Fredrik Liliegrin, ex-CEO et co-fondateur de Dice, n'a pas sa langue en poche. Et il n'aime pas beaucoup la Wii, qu'il assimile à un vulgaire virus inefficace.

Je décrirais comme un virus qui n'accroche pas. C'est un jouet, pas un produit destiné à l'entertainment. ne l'utilisent pas, c'était cool, mais ce ne sont pas des gamers, alors ils la rangent.

Fredrik précise malgré tout qu'il n'a aucune haine envers Nintendo mais poursuit sur sa lancée ironique :

intelligente dans le sens où ils ont réalisé que ce n'était pas une console de jeu sur le phénomène Wii Fit qui a aidé un grand nombre de personnes qu'ils étaient gros et qu'ils avaient besoin d'exercice.

Voilà, je vous laisse méditer sur ces paroles pleines de sagesse. Pendant ce temps-là, je m'en vais consoler notre JulienC national, meurtri par tant de haine gratuite.