1. Jeux Vidéo Gameblog
  2. >
  3. Actualités
  4. >
    Legends of Runeterra : Le design lead Mark Sassenrath nous parle de la création de Shurima

Legends of Runeterra : Le design lead Mark Sassenrath nous parle de la création de Shurima

Par Eva Martinello - publié le
×

L'extension Empires des Transfigurés est arrivée début mars sur Legends of Runeterra en amenant avec elle de nombreux changements. Les développeurs nous font découvrir les coulisses de sa création.


À voir aussi : Legends of Runeterra : L'extension Empires des Transfigurés est disponible 


L'extension Empires des Transfigurés, disponible quelques jours, a apporté plus de 100 nouvelles cartes et des nouveautés de gameplay dans Legends of Runeterra. Depuis la sortie en avril dernier, le jeu a su trouver sa communauté entre des fans de la licence et de jeux de cartes. Riot commence aussi à développer sa scène esport avec l'initiation et l'amélioration de tournois réguliers, bien qu'il n'ait pas encore eu son tournoi mondial.

Le game lead de Riot Games, Mark Sassenrath, nous a parlé du développement de cette dernière extension. Son noyau est donc Shurima, la nouvelle région du jeu. Selon lui, trois aspects ont été mis en avant pour la recréer : le thème du temps, traduit par les mécaniques de décompte et prédiction, son climat désertique et enfin, le lore des transfigurés. "Nous voulions que Shurima donne un sentiment glorieux et étreigne ses champions. Nous avons essayé de refléter cela à travers le Disque Solaire Enfoui et l'Ambassadrice Dorée."

Créer des cartes de champions

Les champions sont les éléments forts de Legends of Runeterra et s'inspirent directement des personnages de League of Legends. Ce sont eux qui façonnent la meta et dirigent la construction de decks. Pour Mark, recréer les champions dans le jeu de cartes est un processus très complexe : "Il y a toujours une tension entre la construction d'anciennes mécaniques et la création de nouvelles", explique-t-il. "Pour la majorité de notre développement, notre focus se place sur des éléments globaux, comme la question des forces et faiblesses de Shurima et sur les mécaniques clés des champions. La meta évolue beaucoup au fil du temps, donc nous ne pouvons pas être trop rigides en développant un set."

Ensuite, des cartes sont identifiées à partir de ces concepts et prises en main par les experts de l'équilibrage pour dessiner leur gameplay et s'assurer qu'il convienne à la meta.

Taliyah, par exemple, est une jungler qui façonne la roche pour créer des murs et des terrains changeants dans le MOBA. Mais dans Legends of Runeterra, elle utilise la mécanique des Sites, des cartes sur le plateau qui ne peuvent ni attaquer, ni bloquer ou subir de dégâts. "Nous avons pensé que la magie des sites serait une interprétation amusante de la magie de la Terre qu'elle apporte dans League of Legends," nous dit le game lead. "Nous voulions aussi recréer son pattern de sorts aux lourds dégâts de LoL d'une certaine façon, c'est pourquoi son niveau 2 lance une volée de pierres à l'adversaire avec de lourds dégâts." 

 

Introduire la mécanique mythique du Zhonya

Peut-être peu remarquée par beaucoup de joueurs, Empires des Transfigurés a accueilli la mécanique du Sablier de Zhonya dans Legends of Runeterra ; c'est l'un des objets les plus connus du MOBA qui permet de devenir une statue dorée invincible pendant un court laps de temps. Cet item a retourné des combats et des parties entières. Dans Legends of Runeterra, il se manifeste par la carte du Sablier Antique qui invoque Instant Statique avec un effet de "réinvocation" d'une unité volontairement oblitérée, un peu comme la renaissance d'une carte. Mark explique : "Cette carte a été créée très tôt dans le développement du set et s'est directement inspiré de l'effet de stase de la Stopwatch et du Sablier de Zhonya sur LoL. Nous cherchons toujours à faire écho à LoL là où on peut le trouver !

Quels seront les prochains champions à rejoindre Legends of Runeterra ? Riot Games ne les a pas dévoilés, mais la région de Shurima sera développée avec l'extension Gardiens ancestraux en mai, puis Eveil des enfers en juin. Mark nous en dit plus sur les critères de sélection des champions de League of Legends à recréer dans le jeu de cartes : "Le process n'est pas complètement linéaire : la relation entre les champions, les thèmes des sets et les nécessités de gameplay sont tous indépendants."

Pour Shurima, les champions devaient correspondre à des "thèmes majeurs", à leur gameplay et à leur thème, tout en maintenant une variété. Pour résumer, la cohérence est cruciale. Après la sortie de cinq champions de cette région, il n'y en a plus beaucoup à ajouter : c'est le cas d'Amumu, Rammus, Rengar, Skarner ou encore Xerath. Certains d'entre eux pourront être retrouvés dans le jeu de cartes très prochainement.

Galerie photo Legends of Runeterra - 2 images (cliquez pour zoomer)

La rédaction vous recommande