À voir aussi : Fallout 4 : Un joueur accro attaque Bethesda et demande 6000 euros en réparation


Kim Schmitz, alias Kim Dotcom était le PDG de Megaupload, site d'hébergement de fichiers fermé en 2012 par la justice américaine. Celle-ci l'accusait, ainsi que ses associés, d'avoir contribué à la reproduction et la distribution de contenus culturels en violant le droit d'auteur, occasionnant des millions de dollars de pertes chez les ayants droit.

L'entrepreneur, installé en Nouvelle-Zélande depuis 2010, était cependant loin du glaive de l'Oncle Sam. Mais trois ans plus tard, celui-ci n'a jamais semblé aussi proche de s'abattre. Au terme de 9 semaines de procès, le juge Nevin Dawson a estimé que, au regard des preuves écrasantes pesant contre lui, Kim Dotcom pouvait se voir extradé vers les Etats-Unis. Il serait jugé notamment pour racket, blanchiment d'argent et violation du droit d'auteur. Il risque une peine de 20 ans de prison. Son avocat a indiqué qu'il fera appel de cette décision.