je suis le premier à reconnaitre la qualité du titre. Quand je dis que c'est le jeu le plus esportif pour moi c'est qu'il est exigeant à bien des niveaux et qu'il exige un talent mais surtout un entrainement rigoureux.

Pour un jeu du genre je le trouve simple à suivre. Un spectateur n'aura pas tant de mal à comprendre le déroulement d'un match malgré le côté bourrin du jeu.

Quelques joueurs références :

Fatal1ty, L1nk1n, Cooller, Av3K, Cypher, Strenx.

 

Warcraft 3 - 3 juillet 2002 -

Le succès des deux premiers opus et l'ovation qu'a reçu Starcraft ne pouvait amener qu'un chose : un Warcraft 3 digne de ce nom. Ce jeu a contribué a révolutionné l'esport et même le genre. Je pourrais disserter des heures sur ce jeu. Je pense que c'est tout simplement le jeu sur lequel j'ai passé le plus d'heure dans ma vie de gamer. Blizzard fait le pari osé de tabler sur 4 races et d'y inclure un système de héros. Cela donnera un côté RPG au titre et fait que ce RTS est si particulier.

 

Un RTS riche et varié

 

1- Warcraft 3 Reign Of Chaos - Oh my battle.net !

Starcraft avait créé battle.net, Diablo 2 l'a utilisé, Warcraft 3 l'a révolutionné.

Première grande révolution : un système de matchmaking et de ladder fait son apparition.

Le matchmaking peut se faire en 1vs1, 2vs2, 3vs3, 4vs4, FFA. On peut également choisir de véto certaines maps.

Une interface multi assez élaborée permet de retrouver facilement ses amis.

La deuxième révolution est l'éditeur de maps. Starcraft en avait un et on y avait d'ailleurs vu l'émergence de mods comme le Tower Defense. Mais c'est vraiment sur Warcraft 3 que les développeurs ont pu assouvir leur besoin de créer des custom maps.

C'est d'ailleurs grâce à War3 que le MOBA fera son apparition avec le célèbre mod DOTA.

 

2- Blizzard commence vraiment à s'investir dans l'esport.

Sur Starcraft Blizzard avait plutôt regardé faire la Kespa. Avec War3 l'éditeur américain compte bien marqué l'esport de son empreinte. Le système de ladder leur permet d'organiser des saisons avec des gros cash prize à la clef.

Les Blizzcon sont également l'opportunité d'organiser des tournois Starcraft et Warcraft 3.

Blizzard se rend compte du potentiel de l'esport. On sort petit à petit de l'ère du 56K et de plus en plus de joueurs se mettent à jouer en multi.

ToD qui gagne 30 000$ aux WEG en Corée

 

3- The Frozen Throne - Une extension indispensable.

Ce qui est génial avec Blizzard à l'époque. C'est que lorsqu'ils sortent une extension on sait que cela va révolutionner le jeu. Starcraft l'a prouvé, Diablo 2 également, Warcraft 3 ne dérogera pas à la règle.

Reign Of Chaos était un peu trop centré sur les héros et était un peu trop limité en terme de possibilité. The Frozen Throne apportera du sang neuf avec un nouvel héros pour chaque race, des héros neutres, des boutiques propres à chaque race et des nouvelles unités.

Grubby recommente des années après sa game de la finale Blizzcon 2005. Le live de l'époque : ici.

 

4- Un RTS choyé en Europe puis en Chine !

W3 a été bien entendu très bien reçu en Corée du Sud mais également en Europe. L'Allemagne et l'ESL vont permettre un devéloppement rapide du titre sur la scène esport. On se souvient encore des WC3L qui restera la meilleure compétition par équipe pour un RTS avec (ce qui était très rare à l'époque) des streams de qualité !

A l'époque on suivait les matchs sur la WaaaaghTv (une sorte d'HLTV). Ce petit logiciel permettait de suivre la game dans le jeu. Après on pouvait toujours allumer NetG Radio pour avoir un shoutcaster.

