1. Jeux Vidéo Gameblog
  2. >
  3. Dossiers du jeu vidéo
  4. >
    World of Tanks 8.0, interview d'un apprenti progamer

World of Tanks 8.0, interview d'un apprenti progamer

En direct de dedans le tank
Par Erwan Lafleuriel - publié le

Blindés de haut vol

Est-ce qu'à ce niveau les parties durent plus longtemps, ou est-ce que c'est au contraire plus nerveux ? 

Non en général, plus le niveau monte plus elles ont tendance à se dérouler rapidement. Les gens ne restent que très rarement immobiles à attendre que quelque chose se passe : on pousse au contact pour prendre l'avantage. L'équipe qui sait le mieux où sont ses adversaires et qui les garde en visu est souvent celle qui gagne, grâce aux artilleries qui tirent sur une grande partie de la carte. Après, les fins de parties difficiles ont tendance à s'éterniser, oui. C'est étrangement quand il reste le moins de monde que ça dure le plus longtemps : les gens prennent moins de risques et surtout il faut qu'ils se retrouvent sur la carte. 

Est-ce qu'on peut briller individuellement ou c'est purement de la stratégie d'équipe ? 

On peut faire des miracles avec un excellent leader et une strat béton, et des joueurs moyens. Après je ne vais pas nier qu'un excellent joueur à tendance à faire pencher la balance, voire même peut réussir des exploits par lui même. Mais seul, honnêtement, c'est difficile. À deux ou trois, on commence à faire quelque chose de sympathique et effectivement on peut redresser une équipe qui est mal barrée. Mais cela arrive plus souvent en parties aléatoires. En CW, TC et ESL, les niveaux sont plus homogènes et une équipe moyenne qui tombe sur une équipe de bon niveau à plus tendance à se faire annihiler qu'autre chose. Les écarts de niveaux se sentent très vite, s'ils ne sont pas compensés par des équipes totalement hétérogènes comme en matchs aléatoires. Après, le facteur chance existe toujours et les joueurs ne sont pas infaillibles. J'ai vu des équipes composées des meilleurs joueurs et leaders perdre sur des conneries face à des joueurs moins bons. C'est comme ça qu'on apprend.


Et est-ce que tu as des anecdotes de coup d'éclat qui t'ont impressionné ?

Des coups d'éclat, je pense qu'on en a tous, à des niveaux différents, et c'est ce qui fait la force du jeu. Au début, tu es super fier quand tu récupères tes premières médailles, notamment celle de guerrier, à partir de 6 kills. Puis tu vises les plus grosses médailles, etc. Mais les médailles ne veulent pas tout dire. Ce qui est bien maintenant, c'est qu'en fin de partie, les tableaux des scores de tout le monde s'affichent, et je dois avouer que quand tu fais ta partie à te faire voler tes kills, que tu rages intérieurement, et qu'à la fin tu vois que tu as le double des dommages infligés dans la partie et donc le double de l'xp que le second mec qui a fait 5 kills, tu jubiles, et ce, même en clan war !

En terme de coup d'éclat, oui, il y a des mecs avec qui je joue qui sont capables d'arriver en fin de partie à être les seuls survivants à deux ou trois, contre une dizaine de personnes, et à gagner la partie ! Personnellement, j'ai déjà fini seul, en char léger contre 5 chars dont des plus gros tiers que moi, à gagner la partie en les tuant tous. Voir même des fois, tu regardes des joueurs aligner tranquillement les morts, pour finir à 11 kills.  

Sinon en clan war aussi il y a des choses jubilatoires. Pas plus tard qu'hier, on est parti à 11 (on avait 3 batailles en même temps...) Sur une bataille, on tombe contre 15 mecs en tiers 10 et, à force de jouer en pack et se protéger, on a égalisé la situation pour terminer au final avec 4 morts de notre côté, pour toute l'équipe adverse détruite.

La rédaction vous recommande

1 commentaire
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (1)