L'ensemble des infos brutes sur la PS4, sa manette, ses jeux, ses fonctions est désormais compilé, résumé et disponible dans notre news "PS4 : Les faits, tout ce qu'on sait point par point"

Aux côtés d'autres grands noms comme Jenova Chen (Journey), ou encore Warren Spector (Epic Mickey), David Cage est connu pour son insistance sur le besoin d'incorporer une variété accrue au sein de la production vidéoludique. Mais, est-il le seul ? Certainement pas, donc, et à la question de son ressenti lorsqu'il parle avec d'autres développeurs de ce sujet voici ce qu'il nous a répondu :

Je sens une immense volonté chez les développeurs. Immense. Il y a beaucoup de gens qui comme moi ont envie d'autre chose, maintenant il va falloir qu'on arrive à convaincre les joueurs. Pour moi le challenge il est là. Il va falloir leur montrer que... il faut qu'il y ait du pan-pan boum boum, il faut qu'il y ait des voitures, il faut qu'il y ait des jeux de tir, les gens aiment ça, on ne va pas s'arrêter demain matin d'en faire, et c'est très bien ! Et il y a des jeux extraordinaires, qui font ça, on en a vu beaucoup ce soir qui sont absolument incroyables...

Plus précisément, et toujours sur ses propos tenus lors du DICE :

Maintenant, ce que j'essayais péniblement d'exprimer au DICE, c'est de dire : ce serait bien qu'il y ait un petit peu de place pour d'autres gens qui essaient de faire autre chose. Pas nécessairement ce que moi je fais, hein, je défends pas ma chapelle. Moi je suis un grand fan de ce que fait Media Molecule par exemple, qui n'a rien à voir avec ce qu'on fait , mais, ils ont une autre démarche.

On l'a vu aussi par exemple avec The Witness, le nouveau jeu de Jonathan Blow (Braid), ou l'expérience de sculpture virtuelle assez cryptique de Media Molecule cette nuit, présentés à l'occasion de la conférence de presse... beaucoup de choses restent à inventer et à créer, bien entendu. David Cage résume ainsi tout cela :

L'intérêt de l'industrie du jeu vidéo, c'est cette diversité là.

Difficile de ne pas être d'accord.