C'était l'heure du bilan financier pour la société d'Yves Guillemot aujourd'hui. Et l'on découvre que les attentes n'ont pas été comblées pour The Division 2 et Ghost Recon : Breakpoint. Ce que le PDG a reconnu volontiers préférant dire qu'Ubisoft n'avait pas réussi à capitaliser sur leurs potentiels et que, dans le cas de Breapkpoint, il n'y avait pas assez de facteur différenciant, empêchant ses qualité de s'exprimer. Admettons.

Quoiqu'il en soit les objectifs financiers ont été revus à la baisse. Là où était escompté un chiffre d'affaires annuel de 2,1 milliards d'euros au 31 mars 2020, Ubi vise désormais 1,45 milliard d'euros, avec un résultat opérationnel prévu entre 20 et 50 millions d'euros au lieu de 480 millions d'euros.

Maintenant, c'est l'année fiscale 2020-2021 qui porte tous les espoirs de l'entreprise. Ubisoft a révélé le report à cette période comprise entre le 1er avril 2020 et le 31 mars 2021, trois de ses projets les plus importants : Watch Dogs Legion, Rainbow Six Quarantine et Gods & Monsters.

Le premier, qui s'est distingué lors de l'E3 2019, était prévu pour le 6 mars 2020, le deuxième pour le premier trimestre 2020 et le dernier pour le 25 février 2020.

Les équipes de développement respectives disposeront de plus de temps. Et la firme bretonne pense que ces retardataires participeront, en compagnie de deux autres AAA, à un chiffre d'affaires attendu de 2,6 milliards d'euros pour l'année fiscale 2020-2021.