Fini de se murer sous un silence, Final Fantasy 16 continue de faire parler de lui. Presque un mois après avoir dévoilé sa nouvelle bande-annonce tant attendue, le producteur du jeu revient sur l’absence de monde ouvert dans le jeu. Voici ses explications, sur un choix qui semble déplaire à certains.

Pourquoi Final Fantasy 16 n'est pas en monde ouvert ?

Lors d’une interview accordée à Famitsu (via VGC), Naoki Yoshida, producteur de FF16, s’est exprimé sur les raisons qui l’ont poussé à faire du jeu quelque chose de plus linéaire que ce que certains attendaient. Il y a quelques semaines, il avait en effet confirmé que Final Fantasy 16 ne serait pas en monde ouvert. Et il y a de très bonnes raisons à ça.

La première, le temps évidemment. « Si nous avions une période de 15 ans de développement, peut-être qu’on aurait l’opportunité de nous dépasser avec un open world. Après tout, c’est presque impossible en termes de temps et d’argent de créer une histoire globale au sein d’un monde ouvert », explique-t-il. L’autre raison est donc narrative.

Pas besoin d'un open world pour raconter la meilleure histoire possible

Quand j’ai joué au premier Final Fantasy, je me suis dit « c’est comme un film mais en jeu vidéo ». La production, le timing des dialogues, le drame, les musiques, tout ça combiné c’est ce qui crée la meilleure expérience possible. C’est ce qui doit aussi être ressenti dans Final Fantasy 16. Je veux une histoire où un héros sauve le monde, parce que c’est Final Fantasy. Je veux une invocation qui se déchaîne et détruit la carte. Je veux que le jeu sorte aussi vite que possible. Je ne peux pas sortir ce jeu en morceaux. Il n’y a pas besoin d’un open world pour livrer ce que l’on pense être la meilleure histoire dans une expérience qui réunit jeux vidéo et films.

Rappelons que Final Fantasy 16 optera à la place pour des zones semi-ouvertes qui laisseront malgré tout de la place à l'exploration. Le producteur souhaitait que cela donne l'impression de réellement découvrir le monde Final Fantasy 16, ses différentes nations et leurs cultures, et pas seulement une grande région.