C'est une décision qu'on peut qualifier d'historique. La Food and Drug Administration (FDA), organisme américain ayant autorité dans la commercialisation des denrées alimentaires et médicaments, a autorisé la prescription d'un jeu vidéo par le corps médical.

Le jeu en question s'intitule EndeavorRX, lancé sous le nom Project EVO, il est disponible sur smartphones et tablettes et il peut être "administré" aux enfants entre huit et douze ans souffrant d'un trouble du déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité (TDAH).

Pour que son usage thérapeutique soit reconnu et conseillé, le jeu est passé par des essais dans cinq cliniques sur plus de six-cent enfants. Et des améliorations notables ont été constatées, comme l'indique l'étude parue dans The Lancet :

After quatre semaines de traitement EndeavorRX, un tiers des enfants n'avait plus de déficit d'attention mesurable sur au moins une mesure d'attention objective.

De plus, environ la moitié des parents ont constaté un changement cliniquement significatif dans les déficiences quotidiennes de leur enfant après un mois de traitement avec EndeavorRx ; ce chiffre est passé à 68% après un deuxième mois de traitement. Les améliorations des troubles du TDAH après un mois de traitement avec EndeavorRx ont été maintenues jusqu'à un mois.

L'étude explique également que les résultats ne suffisent pas à suggérer qu'EndeavorRX doive être envisagé comme une alternative aux traitements recommandés. Mais la décision de la FDA tend à démontrer qu'on peut tenter de lui faire confiance.

On se souvient qu'en 2019, il avait été démontré que Sea Hero Quest VR permettait de récupérer rapidement des données pour la recherche dans la détection de la maladie d'Alzheimer (Sea Hero Quest VR très efficace dans la détection des risques d'Alzheimer). Message aux plus jeunes qui liraient cet article : ne feignez pas d'avoir de la fièvre et n'insistez pas pour vous voir prescrire du Fortnite à haute dose. Marchera pas.