Highscore

Highscore

Par piteur Blog créé le 02/12/10 Mis à jour le 22/07/13 à 20h14

Tout et rien, tout sur rien et rien surtout.

Ajouter aux favoris
Signaler
Jeux

Expériences de jeu hétérogènes

Alors évidemment, c'est peu comparé à un hardcore gamer... mais 55 heures de jeu sur un MMO en 2 semaines, ça ne m'était pas arrivé depuis longtemps.

Pour éviter de tomber dans l'ennui, j'ai changé mes habitudes : me voilà à faire un peu de PvP. Pas celui qui consiste à faire le rapace sur des zones contestées en butant tous les low level qui passent. Déjà je suis un low level donc ça n'aide pas. Mais de toute façon, c'est bien le truc que je déteste dans le PvP : des combats pas équilibrés. Reste les instances en arène, en équipe et nettement plus sympas.

Bizarrement, j'avais un peu pratiqué avec un mage 53 sur WoW il y a une éternité et ça m'avait plu. Je ne sais même pas ce qui avait fait que j'étais vite repassé au PvE. Ca restera un grand mystère mais du coup le charme de Rift continue d'opérer.

Preuve supplémentaire que ça m'a bien accroché, c'est que j'en suis à un quart des heures passées sur Left4Dead 2, acheté le jour de sa sortie et auquel je jouais encore en février.

Pour finir, une idée reçue qui vole en éclat : malgré le temps de jeu sur un MMO, j'arrive encore à caser quelques heures de jeu sur... Phoenix Wright sur iPhone ! Je n'ose pas imaginer à combien ce jeu était vendu à se sortie sur DS mais le prix sur iOS est honnête vu le temps déjà passé dessus.

Aucun lien, fils unique

Ce matin, alors que je me levais péniblement, j'ai décidé qu'Apple allait nous offrirait un vrai service de sauvegarde de parties en ligne : après tout, ce genre de service ne prendrait qu'une partie - infime - de leur dernier data center et serait un bon prolongement du Game Center d'iOS. Et on arriverait à une vraie expérience continue du jeu, ni vu ni connu. De toute façon, ça ne peut pas être autrement : je l'ai décidé, pine.

Blague à part, ce serait quand même vraiment bien d'avoir un système de ce genre car devoir résoudre 2 fois les tableaux de World of Goo, vous avouerez que c'est lourd... Steam propose cette fonctionnalité pour certains jeux et c'est tellement confortable, alors qu'on pourrait toujours se débrouiller pour recopier les fichiers de sauvergarde d'un pc à un autre. Et ça, c'est beaucoup plus compliqué sur iOS, du moins pour ceux qui ont compris l'intérêt d'un de cet OS - et du coup ses inombrables travers, mais l'heure est au dodo, pas au troll. Je disais donc : une sauvegarde en ligne et une synchro. Et 100 balles et un mars, tant qu'à abuser.

Voir aussi

Jeux : 
Rift : Planes of Telara (PC)
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Jeux

Est-ce dû à un ras de marée de joueurs pour profiter du week-end gratuit ? Toujours est-il que tous les serveurs européens de Rift sont down...

[Oups : le temps que j'écrive ça, serveurs revenus :-)]

Voir aussi

Jeux : 
Rift : Planes of Telara (PC)
Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Signaler
Jeux

... et ici, ça s'appelle Rift ;-)

Bon, voilà que j'ai dépassé les 20 heures de jeu en ayant commencé samedi dernier. Alors en vrac...

Le PvP : et merde...

Je ne suis pas un adepte du PvP... et ça risque de durer. Plusieurs essais me font dire qu'il n'y a pas d'équilibrage automatique pour lisser les forces des équipes... et forcément, il y a toujours un des camps plus fort. Quelque part, c'est normal... mais le problème est que sur mes tentatives, c'est toujours le même camp qui a gagné. A vrai dire, je suppose que les tapettes de "gentils" (ici, les Gardiens) attirent un peu plus de monde et sont statistiquement un poil plus haut niveau que les "méchants". Agaçant.

