Eh bien Richard Hoeg, de la firme Hoeg Law, a expliqué sur sa chaîne YouTube pourquoi nous sommes passés d'un classique mais efficace Gods & Monsters à un chouïa longuet Immortals : Fenyx Rising. Bien que les développeurs aient affirmé que le nouveau titre collait davantage à leur vision, une autre raison pourrait bien les avoir influencé.

A été déterrée une opposition au dépôt du nom Gods & Monsters en 2019 sur l'US Patent and Trademark Office. C'est la marque Monster Energy, célèbre pour ses boissons qui donnent la pèche, et qu'on a vu plus que de raison dans Death Stranding, qui a mis son veto. La raison, c'est que cela pourrait prêter à confusion, la société estimant être suffisamment immiscée dans le gaming en tant que sponsor eSports voire organisateur de compétition.

La société d'Yves Guillemot a bien cherché à défendre son poulain, d'autant qu'on ne compte pas le nombre de jeux qui incluraient le terme "Monster" (et si on parlait de connectique, chips, et j'en passe ?). Mais selon Richard Hoeg, elle aurait finalement cédé pour une seule et simple raison : l'investissement.

Je pense qu'ils auraient pu, au final, annuler l'opposition de Monster Energy, mais à quel prix ? Et dans quels délais ? Et à quel point le marketing aurait-il été affecté ?

Ubisoft n'aurait donc pas jugé important de se lancer dans ce genre de bataille longue et coûteuse et aurait donc préféré changer définitivement le nom. Reste à voir auprès du grand public si celui-ci saura faire tilt. En attendant qu'Ubi ne confirme un jour, on pourra toujours se dire que cette histoire est monsternante.

Immortals : Fenyx Rising est prévu pour le 3 décembre 2020 sur PC, PS4, PS5, Xbox One, Xbox Series X/S et Google STADIA.