À LIRE
WATCH_DOGS, NOTRE VERDICT


Diffusée tous les samedis à midi sur Canal +, CLIQUE est une émission qui revient sur les tendances et phénomènes culturels du moment tantôt avec sérieux, tantôt avec humour. Samedi dernier Mouloud Achour s'est donc rendu chez Ubisoft pour interviewer Yves Guillemot, l'occasion pour nous pour apprendre deux-trois petites choses.

Voici ce que répond Yves Guillemot quand on lui demande s'il existe une "French Touch" du jeu vidéo.

Je pense qu'il y a quelques éléments qui sont liés à la France, on a de très très bonnes écoles d'art et donc sur l'aspect graphique, sur l'aspect expression, les français ont quelque chose.

Le directeur général revient aussi sur le report de Watch_Dogs et les conséquences financières en bourse suite à cet ajournement (sans précision, nous supposons que les sommes données sont en euros) :

On se prend moins 25 le lendemain... ça représentait 250 millions à peu près.

 Nous apprenons également combien coûte le développement d'un jeu comme Watch_Dogs :

Ça coûte très cher, c'est supérieur à 70 millions...

Ainsi si le succès commercial n'est pas en rendez-vous, cela peut avoir de fortes incidences sur la société comme nous l'explique Yves Guillemot :

Un jeu comme Watch_Dogs est un jeu très important pour la société. (...) Ça peut faire du mal.

Toujours concernant les ventes, le PDG d'Ubisoft déclare qu'atteindre des records comme Grand Theft Auto V (1,5 milliard NDLR) est non seulement un désir, mais aussi un but :

Dans notre métier réussir à faire des volumes pareils, c'est effectivement un objectif.

Par ailleurs, nous apprenons le coût de développement d'un gros jeu comme Assassin's Creed :

Le développement d'un jeu comme Assassin's Creed, c'est un peu plus de 70 millions aussi.