Trafalgar Square
     
Signaler
[ Musique Maestro ! ]

 

Il y a des musiques qui comme ça, sans vous l'expliquer, vous mettent de bonne humeur. Comme par magie.

Je vous parlais plutôt de Secret of Mana, cet action / rpg de la SNes, grandiose de par son ampleur mais aussi et évidemment de par ses musiques, fruits du travail somptueux de Hiroki Kikuta. Et si l'on peut vanter la qualité de son oeuvre, c'est aussi pour son talent à ne pas abuser du dramatique pour proposer des compositions extrêmement joviales et entraînantes.

 

 

The Color of The Summer Sky, comme son nom l'indique, ne pouvait être qu'une partition tonique et joyeuse, bien éloignée de cette tendance récurrente dans les jeux de rôle à offrir des musiques souvent belles mais rarement réjouissantes. 

 

 

On peut d'ailleurs l'entendre dès les premiers villages du jeu et dans les lieux libérés du mal ambiant pour signaler que désormais, tout ne peut que bien aller. Et cela s'entend.


Voir aussi

Jeux : 
Secret of Mana (original)
Plateformes : 
Super NES
Sociétés : 
Squaresoft
Ajouter à mes favoris Commenter (2)

     
Signaler
[ Elsewhere ]

 

Vous savez que j'aime bien cette petite émission, 88 Miles à l'Heure, consacrée à la présentation d'un tool-assisted speedrun, une manière de terminer un jeu le plus rapidement possible tout en s'accordant la possibilité de s'aider d'outils informatiques pour cerner les failles techniques d'un titre, voire de les exploiter pour gagner le plus de temps possible.

Et j'aime d'autant plus l'émission quand elle s'attarde à un jeu culte de la SNes, un certain Secret of Mana, action / rpg mythique où vous incarniez l'élu de l'Epée Mana chargé de protéger le monde de l'ascension dangereuse de la technologie pompant l'énergie du monde.





Si l'aventure ne brille pas par la complexité de son scénario, elle a le mérite de laisser tomber le très répandu tour par tour pour mettre directement entre les mains du joueur le héros et ses compagnons tout en ne négligeant pas l'aspect jeu de rôle à la japonaise, plutôt poussé pour un représentant du genre.

De toutes manières, Secret of Mana fait partie de ces oeuvres qui ont marqué leur temps. Long, profond, passionnant, initiateur d'une saga au style si particulier, l'expérience est ici pliée en à peine moins de deux heures, elle qui nécessitait bien une trentaine d'entre elles, grand minimum, pour en apercevoir le bout.





 

 

Voir aussi

Jeux : 
Secret of Mana (original)
Plateformes : 
Super NES
Sociétés : 
Squaresoft
Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Signaler
[ Musique Maestro ! ]

 

J'ai fait une belle découverte jeudi dernier, à l'occasion d'une soirée avec des potes de fac. Vous aurez d'ailleurs remarqué que toujours a un certain moment, c'est votre ami pinté en manque de sentiment qui pourrit l'ambiance en remplaçant votre playlist patiemment pesée par un titre obscur et bien triste, qui plus est.

 

 

 

Mais je dois avouer que là, je me suis fait avoir. Sans trop m'avancer, je pense que vous n'êtes pas très nombreux à connaître Gotye, ce chanteur-compositeur australient qui a brillé aux sommets des ventes musicales au Canada et au pays des Wallabies ( pardon, je ne connais pas le pluriel de ce nom propre ). De toutes manières, il est l'auteur d'une très belle chanson appellée Somebody That I Used To Know.

Mais la vidéo qui a fait 30 millions de visites en seulement quelques jours en Janvier n'est pas de lui mais signée d'un groupe canadien, Walk Off The Earth, qui réussit l'amusante tentative de jouer et reproduire le titre sur une seule guitare. Un batteur, trois guitaristes / chanteurs et un Cantona. Voilà la clef de la réussite.

 

 

Et comme je le disais, la jolie blonde à l'air un peu blafard est très "yum yum" ( dixit Michelle Pfeiffer, autre blonde de classe mondiale ). Sarah Blackwood se révèle tout de même plus belle dans les autres reprises du groupe mais ça, je vous laisse faire votre petite enquête...

 

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

     
Signaler
[ Musique Maestro ! ]

 

Alors là, je vais vous parler du coup de coeur de ces derniers mois, le jeu qui selon moi se hisse dans le top 3 des meilleurs représentants de son genre en 2011, chose pas si facile à réaliser surtout quand on fait un bilan des meilleurs jeux de la dernière année.




