Avec ses pics de 3 millions de joueur en simultané, le PDG de PUBG a de quoi être très confiant pour l'avenir et il n'hésite pas d'ailleurs à présenter son plan de bataille très ambitieux.

Nous avons 200 employés au total, dont 160 rien que dans les locaux de Séoul et nous avons prévu de recruter jusqu'à atteindre les 300 employés.

Il s'agit d'une exclu Xbox One pour un certain temps, nous nous concentrons sur cette version pour le moment. Mais si nous en avons l'opportunité, notre objectif final serait de publier le jeu sur toutes les plateformes.

Je voudrais que PUBG devienne une licence trans-media basée sur le jeu. Nous souhaitons qu'il se diversifie du côté de l'eSport, du cinéma, des séries, de l'animation, etc. En réalité, nous avons reçu quelques appels d'Hollywood et de Netflix.

Un projet transmedia, voilà qui est clair et net. D'autant qu'en y pensant bien, le pitch de départ, bien qu'étant loin d'être nouveau a de quoi séduire du monde pour un film d'action.

Sachant que la licence Battle Royale initiée sur grand écran par Kinji Fukasaku (paix à son âme) ne semble pas vouloir se décliner dans un troisième épisode.