Actuellement en accès anticipé depuis octobre 2020, il est temps pour nous de vous faire un point sur Baldur's Gate 3, développé par la fine équipe de chez Larian, déja responsable de l'incroyable Divinity : Original Sin 2 dont a pu longuement vous parler sur Gameblog à l'époque. Véritable monument du RPG, la simple évocation du nom de Baldur's Gate suffit souvent à attiser la flamme de la nostalgie dans le coeur de nombreux joueurs. Nous avons donc pu assister à 1 heure de gameplay (sans compter le temps pour relancer le jeu suite à un bug amusant). Nous avons pu entrevoir très légèrement l'éditeur de personnage, rien de neuf sous le soleil par rapport à la version anticipée actuelle. C'est toujours très proche de Divinity Original Sin 2 dans sa forme. On sent l'empreinte de Divinity à tous les niveaux, que cela soit pour le design ou la musique, même si BG3 semble volontiers un poil plus sombre. Après quelques minutes à revenir sur les spécificités du RPG, le développeur a très vite chargé une partie bien avancée pour nous montrer directement à quoi ressemble un joueur de plus haut niveau.

Une ode au jeu de rôle papier

Comme toujours, la zone à explorer se révèle vaste et dense. Votre liberté de déplacement est quasi-totale et vous n'êtes clairement par sur des rails comme ca peut être le cas dans d'autres RPG. Il y a bien une trame principale, comme c'était le cas dans Divinity, mais la moindre rencontre avec un personnage peut être l'opportunité d'entamer une nouvelle quête, d'explorer un nouveau lieu ou de trouver un nouveau loot. Au grès des rencontres et des choix, vous allez petit à petit faire monter votre personnage en niveau parfois même sans vous en rendre compte. Suivant votre race, votre classe d'arme, votre historique et le tempérament que vous souhaitez exprimer, ainsi que les rapports que vous entretenez avec des équipiers que vous pouvez interpeller à tout moment, le fil de votre histoire peut changer. C'est là tout le charme qu'offre un Baldur's Gate 3. Ainsi au cours de la démo nous avons pu découvrir un personnage chevauchant un dragon. Car oui, BG3 possède aussi des dragons mais ca les joueurs de l'accès anticipée savent de quoi il en retourne puisqu'il s'agit tout simplement du dragon rouge qu'il est possible de découvrir dans le jeu depuis le patch 4.

La nostalgie omniprésente ?

Voulant clairement souligner son héritage de jeu de rôle papier, les développeurs belges de chez Larian ont mis le dé à vingt faces au centre des débats. La moindre action, prise de parole, sort de combat, etc fait rouler le dé. Ce qui peut avoir un coté aussi excitant que frustrant, mais c'est aussi ce qui fait le charme de BG3. Ainsi même une action minable peut parfois se solder sur un échec. Baldur's Gate 3 a pour ambition de s'adresser aux fans des deux premiers épisodes tout en étant LE jeu qui fait honneur aux RPG papiers, qui ont pu bercer les plus vieux d'entre nous. Même sans y avoir joué vous pouvez ressentir dans BG3 tout le folklore qui en découle et tout le plaisir que peut représenter une partie avec un MJ, des crayons et une bonne vieille feuille de papier. L'exploration, les dialogues à choix multiples, on a l'impression de revivre une partie de notre adolescence, à rester des nuits entières sur BG2 alors que l'on a école le lendemain matin.

Le jeu qui est toujours prévu pour 2023, a parcouru une très longue route pour en arriver là, en tentant de résoudre les bugs les uns après les autres tout en ayant une oreille attentive envers la communauté. Sans être la dernière marche avant la sortie, puisque le titre est prévu pour aout 2023, cette mise à jour 9 se rapproche petit à petit de ce que l'on attend tous : le RPG ultime, digne successeur d'une saga qui date maintenant de 1998. Reste à voir évidemment si le reste du contenu sera à la hauteur des attentes, qui sont très grandes. Difficile pour cela de se faire une idée de la qualité scénaristique sur une démo morcelée d'une petite heure. L'atout majeur du patch concerne en fait l'ajout de la classe du Paladin, maitre des combos et la possibilité de montre votre personnage au niveau 5. Au delà de ça, ne vous attendez pas à en découvrir fondamentalement plus.

ON LATTEND... AVEC IMPATIENCE

Difficile de bouder son plaisir à la redécouverte du jeu via cette démo, et cela même après avoir fait le tour en long, en large et en travers de l'accès ancipé actuellement disponible sur Steam. Très clairement le jeu à toutes les cartes en main pour s'imposer comme le maitre incontesté du RPG puisant son inspiration dans le jeu de rôle papier, au même titre que Divinity Original Sin 2 en son temps. On a hâte même si pour le moment il reste pas mal d'inconnues comme l'évolution du personnage et des loots dans la montée de niveau et surtout la qualité narrative, que l'on peut pour le moment tout juste effleurer. Le jeu est prévu pour le moment pour aout 2023