Et cet exploit, Michel Ancel et toute son équipe ont su le concrétiser avec Rayman Origins. Jeu de plate-forme extrêmement simple dans sa conception mais tellement efficace, tellement abouti, tellement précis et tellement fun, avant tout, le dernier représentant de la série mettant en scène le personnage aux membres invisibles séduit par son ambiance extraordinaire et son gameplay à la fois quasi-parfait et simple d'accès.

Mais ne pas citer la qualité des compositions de Christophe Heral serait criminel. Car ces dernières sont fantastiques, complètement barrées mais tellement enivrantes. Je ne prendrai pas de grands risques en clamant haut et fort qu'il s'agit là de la meilleure ost de l'année...en concurrence avec celle de Skyrim, dans un genre totalement différent, évidemment.




Bref, en tout cas, comptez sur moi pour faire la publicité du talent du compositeur français qui signe là un chef-d'oeuvre musical absolument magnifique. Vous ne me croyez pas ? Ecoutez "Lums of the Water" et venez m'en dire des nouvelles. De toutes manières, la bonne humeur qui rayonne de la partition est simplement extraordinaire. Rien de plus à ajouter.

 

Voir aussi

Jeux : 
Rayman Origins
Plateformes : 
Xbox 360, Wii, PlayStation 3, PC
Sociétés : 
Ubisoft
Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Signaler
[ Ici-Bas ]


Deuxième coup de promo avec cette fois-ci les post les plus appréciés du blog, le classement reposant sur un critère extrêmement simple, le nombre de "j'aime". Vous savez, ce petit pouce vert qui siège sous l'article en question ?

Bref, je ne ferai pas très long et de toutes manières, il n'y a pas de quoi tenir une thèse.

Première chose, vous avez particulièrement la série de posts rédigés pour le premier anniversaire du blog, dédiée au jeu culte des bloggers les plus consultés de l'Espace Communauté & Blogs. En même temps, pas de quoi s'étonner, surtout quand on sait que les visiteurs aiment se faire brosser soigneusement le poil, moi le premier (22, 26 et 32 "j'aime").

 

 

Médaille d'argent, là, il s'agit d'une vaste blague. Vous connaissez tous l'ami Kaminos et sa passion pour ses compagnons félidés ? Et bien, sachez qu'il suffit de parodier le personnage pour s'attirer la passion des visiteurs. Ajoutez à tout cela le fait qu'Axel rajoute de l'huile sur le feu et tout le monde se jette à l'eau (33 "j'aime").

 

 

Pour terminer, l'article qui aura amassé le plus de récompenses n'est rien d'autre que celui consacré au 200e podcast. Je ne vais pas revenir sur le sujet. Home, Facebook, Twitter et adhésion de très nombreux lecteurs (57 "j'aime"). La joie, quoi !

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
[ Ici-Bas ]


Je sais que je suis à la bourre mais certains d'entre vous ont profité des fêtes pour mettre en avant la générosité de leur Papa Noël Gameblogger et je ne vois pas pourquoi je me priverai de faire cet honneur à celui qui a contribué à agrandir ma pile de cadeaux.

Et cette personne, celle que je tiens à bien remercier, c'est tout simplement l'un des chroniqueurs de la géniale émission (vous avez dit lèche-bottes ^^' ?), j'ai nommé l'ami Loupign. D'ailleurs, vous me direz pourquoi tout le monde dit Loupin-g alors que je n'y vois aucune raison technique mais rien à voir avec la choucroute...




En attendant, le personnage s'est accordé le plaisir de satisfaire mes besoins de nintendomaniac en m'accordant un beau cadeau...plutôt deux, en réalité. Le premier, le plus gros, en vérité, est une belle peluche à l'éffigie de Yoshi, l'animal de compagnie le plus kawaii de toute la ludosphère. La suite, aussi belle, se matérialise par un porte-clef et deux figurines consacrées à l'épisode d'une saga que je n'apprécie pas du tout (cernerez-vous l'ironie ?), The Legend of Zelda Phantom Hourglass.




Je vous laisse profiter des images prises à l'arrache avec un portable pas terrible et en profite pour remercier encore une fois Loupign, pour qui j'arborerai un avatar Yoshi en son honneur durant les trente prochains jours à venir. C'est dit.

