1. Jeux Vidéo Gameblog
  2. >
  3. Actualités
  4. >
    Joy-Con Drift, Covid-19, jeux limités dans le temps : Doug Bowser s'explique sur tous les sujets

Joy-Con Drift, Covid-19, jeux limités dans le temps : Doug Bowser s'explique sur tous les sujets

Par Thomas Pillon - publié le
Image

S'il ne prend sans doute pas autant de noms que son médiatique prédécesseur, le nouveau président de Nintendo of America doit bien donner le change de temps à autre, et se prêter au jeu de l'interview. Nos confrères de Polygon ont ainsi eu la chance de tailler le bout de gras avec Doug Bowser, afin de revenir sur une année bien riche pour Nintendo, et même évoquer l'avenir.


À voir aussi : Nintendo Switch : Consoles et jeux, les derniers chiffres des ventes mondiales


Il faut dire qu'au sein d'une industrie marquée par les retards occasionnés par une pandémie royaliste, Nintendo est parvenu à éviter les balles et à enregistrer des succès records, aussi bien en termes de ventes de hardware que sur les ventes de jeux.

Et si un certain Animal Crossing : New Horizons semblait arriver à point nommé pour occuper les joueurs confinés, Bowser jure qu'ils n'avaient, comme la soeur Anne, rien vu venir : 

Nous avons toujours des plans de continuité de l'activité, au cas où, mais ils n'incluaient pas nécessairement une pandémie. Je ne suis pas sûr que de nombreuses entreprises aient eu un plan de pandémie structuré à l'avance. Nous étions en contact étroit avec notre maison-mère au Japon, pour connaître les possibles impacts du virus sur les cycles de développement, et si cela entrainerait des modifications dans notre calendrier de sorties. Nous essayons de réagir en examinant quels titres pourraient finalement en remplacer d'autres, pour continuer à maintenir l'élan que nous avons su prendre durant cette période. 

Vers le futur antérieur

En bon communicant, Bowser se garde bien de faire des promesses trop précises, assurant que la simulation de vie insulaire (écoulée à 26 millions d'unités au dernier recensement) sera bel et bien alimentée en contenus, sans en préciser la nature ou le déroulé, tout comme l'entretien de l'abonnement Nintendo Switch Online, qui verra de nouvelles fonctionnalités bien mystérieuses  faire leur apparition. Nous voici donc bien avancés. 

En revanche, l'intéressé ne semble pas pencher en faveur de l'arrivée du Game Pass de Microsoft ou d'une autre forme de jeux récents disponibles via un abonnement : 

De mon point de vue, nous voulons donner le choix aux consommateurs, à commencer par la possibilité d'acheter leurs jeux, et de pouvoir y jouer quand ils le désirent. Le ratio moyen de huit jeux achetés par Switch disponible nous indique que les joueurs entendent bien consommer leurs jeux de cette façon, en les achetant individuellement. Nous avons constaté que notre catalogue et celui des éditeurs tiers, que ce soit via le Nintendo Switch Online ou via l'achat classique de jeux, nous permettaient de répondre à cette demande. 

Le président américain n'oublie d'ailleurs pas de se réjouir de la nouvelle politique de l'entreprise, qui propose certains titres de façon temporaire, à l'instar de la compilation Super Mario 3D All-Stars, et tant pis pour les rageux : 

Ces jeux à disponibilité limitée ont très, très bien marché. Super Mario 3D All-Stars s'est vendu à plus de 2,6 millions d'unités rien qu'aux États-Unis. Clairement, les consommateurs en ont profité. Et ce n'est pas une stratégie que nous allons utiliser à grande échelle. Je ne  peux cependant pas parler des projets au-delà de la fin du mois de mars 2021.

Pas d'polémique

Bowser esquive également toute référence aux très attendus Metroid Prime 4, The Legend of Zelda: Breath of the Wild 2 ou encore Bayonetta 3, expliquant que le constructeur communiquerait en temps voulu. C'est évidemment rageant. Mais la palme de la langue de bois revient assurément à ce passage concernant l'épineux problème du Joy-Con Drift, qui multiplie ces derniers mois les actions en justice contre Nintendo : 

Notre mission est de mettre des sourires sur les visages. Si les consommateurs ont un problème avec notre matériel ou nos jeux, nous souhaitons qu'ils nous contactent. En ce qui concerne les Joy-Cons eux-mêmes, nous travaillons en étroite collaboration avec les consommateurs, qu'il s'agisse d'un remplacement ou d'une réparation. En étudiant nos cycles de réparation, nous examinons toujours ce qui est envoyé et pour quelles raisons, et nous comprenons mieux comment traiter le problème. Et sans entrer dans les détails, cela nous donne toujours l'occasion d'apporter des améliorations au fur et à mesure que nous progressons.

Le constructeur n'aurait-il donc pas encore trouvé la parade à cet épineux problème ? Bowser reste pourtant optimiste vis-à-vis de la console de salon transportable, reprenant les déclarations du PDG Shuntaro Furukawa qui expliquait que la Switch arrivait tout juste au milieu de son cycle de commercialisation, et que l'avenir s'annonçait plein de promesses, grâce aux nombreux produits dérivés et autres parcs à thèmes qui feront les poches le bonheur des consommateurs comme celui des actionnaires. 

La rédaction vous recommande