1. Jeux Vidéo Gameblog
  2. >
  3. Actualités
  4. >
    The Sinking City sur Steam : Nacon accusé de vol et de piratage par Frogwares

The Sinking City sur Steam : Nacon accusé de vol et de piratage par Frogwares

Par Gianni Molinaro - publié le
×

Le retour de The Sinking City sur Steam le 26 février dernier n'est pas passé inaperçu. Ses développeurs s'y opposent farouchement, puisque c'est Nacon, éditeur avec lequel il est en conflit ouvert depuis quelques mois, qui l'a publié. Illégalement, selon eux. 


À voir aussi : TEST de The Sinking City : Vaincue par les flots, elle ne coule pas


Long post détaillé et vidéo (ci-dessus) à l'appui, Frogwares accuse Nacon d'avoir volé, piraté et changé le code source de The Sinking City. Le jeu d'aventure cthulhuesque paru en 2019 est au coeur d'une bataille juridique déclarée en août dernier entre l'éditeur français et le studio ukrainien, qui explique que l'accord entre les deux parties a été bafoué par des paiements non honorés et le vol de la licence. Il revient sur le déroulé des derniers mois de cette opposition farouche et publique :

Depuis la sortie de The Sinking City le 27 juin 2019, Frogwares a rencontré des problèmes continus avec son licencié, Nacon. Ce post / vidéo examinera un aspect particulier du contrat du jeu et les conclusions que nous, Frogwares, avons faites.

Steam est l'une des plateformes de commercialisation listées dans le contrat entre Frogwares et Nacon. Mais depuis la sortie du jeu, les actions illégales de Nacon ont forcé Frogwares à défendre sa propriété et à réagir devant la justice française pour manque de paiements, tentatives de voler nos adresses IP, etc. dont nous avons fait une lettre publique en août 2020.

Depuis lors, Nacon a essayé de forcer Frogwares à livrer une nouvelle version principale du jeu grâce à l'utilisation de leurs avocats. La justice française a refusé les demandes de Nacon à deux reprises, d'abord en juillet 2020 puis en octobre 2020 lors d'un appel. La décision finale quant à savoir si Frogwares est obligé de livrer la version Steam que Nacon demande est toujours en passe d'être jugée par un tribunal de première instance dans les mois, voire les années à venir.

Ainsi, le 26 février 2021, à notre grande surprise, nous avons découvert qu'une nouvelle version de The Sinking City a été téléchargée sur Steam et lancée. Mais Frogwares n'a pas livré une telle version. Et ce n'est pas la première fois qu'une telle chose se produit. Alain Falc, propriétaire et PDG de Nacon, nous a prévenu le 28 décembre 2020 par écrit que «vous avez 48 heures pour télécharger un nouveau Steam master sinon nous utiliserons toutes les solutions disponibles dans la loi et le contrat». 48 heures plus tard, Nacon a acheté une version de The Sinking City via le site Gamesplanet et l'a placée sur Steam comme s'il s'agissait d'une version Steam. Donc, immédiatement après l'expiration de son ultimatum, Nacon a enfreint la loi et violé le contrat. Nous en avons informé Steam et avons empêché la sortie du jeu car il était évident qu'il s'agissait d'une version volée du jeu.

Aujourd'hui, nous avons découvert une autre version inconnue de notre jeu et ce que nous avons trouvé, c'est que Nacon, société cotée en bourse à Paris, évaluée à environ 700 millions d'euros, est à nouveau derrière. Il s'agit maintenant de la troisième tentative publique de Nacon de publier une version PC piratée de notre jeu avec une tentative précédente effectuée via Utomik en février 2020 et la tentative de téléchargement en décembre 2020.

Nacon, sous la direction de son président Alain Falc, a demandé à certains de ses employés, que nous avons même identifiés, de cracker et pirater notre jeu, d'en changer le contenu pour le commercialiser sous leur propre nom, et c'est ainsi qu'ils l'ont fait.

Comptant bien prouver la magouille dénoncée, Frogwares explique ensuite comment ont été modifiés l'exe et les fichiers de configuration de The Sinking City de manière à masquer le fait qu'il s'agit de la version Gamesplanet. Une version Deluxe proposée après la sortie initiale, disposant de contenu supplémentaire pour lequel Nacon n'aurait rien versé.

Le préjudice serait immense et la société dirigée par Waël Amr

Il y a des dommages à long terme dont nous devons nous occuper, Nacon a déballé nos données, a volé notre code source et l'a utilisé. Nacon peut créer une nouvelle version de The Sinking City en utilisant nos actifs; ils peuvent revendre, réutiliser, recycler notre contenu et nos outils etc.

Nous devons prendre la mesure de ce qui s'est passé maintenant et suivre la meilleure voie sur le plan juridique pour éviter que quelque chose de ce genre ne se reproduise.

Le propriétaire de Nacon, Alain Falc devra faire face aux conséquences juridiques de la décision de pirater et de voler la propriété de Frogwares. Au passage, les lois sur la propriété intellectuelle en France sont assez sérieuses et peuvent entraîner jusqu'à 7 ans de prison et 750.000 euros d'amende plus dommages-intérêts comme le souligne l'article 335-4 du code de la propriété intellectuelle.

La réponse de NACON

Voyant le review bombing sur Steam après la mise en garde de Frogwares de ne pas acheter cette version de The Sinking City, la filiale de BigBen Interactive a réagi ce lundi 1er mars :

Pour la sortie de The Sinking City sur Steam, publié par Nacon, Frogwares a exhorté sur Twitter les joueurs à ne pas l'acheter. Nous regrettons que Frogwares persiste à perturber la sortie de Sinking City. C'est Frogwares qui est venu chez Nacon pour demander un financement pour le développement du jeu, et à ce jour, plus de 10 millions d'euros ont été versés à Frogwares par Nacon. C'est Frogwares qui s'est appuyé sur nos équipes marketing et promotion, représentant des milliers d'heures de travail et plusieurs millions d'euros d'investissement. Maintenant que le jeu a été entièrement développé et publié, en grande partie grâce à l'argent et au travail de Nacon, Frogwares aimerait réviser les termes du contrat à leur seul avantage. Il est facile de jouer la victime, mais tout ce que nous voulons, c'est que Frogwares respecte ses engagements à la fois dans le contrat et comme l'exigent les tribunaux.

En ce qui concerne les commentaires sur la sortie de the Sinking City sur Steam, il s'agit d'une version officielle et complète. Cependant, en raison d'un manque de coopération avec Frogwares, nous ne sommes pas en mesure d'intégrer les fonctionnalités spécifiques à Steam (sauvegarde / succès dans le cloud). Ainsi, cette version ne contient que le jeu de base, sans aucun contenu supplémentaire. Malgré cela, nous avons organisé la sortie pour que les fans sur Steam puissent profiter du jeu.

Nous aurions sincèrement préféré que notre relation avec Frogwares reste coopérative et respectueuse, comme c'est le cas avec tous les studios dont nous publions les titres.

Nous espérons que vous serez nombreux à continuer à jouer à The Sinking City et que vos aventures à Oakmont seront très amusantes.

Voilà qui nous promet encore de nombreux mois mouvementés autour de ce jeu. Reste à espérer, une fois de plus, que cela n'affecte pas le travail des programmeurs et artistes officiant sur Sherlock Holmes : Chapter One, attendu pour cette année.

La rédaction vous recommande