En 2017, le programmeur de génie qu'est John Carmack, co-fondateur d'id Software, qu'il avait quitté en 2013 pour Oculus, avait lancé une action en justice contre son ex-employeur, Zenimax. Il réclamait 22,5 millions qui lui étaient toujours dus depuis l'acquisition des parents de DOOM et Quake en 2009.

Il l'a annoncé sur Twitter ce 11 octobre 2018 : cela s'est arrangé :

Le litige juridique est résolu. Zenimax a pleinement rempli ses obligations me concernant suite au rachat d'id Software. Toutes les plaintes que nous avions émises ont été levées (l'appel pour Oculus est toujours en cours).

Nous n'avons aucun détail. Mais on imagine que tout s'est fait avec des malles remplies de billets, un cigare et un verre de Brandy. Ou pas. Ne me prenez pas au sérieux, par pitié.

Bref. Effectivement, tout n'est pas exactement terminé. Comme il le mentionne, il reste la "partie" Oculus : Zenimax réclame depuis plusieurs années une compensation à Carmack qui aurait, selon la société-mère de Bethesda, permis à l'Oculus Rift de voir le jour grâce à un code lui appartenant.

Et en plus, il aurait commencé à travailler pour la réalité virtuelle made in Zuckerberg pendant ses horaires de bureau... Une condamnation à un versement de 500 millions de dollars avait été prononcée à l'encontre d'OculusVR , filiale de Facebook qui avait fait appel.