À lire aussi : Pokémon GO : Premier accident de la route mortel au Japon


Les dernières semaines ont montré que l'apparition de Pokémon, et plus particulièrement de Pokémon rares dans Pokémon GO peut provoquer une certaine agitation et dans certains cas des mouvements de foule. Si un établissement scolaire devient théâtre d'une telle agitation, alors de nombreux problèmes peuvent survenir. C'est pour tuer ces potentiels problèmes dans l'oeuf que Najat Vallaud-Belkacem a demandé un rendez-vous au développeur de Pokémon GO.

Estimant que l'apparition de Pokémon rares peut poser des "problèmes de sécurité," la Ministre de l'Éducation souhaite que Niantic fasse en sorte que ces mêmes Pokémon rares n'apparaissent pas dans les établissements scolaires. Pour elle, ces apparitions peuvent attirer "beaucoup de gens, et au-delà des élèves."

La ministre a également indiqué que les dirigeants des établissements peuvent demander à ce que leurs écoles (collèges, lycées, etc.) soient "exclues de la cartographie du jeu" en remplissant un formulaire présent sur le site officiel de Niantic.

Il convient cependant de préciser que le site permet uniquement de demander la suppression d'un PokéStop ou d'une Arène. Il n'est à l'heure actuelle pas possible de demander à ce que des Pokémon n'apparaissent pas à un endroit précis. À l'heure où sont écrites ces lignes, la réponse de Niantic à cette prise de contact n'a pas encore été communiquée.