C'est auprès de nos confrères de GameInformer qu'Atsushi Inaba s'est livré à un premier bilan quasi-décennal de "l'autre" studio d'Osaka, mais a également parlé de l'avenir de PlatinumGames, qui pourrait bien nous surprendre une fois de plus :

L'un des sujets sur lequel nous sommes actuellement concentrés, c'est la création de nouvelles licences, de jeux qui nous appartiennent. Jusqu'à maintenant, nous avons évidemment travaillé sur des licences originales pour un grand nombre d'éditeurs, mais également sur des licences hollywoodiennes. Nous sommes de plus en plus intéressés par l'idée de nous auto-éditer.

Il est vrai que de MadWorld à NieR : Automata, PlatinumGames aura toujours dépendu d'un éditeur, un rôle qui aura d'ailleurs souvent été joué par Nintendo et Sega. Désormais, Inaba souhaite profiter du statut respectable de son studio pour accoucher de nouveaux projets peut-être plus osés :

Depuis l'année dernière, tout le monde peut proposer son concept de jeu chez PlatinumGames, et en une année, nous avons dû recevoir environ 70 projets différents. Nous avons donc dû choisir sur quoi nous aimerions nous focaliser, tant et si bien que nous avons deux concepts sur lesquels nous sommes vraiment au travail.

Deux nouvelles licences auto-publiées ? Voilà de quoi mettre en émoi le coeur des joueurs déjà conquis par les créations délirantes du trio Inaba/Mikami/Kamiya aux manettes depuis les débuts.

Et comme pour devancer les interrogations des joueurs, l'ex-producteur de la vénérable saga Ace Attorney précise déjà l'ampleur du chantier :

On ne peut pas se permettre un triple A à $10 millions, car nous n'avons pas ces moyens en tant que studio indépendant. Cependant, nous ne pensons pas non plus prendre le chemin de l'indé, avec seulement quelques personnes travaillant sur le jeu. Ce sera donc quelque part entre les deux, avec une équipe d'environ 20 personnes, pour que cela reste respirable.