Le CMA (Competition and Markets Authority) - organisme gouvernemental du Royaume-Uni chargé de surveiller et réguler les activités allant à l'encontre de la compétitivité et de l'équité vis-à-vis des consommateurs - a les constructeurs de consoles dans le collimateur.

Une enquête été ouverte à l'encontre de la Nintendo, Sony et Microsoft dans le but déterminer si les pratiques de ces compagnies sont légales. Sont concernés les renouvellements automatiques des abonnements Switch Online, PlayStation Plus et Xbox Live, ainsi que les politiques d'annulation et de remboursement.

Le CMA a écrit aux trois sociétés et explique que bien que pour l'instant aucune irrégularité n'a été constatée, si quoi que ce soit se présentant comme une infraction, une action sera entreprise.