Ainsi va naitre une communauté de joueurs professionnels en Europe et notamment en France (ToD, Intox, Fatc, Wolf etct ..).

Au fil des ans le titre va sortir et connaitre un gros succès en Chine. Le jeu le plus joué là bas sera d'ailleurs pendant un temps DOTA, mais ça c'est une autre histoire.

 

Les joueurs Grubby et Tod galèrent face aux fan chinois

 

Mon avis perso sur le jeu :

Je ne vais pas être totalement objectif puisque c'est ce jeu que j'ai le plus squatté dans ma vie. C'est ce jeu qui m'a fait kiffer l'esport et qui m'a donné envie de faire des scènes, de la radio, de la webtv. Et même si tout cela semble loin derrière j'ai toujours en moi l'idée que j'y refoutrais surement les pieds un jour.

Alors le jeu en lui même. Blizzard révolutionne le concept de RTS en donnant une importance aux héros et également en mettant en place un système de creeping (des monstres neutres sur la carte donnant expérience, or et objets). L'un de ses poins faibles réside dans le fait qu'il y a quatre races. Cela a rendu le jeu moins équilibré qu'un Starcraft Broodwar (3 races) mais il n'en reste pas moins que Blizzard a vraiment tout fait pour réduire au maximum cet équilibrage. D'un autre côté je préfère un jeu avec quatre races différentes.

Les puristes reprocherons également son côté "random". L'aléatoire va avoir son importance dans les dégats et le drop d'objets.

Là c'est le spécialiste esport qui va parler mais ça n'engage que moi. Pour moi Starcraft Broodwar est le RTS le plus élitiste dans le milieu de l'esport. En revanche War3 se démarque de sa licence jumelle sur un point. War3 est vraiment le RTS sur lequel la hiérarchie des joueurs est la plus respectée. Cela peut sembler bizarre étant donné le côté "random" de la licence mais au final je constate qu'il reste beaucoup moins aléatoire qu'un Starcraft 2. Je m'en explique : quelqu'un de très fort gagnera 90% de ses matchs contre quelqu'un d'un peu moins fort. Le niveau du joueur avait un vrai impact sur ses résultats. Sur Starcraft 2 n'importe qui peut battre n'importe qui.

Quelques joueurs références :

Francais : ToD, Wolf, Fact, Intox, Blatty, Psycho (YellowStar sur League Of Legend), Stephano, Hg.

Monde : Grubby, Moon, Lyn, Sky, Infi, Fly, TeD, Fov, Lucifer, Sweet, Zacard, Madfrog, Insomnia, Th000.

 


Dossier eSport :

Top ventes

Console Sony PS4 Pro 1 To
Neuf : 399,00 €
Console Sony PS4 Slim 500 Go + Fifa 17
Neuf : 369,80 €
Casque de réalité virtuelle Sony Playsta…
Neuf : 399,99 €
Pack Fnac Console Xbox One S 500 Go + Ma…
Neuf : 329,90 €
Console Microsoft Xbox One S 500 Go Blan…
Neuf : 270,74 €
Console Sony PS4 Slim 500 Go
Neuf : 289,99 €
Pack Console Sony PS4 Slim 1 To Noire +…
Neuf : 349,90 €
Pack Microsoft Xbox One S Battlefield 1 …
Neuf : 270,84 €
Console Sony PS4 Slim 1To + Watch Dogs +…
Neuf : 349,90 €
Console Microsoft Xbox One S 500 Go Blan…
Neuf : 249,00 €
Console Sony PS4 Slim 1 To + Call of Dut…
Neuf : 329,90 €
Console Nintendo Wii U Mario Kart 8 Pack…
Neuf : 299,90 €
Casque de réalité virtuelle HTC Vive
Neuf : 949,00 €
Pokémon Soleil 3DS
Nintendo 3DS
Neuf : 35,91 €
Console New Nintendo 3DS XL Pokémon Sole…
Neuf : 229,78 €
2 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (2)