D'après le développeur Derek Smart (qui n'est en rien affilié au projet) le studio Cloud Imperium Games a contracté un emprunt bancaire auprès de la banque privée Thomas Coutts & Co. L'un des problèmes c'est que ce prêt s'est fait en échange d'une garantie assez inacceptable pour les fans : la cession de la propriété intellectuelle du jeu (selon Smart).

En d'autres termes, en cas de non remboursement de la dette, le jeu et tout ce qui gravite autour serait la propriété exclusive d'une banque. Evidemment cette nouvelle a créé un véritable scandale dans la communauté et le co-fondateur du studio Ortwin Freyermuth a du très vite partir au combat pour justifier tout ceci.

Selon lui il s'agirait en fait d'un emprunt sous forme d'avance pour le crédit d'impôt que la Grande-Bretagne verse à la fin des déclarations d'impôt dans le pays. En somme simplement une astuce financière. Ca n'a pas fini de faire jaser et pendant ce temps Derek Smart continue tranquillement d'élaborer sa théorie du complot. Il ne reste plus qu'à voir ce que tout ceci va donner sur le long terme...