Quelques heures plus tard, voici qu'Eurogamer a également eu l'occasion de s'entretenir avec le père Harrison, s'attardant cette fois sur le prix qu'il faudra débourser pour profiter du stream en 4K et en 60 FPS, du moins sur le papier.

Lorsque le journaliste Wesly Yin-Poole l'interroge à ce sujet, la réponse se veut expéditive :

Je ne vois pas pourquoi les jeux seraient moins chers sur Stadia.

Sans doute conscient de la tempête qui risquait alors de s'abattre sur lui via ce drôle d'outil qu'est Internet, Philou a immédiatement joué les communicants en complétant sa réponse :

La valeur d'un jeu sur Stadia signifie que vous pouvez y jouer sur n'importe quel écran de votre quotidien : télévision, PC, ordinateur portable, tablette, smartphone... Je pense que cela va être quelque chose de précieux pour les joueurs. En théorie, la version Stadia d'un jeu sera la plus qualitative.

Histoire d'enfoncer le clou, le britannique ré-explique que les titulaires de l'abonnement mensuel facturé 9,99€ seront également obligés de repasser à la caisse à chaque sortie, sauf, bien entendu, pour les heureux élus qui intégreront ponctuellement le catalogue. Tout ça pour laisser "le choix" aux joueurs. Ben tiens.

Si jamais vous vous sentez donc de jouer les cobayes grandeur nature, rappelons que le service Google Stadia sera lancé au mois de novembre prochain, via un abonnement mensuel de 9,99€ ou via le pack Édition Fondateur facturé 129€.