C’était une onde de choc dans l’univers du manga. Le 20 mai 2021, Kentarō Miura laissait une horde de fans en deuil. Le créateur de Berserk est mort brutalement à l’âge de 54 ans, laissant derrière lui une grande œuvre inachevée. Elle aura finalement une fin. 

Le manga Berserk va continuer sans son auteur

Un an après cette disparition tragique, l’éditeur Hakusensha en charge du manga annonce que le manga Berserk va reprendre. Ce sera le studio de Kentaro Miura qui aura la lourde de tâche de reprendre cette œuvre et de lui donner une fin. Le tout se fera sous la supervision de Kouji Mori, un ami d’enfance du regretté auteur, seule personne avec qui il avait partagé la fin de Berserk. 

Une bonne nouvelle ou non ? On le saura bien assez tôt puisque le prochain chapitre paraîtra dès le 24 juin dans le magazine Young Animal. A partir de cette prochaine publication, l’équipe chargée de la reprise publiera six chapitres jusqu’à la fin de l’arc Fantasia/ l’île des Elfes. Après ça, elle s’attaquera à un tout nouvel arc.

Berserk manga

Un motto : suivre les paroles du créateur

Avant son décès, Kentarō Miura a discuté avec Kouji Mori, son ami proche, des histoires et des épisodes qu’il avait en tête pour Berserk. Il a également eu des discussions similaires avec l’équipe de son studio et son éditeur. Il se demandait : “est-ce que les fans seraient surpris si je dessinais quelque chose comme ça ? Et pourquoi pas un personnage comme ça ? Est-ce que cette histoire serait intéressante ?”. Ces paroles n’étaient pas ses derniers mots, mais faisaient partie des discussions ordinaires de l’artiste depuis un quart de siècle. Nous avons également retrouvé des mémos d’idées qu’il a écrites et des designs pour les personnages qu’il a dessiné et laissé derrière lui. 

- communiqué de presse de Youn Animal

Young Animal se montre très formel dans son communiqué de presse, l’intention du studio du créateur et de l’éditeur est de suivre à la lettre les idées du défunt mangaka. « Notre équipe de production a décidé de se baser sur une règle très basique “ Mr. Miura l’a dit”. C’est ce qu’elle gardera à l’esprit C’est impossible de créer un manuscrit exactement comme il l’aurait voulu. Cependant nous écrirons le manga sans trop le dévier de ses propres mots », explique le magazine dans son communiqué.