Le jeu vidéo a-t-il réellement le droit d'aborder tous les sujets comme peuvent le faire la littérature ou le cinéma ? La question se pose une fois encore avec l'apparition récente sur la boutique en ligne de Valve d'un jeu au thème plus que sensible.

Et pour cause, Active Shooter, un FPS réaliste asymétrique prévu pour le 6 juin prochain, proposera de jouer des membres d'une unité de SWAT (brigades d'intervention américaines) sur un campus universitaire terrorisé par un tireur. Encore plus touchy, il est prévu d'autoriser le joueur à incarner les civils dans un Survival Mode... Mais aussi et surtout à passer de l'autre côté en pouvant devenir ledit tireur.

Autant dire que depuis que le jeu a été découvert, les réactions ne se sont pas faites attendre. Il n'y a pas que les usagers de Steam qui font part de leur incompréhension dans les forums. L'association Charity Infer Trust a demandé publiquement que Valve retire Active Shooter.

L'éditeur, ACID, qui a déjà expliqué dans la fiche du jeu qu'il ne fallait pas le prendre au sérieux, a tenu à clarifier la situation. Il précise que "ce jeu ne fait pas la promotion quelque violence que ce soit, surtout des fusillades de masse". Il ajoute qu'il comprend la colère des gens mais qu'il existe bien des Hatred, Postal et autres Carmageddon qui selon lui sont bien pires. Il réfléchit à retirer le gameplay aux commandes du tireur. Pour l'instant, Valve n'a pas encore donné suite aux réclamations.