Après Rivals, le reboot de 2015, Payback et le tout récent Heat, Ghost Games ne sera plus en charge de Need for Speed. En fait, le studio suédois, qui va être renommé EA Gothenburg, aura désormais pour rôle de prêter main forte à d'autres structures d'EA côté moteurs de jeu, ce qui implique quelques reclassements et une menace qui pèse sur une trentaine d'emplois.

Mais alors qui va se charger de faire rouler les bolides ? C'est Criterion qui sera le développeur des prochains volets de Need For Speed. La société de Guilford, connue grâce à Burnout, série en pleine stase depuis Paradise, s'était déjà penchée sur la licence avec Need For Speed : Hot Pursuit et Most Wanted.

Un retour à la vitesse, après des années à aider DICE sur ses projets Star Wars et Battlefield V, on l'espère pour le meilleur. Mais on n'aurait pas dit non à un nouveau Burnout, vraiment.