Première information : Cyberpunk 2077 s'est écoulé à plus de 13,7 millions d'exemplaires en 2020, tous supports confondus. Il s'agit du plus gros lancement du studio, qui avait annoncé 8 millions de précommandes.

Pour être plus précis, CD Projekt RED explique que le dématérialisé représente 73% des ventes, et que 56% de celles-ci ont été réalisées sur PC et Stadia, la PS4 représentant 24% et la Xbox One 17%.

Au cas où, pour ces supports, la société a révélé que ce sont à peu près 30.000 copies du jeu au budget de 1,2 milliards de zlotys (environ 262 millions d'euros) qui ont été remboursées directement par le développeur. Le programme d'indemnisation Help Me Refund coûterait, en comprenant aussi celles réalisées les revendeurs tiers, plus de 42, 452 millions d'euros.

Geralt très en forme

CD Projekt, qui a quadruplé son chiffre d'affaires par rapport à 2019 (avec environ 468 millions d'euros), a une autre licence phare. Et elle a connu elle aussi un regain d'intérêt en 2020. Il a été rappelé que The Witcher pèse (comme en 2020, parce qu'il faut garder un chiffre rond ?) 50 millions d'exemplaires. The Witcher III : Wild Hunt a, en un peu moins d'un an, et probablement boosté par la série Netflix, séduit 2 millions d'acheteurs supplémentaires. Cet épisode multisupport paru initialement en 2015 représent à lui seul 30 millions de jeux de la saga vendus à travers le monde. Il était à 20 millions en 2019.

Concernant le planning du reste de l'année, rien ne bouge : la nouvelle génération de consoles aura droit aux deux jeux optimisés dans le courant du deuxième semestre 2021, sans précisions.