Suite à la création l'année dernière à Shanghai d'une zone de libre-échange permettant la vente de consoles, c'est désormais (temporairement) que Microsoft, Nintendo et Sony pourront lancer leurs consoles sur le marché Chinois. 

Notez toutefois que les machines devront être conçues à Shanghai avant de partir à la conquête du marché du jeu vidéo chinois qui, rappelons-le, compte parmi les plus importants au monde. En effet, en 2013, celui-ci générait 13 milliards de dollars dont 15 millions engendrés par le hardware contre 8,7 milliards amenés par les jeux PC.

Ainsi ces mesures, certes temporaires, mettent un terme à 14 années d'interdiction de vente de consoles étrangères, et permettront aux constructeurs sus-mentionnés d'investir dans un marché jusqu'alors (évidemment) sous-exploité.