Je ne prétend pas avoir la solution, c'est évident que le type qui a passé du temps pour avoir un bon stuff doit être avantagé. Mais je n'ai pas envie de passer un temps démesurément plus long pour être à niveau, surtout qu'il faudrait encore que mes coéquipiers fassent pareil pour que ça donne un résultat. Le raisonnement fonctionne bien avec ceux qui n'ont pas de vie mais pour la vaste majorité des joueurs ?

La progression : et galère...

J'ai mené mon premier perso (un clerc) jusqu'au niveau 19. Rien à voir avec un mutant qui a mené le sien au niveau 50 en moins de 3 jours mais pas trop mal. Pourtant, je n'ai exploré qu'une partie infime du monde. Il faudra en gros couvrir 90% du territoire pour les 30 niveaux restant. Je sais bien que rapidement, c'est le stuff qui fait la différence mais pffff, c'est un schéma trop similaire à WoW. J'ai peur que les objectifs deviennent progressivement plus flous, lointains et éparpillés. Dans ces conditions, jouer quelques dizaines de minutes n'aura plus vraiment d'intérêt ni d'effet. Le snack gaming est à l'opposé du MMO mais il y a peut-être un juste milieu. En l'occurrence, je faisais déjà le même reproche à WoW.

Et le plus important : joyeux noël !

Malgré ces défauts qui risquent de me lâcher Rift d'ici quelques semaines, je suis plutôt très agréablement surpris. Le jeu est plutôt abouti alors qu'il n'a été lancé qu'il y a un mois. Il y a des idées intéressantes comme le système des 3 âmes au choix à combiner pour spécialiser son personnage : c'est bien trouvé et compense les seules 4 classes disponibles. Il y a par exemple moyen de faire un mage avec un familier : bonheur...

Un autre point fort, c'est l'apparition des failles qui dynamisent le jeu et avec un système de groupe public. Pas besoin de chercher des coéquipiers pour les failles, tout le monde se retrouve directement sur le champ de bataille. Et pour avoir fait de simples donjons à 5 dans WoW, c'est un choc : ça donne souvent une immense foire d'empoigne. Pas toujours simple de s'y retrouver, surtout au corps à corps et malgré la tabulation pour sélectionner un ennemi sans cliquer dessus. Mais c'est tellement jubilatoire de repousser une attaque sur plusieurs fronts :-)

Et enfin, l'ambiance : en découvrant le background, j'étais un peu inquiet... mais passé la 1ère heure de jeu, on sent qu'il y a une volonté de bien faire. Le PvE reste donc possible même si les quêtes ne réinventent pas toujours la roue. Dans le tas, il y a donc encore des loups, des araignées géantes et autres créatures à tuer par paquet de 10... mais pour peu qu'on essaye de s'immerger dans les quêtes (pas simplement les accepter et foncer dégommer les mobs sans comprendre pourquoi), ça reste agréable.

Bref, moi qui hésitait entre prendre WoW Cataclysm et Rift, je ne suis pas déçu... pourvu que ça dure !

Voir aussi

Jeux : 
Rift : Planes of Telara (PC)
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Jeux

Et voilà, après plusieurs semaines à hésiter entre World of Warcraft (ce serait une rechute) ou bien découvrir Eve Online  ou Rift, j'ai choisi ce dernier. J'avais brièvement tenté Age of Conan il y a 2 ans, sans accrocher.

Le téléchargement sera plié en moins une heure (merci les débits de Numéricable) et en attendant, j'ai jeté un coup d'oeil aux promos Steam du week-end... Il y a quelques jeux qui méritent le détour, je vous conseille d'y jeter un coup d'oeil : Super Meat Boy, Amnesia et Killing Floor entre autre.

Et un petit dernier dont je n'avais jamais entendu parler : Nimbus. Normalement à 10€ et maintenant à 5€, du jeu pas cher et dont le principe semble addictif. Pour se faire une petite idée :

 

Voir aussi

Jeux : 
Rift : Planes of Telara (PC)
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Jeux

Voilà que par ce dimanche ensoleillé, je me suis dit qu'une petite course sur GT5 sera sympa. D'autant plus que j'avoue avoir totalement décroché depuis janvier : les mises à jour parues depuis ont amélioré l'expérience (indice de performance des voitures pour les courses en ligne, etc). En fait, non.

