Qui aurait pu penser en effet, que le big boss de la Pokémon Company, l'un des leaders mondiaux du jeu vidéo, avec notamment Pokémon Go, entre autres grands succès, avait été réticent quant à un éventuel succès de la Nintendo Switch ?

C'est pourtant ce qu'il avoue sans honte à nos confrères de Bloomberg, à qui il a donné une interview récemment :

J'ai dit à Nintendo avant que la Switch ne sorte, qu'elle ne serait pas un succès, car je pensais, qu'à l'heure des smartphones, personne ne voudrait se balader avec une console portable. Il est évident que j'avais tort.

Je me suis rendu compte que la clé d'un jeu réussi est assez simple : les logiciels avec une grande qualité font progresser les ventes de matériel. Le style de jeu peut être différent si le logiciel est suffisamment attractif. À l'heure actuelle, elle est populaire parmi les premiers adoptants, mais il faut une étape supplémentaire pour attirer un public plus large.

Je vois plus de potentiel dans la Switch, mais il ne faut pas trop surestimer son potentiel.