Dans une interview accordée à Gamasutra, Yves Guillemot (le big boss d'Ubisoft), revient sur l'échec commercial du jeu Avatar et explique qu'il s'agit avant tout d'un problème de timing.

On savait qu'on prenait . Le fait que le film sorte en décembre était un problème potentiel, et ça s'est soldé par un problème. On pensait que le jeu continuerait de se vendre après la nouvelle année, mais au lieu de ça, il a suivi une courbe de ventes descendante, plus typique.

À demi-mot, il admet aussi que l'adaptation de blockbusters ciné en jeux vidéo est surtout plombée par des délais de développement ridiculement courts, qui ne permettent souvent pas de peaufiner comme souhaité.