À voir aussi : OUYA : le co-fondateur et vice-président de la start-up quitte le navire


C'est via un mail que Julia Uhrman aurait envoyé aux investisseurs courant avril, qu'on apprend la chose. La PDG de l'entreprise y explique en effet qu'elle souhaite trouver le plus rapidement possible un repreneur, en mettant en avant le catalogue de la machine qui contient plus de 1 000 titres jouables sur les téléviseurs...

Malheureusement, on sait que la machine a fait un véritable flop depuis qu'elle est arrivée sur le marché, et malgré une campagne Kickstarter ayant rencontré un grand succès (8,5 millions de dollars récoltés).

Bref, pas sûr que le projet puisse sortir un jour la tête de l'eau...