À voir aussi : HTC Vive : Les 10 meilleurs jeux/expériences recommandés par Gameblog


Bon c'est que vrai que IGN doit sûrement surjouer un peu, mais globalement la réalité virtuelle est si immersive qu'elle peut clairement provoquer ce genre de réactions. Quand on voit l'une des testeuses être totalement prise de panique, et faire une crise de larmes, on peut vraiment se questionner sur les dangers inhérents aux casque de réalité virtuelle.

Quand on y pense, pour l'instant il n'existe aucune mise en garde réelle pour les personnes cardiaques et la science a très peu débattu sur le sujet. Ici nous ne sommes plus simple spectateurs comme au cinéma ou acteur "passifs" comme dans un jeu vidéo classique. Non, ici vous êtes directement à la place du personnage, c'est du moins ce que votre cerveau interprète et matérialise. Et entre nous, ça change tout !

Outre l'aspect médical, d'un point de vue purement psychologique on peut aussi se demander quels sont les effets à long terme sur des personnes sensibles ou sur des enfants. Espérons qu'avec la démocratisation de cette technologie des normes voient le jour pour empêcher que des faits divers sordides du style "il se jette par la fenêtre en voulant échapper  un fantôme virtuel" se multiplient dans nos journaux.