Le courrier électronique destiné aux employés de Blizzard est signé Mike Morhaime. Le patron de la société qui imprime des billets à chaque nouveau jeu estime que si celle-ci est composée de 21% de femmes, ce qui est dans la moyenne de l'industrie, cela ne lui convient pas. Il souhaite ainsi lancer cette année un mouvement pour encourager un équilibre, en impliquant chacun de ses employés, mais surtout les dirigeants, managers et équipes de recrutement.

Ainsi, pour faire de Blizzard "un endroit plus gratifiant et appréciable pour les femmes qui y travaillent", Morhaime veut se pencher sur de nouveaux moyens de recruter depuis des groupes, conférences et universités, avec pour but d'avoir davantage de personnes de sexe féminin à des postes importants. Un partenariat avec des organisations comme Girls Who Code, en vue d'en amener davantage dans le développement et la programmation est évoqué, ainsi qu'une réunion annuelle baptisée "[email protected]". On note aussi la volonté de mettre en place de quoi permettre une intégration plus aisée pour les personnes qui s'identifient à des femmes, avec des sessions de mentoring spécifiques.

L'initiative, qui n'est pas à voir comme l'établissement d'un quota, se focalise d'abord sur les femmes mais devrait s'étendre aux minorités sous-représentées qui ne constituent que 14% de la compagnie.

Si je puis me permettre, j'aimerais bien la même chose chez Gameblog. Parce que toutes ces barbes, je n'en peux plus En revanche, les lunettes...