Peu importe les mauvais résultats financiers souvent soulignés ces derniers temps. Nintendo est un modèle à suivre, selon le Premier Ministre japonais. Outre les chiffres et autres bilans Shinzo Abe préfère s'attarder sur les activités principales de la firme de Kyoto : 

Eh bien, par exemple, il y a une entreprise appelée Nintendo (...) Ils font des cartes hanafuda, mais progressivement le nombre de joueurs d'hanafuda a diminué. 

Qu'à cela ne tienne, en usant de son expertise technique pour s'engager dans le domaine vidéo-ludique Nintendo a prospéré et a, dans le même temps, poursuit Abe

Continué dans les traditionnelles cartes hanafuda. Je pense que c'est quelque chose dont nous pouvons tirer des leçons. 

"Mauvais timing que de sortir cette comparaison maintenant", souligne le rédacteur Brian Ashcraft. Peut-être pas... après tout, plus que les chiffres, ce qui semble intéresser l'homme politique ici c'est l'habilité qu'a la firme de Kyoto à conjuguer "modernité et tradition".

Ce que l'on retiendra ? Un Nintendo érigé en modèle pour la société japonaise !