À lire aussi : Sony dépose un brevet sur la rétrocompatibilité, créé par Mark Cerny, la PS5 en vue ?


Vous vous souvenez peut-être de la Playstation 3 et du Buzz autour de son utilisation comme super ordinateur par l'armée américaine. Une utilisation uniquement possible avec le modèle FAT et l'installation d'un système open source (un Linux en l'occurrence).

Le souci, c'est que les modèles suivants ne pouvaient plus accepter de partition tierce avec un autre système. Le procès contre Sony a été presque clos en octobre 2016, mais les plaintes qui ont encore suivi après ont permis de grappiller encore quelques dollars de dédommagement. Sony a en effet conclu un accord avec les plaignants pour les indemniser de ce "préjudice".

Si les utilisateurs sont éligibles (ne rêvez pas, il faut être américain) après avoir rempli ce formulaire très dense et contraignant, il leur sera possible de récupérer la démentielle somme de 65$ en dédommagement. Cela n'a l'air de rien, mais entre les 30.000 plaignants potentiels, les honoraires des avocats et les personnes qui ont réussi à obtenir plus, ce sont tout de même un peu moins de 4 millions de dollars que Sony devrait débourser.

On peut finir par gagner, même contre un géant comme Sony. Il faut juste être (très) patient.