Je me suis retrouvé sur un serveur où la puissance en chevaux était de maximum 450. C'était écrit noir sur blanc dans les règles. Je sélectionne une voiture dans la catégorie Recommandées : le jeu sait mieux que moi quelles voitures collent aux règles, après tout. La voiture que je prend fait moins que le maximum autorisé. Et au moment d'entrer sur la piste : non, ça ne va pas. Le message n'était pas clair, peut-être qu'il était justement question d'indice de performance. Mais pourquoi me recommander la voiture si elle ne convient pas ? Mystère.

N'aimant pas jouer aux devinettes, je change pour un autre serveur où je peux faire une course sans problème. Parfait, la course se déroule à merveille... oublions le problème sur l'autre serveur.

Après ça, je me dis qu'améliorer ma carrière solo serait pas mal aussi. Je passe en série expert, je cherche un championnat à gagner : celui des voitures historiques (sorties en 1979 ou plus tôt) conviendra très bien. Ça tombe bien, j'ai justement une Buick special 62 qui déboîte et qui est recommandée et qui... et qui est refusée par le jeu ?! Moi qui croyait candidement que 62, c'était pour 1962 et que le jeu était capable à minima de lister les voitures satisfaisant aux critères des courses. C'était le cas il n'y a pas si longtemps, avant qu'un patch casse ça.

C'est désespérant : autant le pilotage est toujours aussi bon, autant l'interface ruine toujours autant - même plus - l'expérience de jeu. Et 5 mois après la sortie, ce que je considérais être des détails ne passent plus. Plus d'excuses, on est en 2011 et c'est juste nul. La série des Gran Turismo est morte.

Voir aussi

Jeux : 
Gran Turismo 5 (PS3)
Ajouter à mes favoris Commenter (2)

  
Signaler
iTruc

On est encore loin des grosses productions PSP ou DS sur iPhone ou Android. Entre les multitudes de clones au rabais (ça fait plaisir, j'ai entendu tout à l'heure sur le dernier podcast le bien que la rédaction pense de la politique qualitative et créative de Gameloft ;-) et puis simplement les moyens mis en oeuvre et enfin le prix final vendu au joueur, on n'est pas dans la même catégorie.

Pourtant il y a de vrais bons jeux sur smartphones. Sur iOS, je citerais par exemple Enigmo, FlightControl, Galcon, Lumines, Babo Crash, Dungeon Hunter, Pinball, Soosiz, Rolando, Rage, Real Racing, Angry Birds. Mais même si j'y reste des heures, même chez moi, c'est souvent peu profond. Oui, ça ne m'a pas échappé que Lumines est à l'origine sorti sur PSP... mais même si je l'adore, il faut reconnaître qu'il n'a pas de vraie profondeur...

Pour vous donner un exemple, le jeu nomade qui m'attire en ce moment, c'est Gran Turismo Mobile sur PSP (Go). Et bien, même si la réalisation de Real Racing est lêchée et son gameplay honnête, il ne joue pas dans la même catégorie... et encore, GT n'a pas de mode carrière sur PSP !

Il y a bien le moteur 3D de ID Software et l'Unreal Engine qui ont été portés : c'est très impressionnant. Mais malgré ces avancées significatives, ça ne me suffit pas. Rage est torché trop vite, et Infinity Blade ne me tente pas. Le problème n'est pas la technique.

Même si je reste persuadé que c'est l'avenir, il manque donc un petit quelque chose pour que le jeu sur smartphones puissent être pris au sérieux en dehors du casual gaming - par moi en tout cas.

Et quand je dis au sérieux, ce n'est pas économiquement : l'Appstore d'Apple est déjà une belle réussite. Par contre, un hardcore gamer qui cherche un appareil mobile unique pour jouer, ouch non, pas un smartphone.

Peut-être bientôt grâce à l'Xperia Play ? Son pad coulissant me fait de l'yeux et pourrait être une plateforme beaucoup plus adaptée que le tout tactile. Mais il faut encore que le déclic se fasse, qu'une grosse livraison de jeux vraiment ambitieux se pointent pour les fêtes par exemple. Donc j'attend, je guette.