 

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

     
Signaler
[ Musique Maestro ! ]

 

Je suis pas totalement convaincu par le dernier Zelda et pourtant, c'est pas faute d'aimer la série. Mais il demeure bien trop de petites imperfections qui rompent le charme même si au global, l'aventure reste de très bonne facture, il faut l'avouer.

 

 

Evidemment, la formule ne s'est pas érodée du jour au lendemain, de nombreux éléments de la conception du jeu garantissent la qualité de l'oeuvre. Et parmi ces éléments, la musique. Car il n'y a pas à dire, les compositions des Zelda, si elles s'avèrent au final moins marquantes qu'auparavant, relèvent de l'excellence.

Un des titres de Skyward Sword a d'ailleurs fait le tour du web, à ma grande surprise, alors que la partition se montre particulièrement discrète, réservée à quelques scènes en tout début d'aventure. En effet, ce fameux thème lie de manière très intime l'ami Link et la très fatécieuse Zelda pour notre plus grand plaisir et avec un certain talent.

 

 

Et comme il y a du Cécile Corbel dans la musique, je ne me lasse pas de l'écouter. J'espère que vous aimerez autant que moi, à moins que ce ne soit déjà le cas.

 

Voir aussi

Jeux : 
The Legend of Zelda : Skyward Sword
Plateformes : 
Wii
Sociétés : 
Nintendo
Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
[ Ici-Bas ]

 

J'ai vu qu'il y a peu, l'ami Subby-kun, l'homme dont la culture vidéoludique n'est plus à prouver, s'était amusé à réaliser un petit bilan statistique de son activité "bloggienne" (ou "bloggesque", tout dépend de votre lieu de naissance). C'est donc peu inspiré, particulièrement amoché par une consommation de boisson au houblon fermentée excessive, que je me lance moi-même à l'assaut de cette tâche relativement simple mais tellement gratifiante.

Si l'on étudie avec attention les résultats du blog, on se rend bien compte des goûts des visiteurs. Visiblement, parler de Mario fait recette (2958 visites).

On sait aussi que les quelques fous qui s'aventurent ici-bas apprécient la bonne musique, notamment celle de Cecile Corbel qui sublime l'excellent film des studios Ghibli, Arrietty (3088 visites).

 


What else ? Ah oui, visiblement, mes critiques sur Senscritique.com vous ont visiblement intéressé (3162 visites). Je devrai d'ailleurs en prendre note car cela fait longtemps que je n'ai pas rédigé sur le site. L'occasion de se replonger dans cette activité ? Qui sait ?

 

 

Aux sommets des charts, évidemment, les articles qui ont été exposé en home de Gameblog. Et autant vous dire que je suis encore très surpris du succès de ces articles. Agréablement surpris, je vous rassure. En même temps, quand on prend les visiteurs réguliers du site par les sentiments en rappelant le bonheur d'avoir à sa disposition plus de 200 podcasts, il ne faut pas s'étonner de voir le peuple s'intéresser à votre blog (3341 visites). Logique pure.

Quant au number one, numero uno, der ersten, il ne s'agit que du sommaire du dossier rédigé par mes soins consacré à la saga Zelda (4303 visites). Il suffit de surfer sur la vague médiatique qu'a entraîné la sortie récente de Skyward Sword pour espérer faire un petit résultat. Apparemment, j'ai eu le nez creux.

 

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
[ Ici-Bas ]

 

I'm free. Phrase simple mais pourtant si forte. J'exagère, certes, mais ceux qui comme moi ont passé leur premier de l'an à lire un document "Contentieux administratif" ou "Théorie de l'Etat" me comprendront.

Mais ça y est, je touche le bout et profite des quelques jours de repos qui me sont accordés pour rattraper quelque peu le retard pris sur le blog. Car oui, ça fait un petit moment que je n'ai rien rédigé. Une honte, allez-vous me dire ? Cela, je vous le concède. Toutefois, je compte bien reprendre du poil de la bête. Et les preuves d'une telle mobilisation ne devraient pas tarder à montrer le bout de leur nez.

Il serait cependant peu poli de commencer cette belle année par un exposé prétentieux de mes intentions et objectifs. Par conséquent, je vais me contenter dans un premier temps de me plonger dans le lyrisme, comme je crois si bien le faire.

