Tout semble désormais permis pour faire la promotion du premier épisode cross-gen de la lugubre licence. Malgré un nom qui change selon les continents, Resident Evil Village entend bien jouer sur les mots pour planter le décor, un sens du détail qui n'aura pas échappé à l'éditeur d'Osaka, qui dévoile une vidéo aussi musicale qu'improbable, en forme de clin d'oeil aux joueurs japonais.

Mon village englouti

En 1984 sortait la chanson Ora Tōkyō sa Iguda, ou "Je m'en vais à Tokyo" en bon françois, un titre du très populaire chanteur d'enka Yoshi Ikuzō, qui raconte dans le dialecte de la région Tsugaru les envies d'un jeune provincial désireux de s'en aller pour la capitale. Et pour cause : il déteste son village, dépourvu d'activité, et même d'électricité.

Flairant le bon coup de com', Capcom a donc embauché le sieur Ikuzō pour interpréter Orera kon'na mura iyada Lv. 100 (ou "Je n'aime pas ce village Niveau 100"), une version parodique du hit de 1984, réécrit pour l'occasion. Avec quelques cheveux blancs mais un costume et une gouaille intacte, le chanteur nous explique que s'il souhaite toujours se rendre à Tokyo, c'est pour acheter le dernier BioHazard, qui est d'ailleurs mentionné sur son kimono. Bon, au vu du dénouement, il n'est pas dit que l'intéressé soit parvenu à ses fins...

Les plus curieux pourront même découvrir l'envers du décor, et voir Ikuzo expliquer ses difficultés à reprendre le flow d'une chanson vieille de 37 ans, et à travailler son acting zombiesque.

En attendant, il ne faudrait pas oublier que Resident Evil Village est attendu pour le 7 mai prochain sur PC, PS5, Xbox Series X|S, PS4 et Xbox One. Et bon karaoké.