1. Jeux Vidéo Gameblog
  2. >
  3. Actualités
  4. >
    Company of Heroes 3 : On a vu la surprise stratégique de SEGA... Une opération sans faille ?

Company of Heroes 3 : On a vu la surprise stratégique de SEGA... Une opération sans faille ?

Par Camille Allard - publié le
×
vidéo : Company of Heroes 3 - Announce Trailer
vidéo : Company of Heroes 3 - Gameplay Reveal Trailer [PEGI]

Comme vous, lors de l'annonce d'un troisième volet de la saga Company of Heroes nous étions assez surpris. En effet, à part des très rares rumeurs, rien ne pouvait laisser penser que le fameux RTS situé durant la Seconde Guerre Mondiale allait avoir le droit à une suite.  De notre côté, non seulement nous avons pu en savoir plus sur le jeu mais nous avons également pu tout simplement y jouer pendant quasiment 3 heures. De quoi se faire une première idée de son potentiel avant sa sortie.

Relic Entertainement ne chôme pas, c'est le moins que l'on puisse dire. En plus d'être sur Age of Empires IV, qui s'annonce comme un mastodonte en devenir de la stratégie, ils sont aussi derrière leur bébé Company of Heroes 3. Une saga qui est née en 2006 avec un premier titre qui nous permettait de revivre les plus grands moments de la Campagne de Normandie et qui nous avait laissé en 2013 avec le Front de L'Est et l'Opération Barbarossa.

Nouveau Front, nouvelles possibilités

Cette fois le studio s'attaque à un autre gros morceau de la Seconde Guerre Mondiale, la Campagne d'Afrique et la Libération de l'Italie, ainsi que le Débarquement de Provence. Bref, un jeu qui est centré uniquement sur la Méditerranée Un Front moins connu du grand public mais tout particulièrement intéressant. Si toute la partie qui concerne l'Afrika Korps et les forces du Generalfeldmarschall Rommel a été uniquement teasée lors de la présentation, nous avons pu jouer une partie de la Libération de l'Italie.

L'une des grosses nouveautés est l'ajout d'une Campagne de type Wargame où l'on doit gérer le recrutement des troupes, les lignes d'approvisionnement, les renforts, les prises de positions, etc. On a un peu l'impression d'avoir un jeu Paradox Interactive, en beaucoup moins complet et profond, et ceci s'avère fort agréable. Même si l'essentiel du RTS reste les phases de combat en temps réel, cet ajout est un véritable vent de fraicheur et vient apporter de longues heures de jeu supplémentaires.

Débutant le 10 juillet 1943, cette campagne transalpine permet de profiter du coté des Alliés de nombreuses troupes et de pouvoir notamment recruter aussi bien du côté des britanniques (colonies comprises) que du côté des Américains. Les développeurs ont bien expliqué que c'est le jeu qui proposerait le plus d'unités et de factions différentes. Toujours dans le "plus", on sait désormais que ce troisième épisode proposera aussi les plus grandes cartes de la saga. De quoi faire tourner les têtes et imaginer un contenu particulièrement gargantuesque.

Bienvenue en 2021

Nous avons bien évidemment pu aussi participer à des combats plus classiques via les phases RTS qui ont fait tout le succès du jeu. Cette campagne Italienne est ainsi l'occasion d'avoir des environnements totalement différents du bocage Normand ou encore des vastes plaines de Russie.

Petits villages côtiers gorgés de soleil, suite de petites rues à prendre une à une, champs d'oliviers... Ce jeu sent bon la lavande et la vigne mais hélas la guerre nous rappelle très vite à l'ordre. Si Company of Heroes 3 est encore en phase de pré-alpha nous avons pu voir malgré tout, de très beaux paysages même si la technique était encore un peu à la ramasse à certain moments. On sent que le jeu n'est clairement pas terminé, mais n'oublions pas que les développeurs ont encore de longs mois de développement devant eux. Le studio nous fait la promesse de vraies graphismes 4K "New-gen", d'un monde encore plus détaillé et une destruction de décors encore plus réaliste et bluffante visuellement. Hélas, ca sera la dernière chose qu'il sera possible de vérifier.

Ne jamais oublier d'où l'on vient

Pour le plus grand plaisir des fans, Relic promet un jeu plus proche de Company of Heroes premier du nom que de Company of Heroes 2. On abandonne donc l'affreux système de cartes pour se concentrer sur l'essentiel et un recrutement de troupes plus classique. Lors des affrontements, on retrouve la mécanique de couverture et l'excellent système de destruction de décors qui est l'un des atouts majeurs du jeu. Vous n'arrivez pas à prendre ce nid de mitrailleuses dans cette maison ? Pas de problème : bombardez la zone au mortier pour faire s'écrouler la toiture et faire fuir l'ennemi. Notons tout de même l'ajout du "door breaching" qui n'a pas vraiment de mot équivalent en français, mais qui est globalement de l'intrusion de force dans un bâtiment à l'aide d'un bélier ou de tout type d'outil à disposition. Cela permet justement de pouvoir prendre un bâtiment sans l'endommager. Pour le reste, les combats promettent plus de verticalité et des tactiques plus réalistes avec notamment du "tank side armor", à savoir la possibilité d'exploiter plus en détail les faiblesses des tanks afin de les stopper.

Une frise épique

Mais Company of Heroes 3 c'est aussi une épopée historique. Relic souhaite ainsi à travers son jeu nous parler notamment des histoires peu connues des partisans italiens et les approches conflictuelles en termes de stratégies entre les différentes factions au sein des forces Alliées. Car oui, les Américains et les Britanniques ont le même objectif (la chute du Troisième Reich et la libération de l'Europe) mais les moyens pour y arriver sont parfois différents selon le commandement ou la politique du pays. D'autant plus que les Britanniques doivent aussi assurer la gestion des troupes coloniales et du reste du Commonwealth (Canada, Australie, etc).

ON L'ATTEND... AVEC UNE GRANDE IMPATIENCE !
Company of Heroes 3 s'annonce tout simplement grandiose. De ce que l'on a pu voir et jouer, il s'agit pour l'heure du Company of Heroes le plus complet. Il souhaite vraiment s'inscrire dans la modernité sans pour autant renier ce qui en fait la force de la série, à savoir nous raconter la vie de soldats, dans cet effroyable machine à broyer les hommes que fut la Seconde Guerre Mondiale. Bref, un jeu à suivre de très près pour les amateurs de stratégie et globalement pour toute personne ayant un intérêt pour la Seconde Guerre Mondiale.  Et à jouer, une pré-alpha gratuite étant proposée sur Steam jusqu'au 3 août prochain à 4h00 du matin, histoire que la communauté participe au développement de ce titre qui devrait sortir l'an prochain.

Galerie photo Company of Heroes 3 - 6 images (cliquez pour zoomer)

La rédaction vous recommande