2011, une bien belle année, ma foi. Déjà, une très belle année de jeu, ça, vous le saurez en lisant le dossier [ 2011 ] que je m'apprête à terminer ce mois-ci, je vous rassure. Mais surtout une très belle année riche en aventure humaine. Certes, le terme "d'aventure" est sûrement un peu exagéré mais honnêtement, cette petite visite improvisée de Paris demeure le moment le plus emblématique. Une après-midi et une soirée passée avec d'excellentes relations virtuelles devenues d'excellentes relations humaines. Je sais que j'ai la réputation de donner une mauvaise première impression, PHM ne dira pas le contraire, mais je tiens à vous le dire, mesdames et messieurs, "je vous aime". Et oui, j'assume ma réputation de gaymeblogger et je sais que cela plaira à nombre d'entre vous.


Et non, il ne s'agit pas d'une simple manoeuvre démagogique pré-présidentielle, cette déclaration est sincère.

Bon, je ne vais pas m'attarder plus longtemps dans le sentiment et parler statistiques. Tiens, je ne sais pas pourquoi mais je sens que je perds des voix. Déjà, 240 000 visites. D'accord, beaucoup d'entre vous font beaucoup mieux, notamment ce vilain Anfalmyr qui jour après jour s'installe avec un certain confort aux sommets de notre beau top 50, avec talent et succès, il faut l'avouer.

En revanche, je suis plus fier de cette performance, plus de 2000 "j'aime", moyen détourné de s'accorder du crédit quand on est pas capable de poster au moins un article par semaine deux mois d'affilée. Et rien que pour ça, vous avez mon affection éternelle.

Le bilan ne sera pas plus riche en nombre car à l'heure où j'écris cet article, le sommeil se fait agressif, mais sachez que je suis bien content de pouvoir compter sur ce site pour l'année à suivre, et bien content d'avoir vécu la dernière année à vos côtés. Sur ce, je vous donne rendez-vous d'ici peu pour un peu plus de léchage de botte.

Ah si, dernière précision. Je conserverai cet avatar contre vents et marées pour honorer mon père Noël gameblogger répondant au doux nom de Loupign pendant 25 jours, ni plus, ni moins. Pour terminer, je vous souhaite une très belle année, chose que je n'ai pu faire à temps, la faute aux révisions qui ont toujours bon dos dans ce genre de situations.

 

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

     
Signaler

 

Je vais pas vous mentir, ma mémoire ne saurait reconstituer précisément, détail par détail, tout les moments que j'ai passé devant une console de jeu. Entre les heures passées sur mon PC à enchaîner les défaites sur League of Legends et celles devant un écran à incarner soit des plombiers moustachus, des chasseurs de vampire, des cowboys voire même une espèce d'âme numérique, je ne suis plus capable de reconstituer une frise chronologique précise.

En revanche, je ferai tout de même l'effort de gratter dans la matière grise afin de pouvoir quelques petits articles illisibles, comme je sais si bien le faire. Si vous voulez bien vous lancer dans la lecture...

Qu'ai-je fait en Janvier 2011 ? Ouf ! Sûrement beaucoup de choses. Voyons, réfléchissons...par quoi pourrait-on commencer ? J'ai le souvenir d'avoir passé pas mal de temps sur ma Wii. Pourquoi donc ? Tout simplement parce-que mes nombreux examens de Décembre et début Janvier m'empêchent de me focaliser sur le divertissement. Or, la ludothèque Wii était particulièrement fournie en cette fin d'année 2010.





Evidemment, le jeu qui me faisait de l'oeil, c'était Donkey Kong Country Returns, le retour aux sources par Retro Studios d'une série qu'on avait commencé à oublier, il faut le reconnaître. Et que dire si ce n'est que j'ai été comblé comme rarement j'ai pu l'être. Entièrement jouable avec une camarade, le titre rappelle tout l'intérêt que peut avoir la plate-forme : divertissement simple d'accès mais tout de même profond et exigeant, extrêmement fun, long...bref, que des qualités pour ce qui est pour moi le meilleur représentant de son genre avec Super Mario Galaxy 2, Super Meat Boy et sûrement Rayman Origins, auquel je n'ai pas joué.

Dans la même catégorie, Sonic Colours. Le véritable retour du hérisson bleu est sur Wii, mesdames et messieurs. Dynamique, rapide, relativement maniable et très grisant avec ses ambiances d'un autre monde, épargné des phases beat'em up catastrophiques de Sonic Unleashed, l'animal reprend du poil de la bête pour ce qui est selon moi une excellente surprise, progression confirmée par le non moins meilleur Sonic Generations dont je vous reparlerai plus tard.




