En parallèle de l'annonce de résultats financiers enthousiasmants, Ubisoft a suivi avec un traditionnel conference call aux investisseurs au cours duquel Yves Guillemot, le PDG du groupe, est revenu sur les consoles Next-Gen, Orbis et Durango, ou PS4 et Xbox 720 comme on les appelle pour le moment. Cette nouvelle génération de machines, a-t-il confié, représente une "opportunité significative" pour sa société :

Ubisoft se positionne pour capitaliser sur l'arrivée prochaine de la prochaine génération de consoles, qui sera encore plus connectée et boostera fortement le marché grâce à un nouveau saut qualitatif, et l'intégration des avantages des jeux sociaux et du modèle basé sur les objets ; la forte croissance continue du marché Free-to-play pour les PC, les smartphones et les tablettes.

La crainte principale qui accompagne l'arrivée d'une next-gen reste l'explosion des coûts, mais Yves Guillemot estime que ceux-ci seront compensés par les revenus additionnels et optimisés que permettront le jeu en ligne et le jeu social (ainsi que le modèle free-to-play combiné à l'achat d'objets). Le patron estime ainsi qu'au final, cette nouvelle génération sera "très viable et rentable".

Par ailleurs, il a teasé l'annonce à l'E3 d'une "license majeure" qui devrait voir le jour au dernier trimestre de leur année fiscale, qui s'achève en mars. Pour la prochaine (2012-13), la société prévoit une augmentation 25 à 61% de leur résultat actuel d'exploitation.