Durant cet événement, nous avons eu l'opportunité de tester deux modes de jeux distincts sur Back 4 Blood : la campagne narrative et le mode PVP. La campagne narrative se décline en chapitres à l'image de Left 4 Dead et notre équipe de survivants doit se rendre d'un point A à un point B en essayant de reste en vie tout en se frayant un chemin entre les infectés.

Une entame de chapitre qui débute dans une safe room munie d'une porte blindée dans laquelle il est possible d'acheter des munitions, des outils et quelques accessoires pour ses armes. Exactement à l'image d'un Left 4 Dead, mais évidemment avec quelques spécificités comme ce fameux coffre à outils permettant de faire le plein. Notons aussi qu'en début de chapitre il est possible de choisir un deck de cartes qui permet de débloquer certains bonus, comme 10% d'endurance en plus, l'emport de plus de bandages et autres subtilités de ce genre. Si cela ne va pas changer radicalement votre manière de jouer, cela permet tout de même de se spécifier dans un rôle comme médecin par exemple et ainsi aider plus facilement ses camarades à terre ou dans une mauvaise posture.

Une galerie de personnages intéressants

Le choix du survivant est aussi assez important, puisque pour l'heure le titre propose un total de 8 personnes avec chacun un look, une personnalité et des spécificités propres comme on dit souvent. Nous avons par exemple pu jouer le personnage de Maman, une soixantenaire à la langue bien pendue mais considérant les restes de l'équipe comme ses "enfants". Outre ses capacités de pouvoir soigner plus facilement ses camarades, elle donne de petits surnoms mignons aux autres membres de l'équipe comme "mon trésor" et autres petit mots doux. Car oui, même si Left 4 Dead avait une narration de qualité, Turtle Rock semble vouloir aller encore plus loin à travers cette nouvelle licence. Le studio souhaite vraiment proposer quelque chose de profond et qui fasse sens dans le scénario, à l'image du Comics et série The Walking Dead. Le désir du développeur est de rendre les personnages attachants et non pas simplement d'offrir de simples coquilles vides comme on pourrait le voir dans un World War Z.

Dès les premières minutes, on parvient à retrouver ses marques par rapport à un Left 4 Dead et on sent les clins d'oeil et la grosse (très grosse) inspiration. À tel point que le tout premier bâtiment de la campagne ressemble à s'y méprendre au premier bâtiment dans lequel on spawn dans la campagne No Mercy de Left 4 Dead. Parfois des zombies se trouvent dans des pièces closes derrière des portes qu'ils peuvent finir par enfoncer, la lumière bleutée enveloppe des bâtiments... Bref vous avez compris le parallèle aussi bien en termes de level design que de direction artistique. C'est un véritable plaisir pour ceux qui attendaient impatiemment un Left 4 Dead 3.

De bonnes sensations

Pour autant, pour le moment, les hordes sont un peu moins impressionnantes et on sent un cruel manque de fluidité dans le mouvement des infectés. Difficile à dire si cela vient de la différence de moteur graphique, mais on en vient presque à regretter la fluidité du moteur Source de Valve. Le tout manque encore un peu de finesse et de fluidité dans les attaques et on espère que cela sera résolu d'ici à la sortie du titre en octobre. Pour le reste un gros travail a été effectué sur les armes, même si de nombreux bugs subsistent comme des balles qui partent parfois de sous le canon et non directement de celui-ci. Mais on sent que le studio a voulu éviter l'effet paintball pour apporter un vrai recul et une vraie puissance de feu. Certaines armes comme les AK manquent encore un peu de soulèvement vertical du canon pour rendre la chose un peu plus "vivante" et réaliste. Si chaque personnage dispose d'une arme de prédilection, vous aurez la possibilité de changer vos armes lors de nombreux loots à travers la carte.

Un vrai monde apocalyptique

Le gros point positif du jeu est l'absence de surabondance de munitions, ce qui nous force à parfois récupérer des armes au corps à corps pour se défendre. Une apocalypse zombie n'est pas un immense supermarché Walmart Texan où l'on trouve des munitions à côté des produits surgelés. Non, dans ce monde post-apocalyptique, les munitions sont précieuses et ça rend l'utilisation d'une arme encore plus jouissive et intéressante.

Un PVP en demi-teinte ?

Nous avons pu aussi découvrir un mode PVP en arène dans lequel une équipe de survivants doit résister (chronomètre à l'appui) le plus longtemps possible contre une équipe d'infectés qui est jouée par les humains. L'équipe qui survit le plus longtemps gagne la partie. Si celui-ci parait intéressant sur le papier, nous n'avons malheureusement pas pu en profiter pleinement. En effet nous avons subi de très gros lags à cause de la disposition des équipes, composée de joueurs européens et joueurs extra-européen (en l'occurrence pour notre cas des brésiliens). Ce fut un véritable désastre en termes de latence...

Côté zombie on retrouve plusieurs types de spécimens que l'on rencontre dans la campagne à savoir : des Exploseurs (l'équivalent du Boomer dans Left 4 Dead), des Nauséabonds qui vomissent une sorte de bile pour vous aveugler, les Colosses qui peuvent charger et écraser les joueurs humains ou encore les Piqueuses qui peuvent de loin cracher un venin pour faire des dégâts. À vous de vous entendre avec votre équipe pour créer une certaine logique de groupe, sachant que les monstres ne peuvent apparaitre que dans les endroits cachés des joueurs (derrière une porte, derrière une maison, sur un toit, etc). Le mode PVP est assez plaisant mais il faudra y jouer dans de meilleures conditions pour se faire un véritable avis.

ON L'ATTEND... AVEC IMPATIENCE !
Malgré la douche froide du PVP non pas dû au jeu lui-même, mais plutôt à l'organisation du matchmaking, cette première expérience en jeu de Back 4 Blood fut excellente et s'annonce d'ores et déjà comme une digne suite spirituelle de Left 4 Dead. Nous irons plus loin en disant que c'est même sans doute le Left 4 Dead 3 auquel tout le monde s'attendait. Back 4 Blood est prévu sur PC, PS4, PS5, Xbox One et Series X/S pour le 12 octobre 2021.