C'est sur le vénérable site Polygon que le game designer (qui prend un malin plaisir à ne pas divulguer le moindre élément de son futur jeu développé au sein du studio Ghost Story) a choisi de laisser parler son clavier, et le moins que l'on puisse dire, c'est que le bonhomme n'y va pas de main morte lorsqu'il s'agit de dire du bien.

La principale qualité que Levine reconnait à Breath of the Wild, c'est avant tout sa capacité à changer les règles installées depuis près de trente ans :

Breath of the Wild a fait quelque chose qu'aucun Zelda n'avait vraiment fait auparavant : il a changé. Comparé aux autres épisodes de la série, celui-ci vous balance au sein d'Hyrule sans une longue séquence narrative. Il ouvre généreusement son univers, plutôt que de vous le proposer par petits bouts. Avant, on ne pouvait pas s'attaquer au donjon de lave si on n'avait pas fini son assiette du donjon de glace !

L'ex d'Irrational Games apprécie plus que tout la dimension de flou du jeu, qui brouille les pistes et nous offre pour une fois un sentiment de liberté comme aucun autre Zelda avant lui :

Le rythme est sinueux, la prochaine étape jamais vraiment claire. On commence alors à se demander s'il faut véritablement accomplir quoi que ce soit. Il faut se perdre. Il faut oublier ce que l'on est supposé faire, et décider de tout pendant plusieurs heures.

Et en tant que game-designer, Ken Levine sait bien ce qu'il en coûte de travailler sur une oeuvre qui sera par la suite confiée à d'autres, puisqu'il n'a pas participé au développement de Bioshock 2 :

Personne n'est à l'aise avec le fait de voir leurs enfants confiés à d'autres, qui vont les remodeler, et peut-être même altérer leur fond dans un sens que vous n'auriez certainement pas souhaité. Pourquoi auraient-ils besoin d'être modifiés de toutes façons ? L'envie de revenir à des succès passés est grande, mais peut devenir votre tombeau. Mais ce qu'il faut se dire, c'est plutôt : Et si de nouvelles équipes trouvaient un moyen de le rendre encore meilleur ?

Bref, on sait désormais que Levine rejoint sans surprise la longue liste des personnalités du jeu vidéo ayant véritablement adoré les dernières aventures de Link, un peu comme nous tous, finalement.