Cependant, je me souviens que le jeu dans lequel je me plongeais les premiers jours de cette année, c'était Mass Effect 2. Acheté pour une poignée de deniers sur Steam, la suite de l'excellent Mass Effect ne me faisait pas de prime abord beaucoup d'effet. Et pourtant, j'ai succombé. Plus rythmé que son prédécesseur, disposant d'une meilleure mise en scène, d'une histoire rondement menée, ME2 m'a vraiment collé une petite baffe d'autant qu'il est parfaitement optimisé sur PC. Certes, il ne reprend pas beaucoup des éléments du premier épisode qui m'avaient tellement séduits, notamment l'aspect rpg. Mais franchement, quel voyage ! Un vrai grand moment que je vais devoir reprendre à cause d'une corruption des données de mon disque dur. Malheur...

A l'heure où les premières fleurs sortent de terre, je me souviens m'être aventuré au coeur de la Station-Bouteille avec la charmante Samus Aran. Metroid Other M, repris par la Team Ninja, offre un nouvel aperçu de la saga de Nintendo. Plus précisément, un retour au source. Jeu d'aventure / exploration particulièrement nerveux caractérisé par ses ambiances spatiales quelque peu kitch mais tellement sympathiques, l'apport des développeurs des Dead or Alive se sent notamment dans les combats bien plus complexes qu'à l'accoutumée mais sans dénaturer le délicat équilibre d'un Metroid. Other M révèle aussi des parts de la personnalité de la célèbre chasseuse de prime, innovation bienvenue quoique pas toujours particulièrement pensée, la blonde étant bien plus dépressive que ce que l'on pourrait imaginer. Il reste néanmoins un indispensable de la Wii, long, profond et fort agréable.





Terminons avec le très chronophage Minecraft. Véritable phénomène de société reposant sur un monde composé de blocs de toutes les matières avec lesquels on peut agir pour reforger le monde à son image, le titre disponible en téléchargement et encore aujourd'hui en béta, il me semble, remporte un succès monstrueux, propulsant Notch, son créateur, au rang des créateurs influents du média. C'est dire. En tout cas, je me souviens de longues heures passées sur le serveur aux côtés des mais Canard-sucrey, rencontré à l'occasion, Mr-harasawa, Eldaryze, Anfalmyr et autres comparses fort sympathiques, à creuser comme un malade, à visiter des cités aériennes et sous-terraines et autres grands moments de plaisir à profiter du travail de passionnés capable de créer de véritables merveilles.


Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Trafalgar Square

Par Sirocco Blog créé le 20/01/10 Mis à jour le 17/12/13 à 11h42

Toulousain sympathique, fantastique, folklorique, féérique, symphonique, éclectique, chimérique, mirifique, artistique, acoustique, exotique...et autres adjectifs en -ique que j'accepte volontiers.

Ajouter aux favoris

Édito


 

Mesdames, mesdemoiselles et messieurs, bonjour/bonsoir à toutes et à tous.

Je suis Sirocco, étudiant en 5e année de Droit à Toulouse, blogger à mes heures perdues, mais avant tout grand amateur du Jeu Vidéo, marmite dans laquelle je suis tombé tout petit.

Trafalgar Square, c'est le nom de ce tout petit site qui privilégie notamment la musique tirée du média mais qui parle aussi de tout et de n'importe quoi. Ne vous étonnez pas d'entendre beaucoup parler de Nintendo, c'est parce-que j'en suis grand fan mais cela ne m'empêche pas de passer de nombreuses heures sur PS3 ainsi que sur les jeux Steam dont le prix défie toute concurrence.

N'hésitez pas à commenter les articles et à "liker" si vous avez apprécié la lecture de mes articles. Vous pouvez évidemment me joindre par MP si vous souhaitez me poser une question ou parler d'une chose, d'une autre. En attendant, j'espère que la lecture vous plaira et rendez-vous ici-bas ou bien ailleurs, si mon activité vous intéresse.

 


 

 

J'arbore fièrement une récompense aujourd'hui plus tellement valable mais que voulez-vous, c'est la seule que j'aie ^^. Elle fut attribuée par l'ami Anfalmyr sur la base des votes des Gamebloggers et elle me plaît tout particulièrement du fait que je tente de soigner le mieux possible l'apparence du blog, pour un plus grand confort de lecture. Et vi, je pense à vous et à vos petits yeux fatigués...

 

Archives

Favoris