1. Jeux Vidéo Gameblog
  2. >
  3. Actualités
  4. >
    Insomniac (Spider-Man, Ratchet & Clank) ne fait plus ses choix en fonction des joueurs hardcore

Insomniac (Spider-Man, Ratchet & Clank) ne fait plus ses choix en fonction des joueurs hardcore

Par Romain Mahut - publié le
×

En 25 ans d'existence, Insomniac Games a sorti de nombreux jeux, dans des genres variés. Et même si certains étaient clairement "tous publics," comme Spyro The Dragon par exemple, d'autres s'adressaient davantage à un public de joueurs chevronnés. Et à en croire le studio californien, il n'est pour lui plus question de tenter de plaire à ces derniers.


À lire aussi : PS5 : Marvel's Spider-Man Miles Morales se met à jour pour mieux réfléchir


La newsletter Axios Gaming a récemment eu l'opportunité de s'entretenir avec Mike Daly, le réalisateur de Ratchet & Clank : Rift Apart chez Insomniac Games. À l'instar de Marvel's Spider-Man, jeu également développé par le studio récemment racheté par Sony, Rift Apart propose des séquences pouvant être zappées par les joueurs (si ces dernières sont considérées comme trop difficiles par ces derniers par exemple).

Si cela peut faire grincer des dents les joueurs amateurs de jeux exigeants et de défis corsés, cette décision a été murement réfléchie chez Insomniac. Pour le studio de Ted Price, difficulté ne rime pas avec plaisir :

Nous nous sommes plus ou moins débarrassés de cette croyance populaire qui veut que les jeux doivent être corsés pour que le joueur en tire de la satisfaction.

Chacun sa route, chacun son chemin

Alors que des débats font régulièrement rage dès que certains osent évoquer l'ajout d'un "mode Facile" dans les titres développés par FromSoftware, Insomniac Games fait le choix assumé de rendre ses jeux accessibles au plus grand nombre. Selon Mike Daly, cette démarche passe par le fait de donner aux joueurs la possibilité de ne pas avoir à résoudre des énigmes s'ils ne souhaitent pas le faire :

Nous ne réfléchissons plus en termes de : "qu'est-ce qui va permettre à l'élite des joueurs d'être fière d'elle ?" Mais plus en termes de : "qu'est-ce qui va permettre à tout le monde d'avoir l'expérience de jeu qu'il veut avoir ?" Car d'une certaine manière, c'est la chose la plus importante pour nous.

D'un point de vue strictement commercial, il est plus intéressant pour un studio comme Insomniac de chercher à intéresser un public le plus large possible. Les joueurs les plus exigeants en matière de difficulté sont clairement bruyants sur les sites spécialisés et les réseaux sociaux, mais ils sont loin d'être représentatifs de la majorité des consommateurs.

Une solution potentielle afin de satisfaire tout le monde serait de proposer du contenu à la carte et modulable en termes de difficulté afin que chaque type de joueur y trouve son compte. Bien évidemment, certains joueurs diront que cela peut nuire à la vision que les créateurs avaient pour leurs jeux. Mais ça, cela serait à ces derniers de le déterminer.

Que pensez-vous de ces déclarations de Mike Daly ? Insomniac a-t-il fait le bon choix selon vous ? Où vous situez-vous dans le débat sur la difficulté dans les jeux vidéo ? Dites-nous tout dans les commentaires ci-dessous ?

La rédaction vous recommande

6 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (6)