Le contrat d'exclusivité avec Sony terminé, la suite des aventures de Quantic Dream va passer par la Chine. NetEase est entré dans le capital du studio parisien à une hauteur qui n'a pas été révélée.

Le géant de l'Internet et du jeu vidéo de l'Empire du milieu devient un soutien dans le développement des prochains projets - comme il l'est avec Bungie, pour lequel il a dépensé 100 millions de dollars.

L'organigramme du studio parisien, qui dispose d'un peu plus de 200 employés, n'est pas affecté. David Cage, fondateur et patron demeure l'actionnaire principal tandis que Guillaume de Fondaumière conserve son poste de co-président.

Ce dernier explique :

Notre objectif est d'être présent sur toutes les plateformes où il y a un public qui peut apprécier nos expériences. Nous continuerons de développer sur PlayStation, un support que nous connaissons bien puisque nous avons travaillé avec Sony pendant 12 ans, mais nous serons également présents sur toutes les plateformes pertinentes.

On surveillera avec attention les prochaines annonces du studio. Comme toujours.