Offensive chez Square : ok, let's go

Et là, je me dis qu'on aura peut-être cette déferlante dès noël prochain. Hier, j'apprenais par Gameblog que Square Enix a désormais un studio dédié aux smartphones. Ca, plus la sortie de Final Fantasy 3, plus des promos sur les quelques jeux Square sortis jusqu'à présent. Ce n'est pas encore gagné mais c'est un positionnement qui me plait !

W00t, Steam ?!?

Une autre news lue sur le Journal du Geek (et ailleurs) qui me laisse songeur : la possible arrivée de la plateforme Steam sur iOS et Android. Autant sur Android, pourquoi pas... encore que je reconnais ma méconnaissance de la politique de Google en matière de vente d'applis : est-il autorisé et techniquement possible sans hack de monter un magasin en ligne sur cet environnement ?

Sur iOS, les choses seront plus simples à mon avis : pas de magasin en ligne autre que le très officiel Appstore, à moins de passer par le jailbreak. C'est légal aux USA, pas chez nous. Je ne sais pas si Valve aura le cran de rentrer dans le lard d'Apple sur le sujet - quelque part, je verrais ça comme une saine concurrence. Par contre, on peut toujours imaginer d'avoir des jeux Valve vendus sur l'Appstore branchés à la communauté Steam.

Ou bien, il est question uniquement de l'aspect communautaire (plutôt bien foutu) de Steam. Si oui, c'est  possible même sur iOS : après tout, il y avait déjà OpenFeint et Plus! avant l'arrivée du Game Center d'Apple. Et on peut même imaginer une passerelle officielle entre avec la communauté Steam, de la même manière que cela a été annoncé il y a quelques semaines pour la PS3.

Quoi qu'il en soit, c'est très encourageant s'il se confirme que Valve veut faire entrer Steam sur les smartphones... et plus généralement, cette multiplication de nouvelles sur smartphone est bon signe pour les hardcore gamers !

Voir aussi

Plateformes : 
iPhone, iPod Touch, Android
Sociétés : 
Square Enix, VALVe Software
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Jeux

Voilà qu'au détour d'un rayon de la fnac, j'ai récupéré Assassin's Creed premier du nom sur PC pour un prix raisonnable - sans vouloir troller : raisonnable selon les critères de cette vénérable et non moins souvent exorbitante enseigne. Avec un peu de patience, play.com permettait de l'avoir à un prix encore plus ridicule mais sans la garantie d'avoir une VF, plutôt de bonne qualité sur le 2. Et pour y avoir joué une petite heure, c'est une bonne surprise à plus d'un titre.

En effet, même s'il n'est pas compatible SteamWorks (et pour cause, il n'y a pas de clé), il ne nécessite même pas le cd pour se lancer. Joie intense au point qu'avoir souillé mon fauteuil. Moi qui cherchait une excuse pour en changer, merci Ubi Soft.

Et l'histoire, que dire après avoir fini le 2ème volet ? Et bien c'est une encore meilleure surprise car grâce au tour de passe des mémoires génétiques, une bonne partie du cadre est très différente tout en conservant une narration aussi immersive. Plus encore car en connaissant déjà une bonne partie du gameplay - ok, il y a quelques différences intéressantes qui évitent de s'endormir -, cela permet de se concentrer d'avantage sur ce qu'on cherche à nous raconter.

C'est dans ces moments-là que je serais content de bosser sur la création d'un jeu vidéo moderne... même si les défouloirs comme Left4Dead restent nécessaires à ma santé mentale ;-)

Voir aussi

Jeux : 
Assassin's Creed (PC)
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Jeux

Je viens de terminer Assassin's Creed 2 après en avoir exploré une bonne partie des recoins. Et ça me laisse vraiment perplexe !

L'histoire, tout d'abord. Je ne suis pas fermé à la science-fiction et au fantastique. Après tout, j'ai l'intégrale de Dune qui trône dans ma bibliothèque. Donc le concept de mémoire génétique, pourquoi pas. En fait, il y a juste un point qui m'a presque déçu, c'est de voir que l'histoire poussait jusqu'au Vatican : c'était l'occasion rêvée pour un to be continued frustrant au possible plutôt que ce passage si vite torché et sans vraie possibilité contemplative... ce qui a été finalement encore plus frustrant, surtout après en avoir visité une partie il y a quelques mois. Mais comme je m'attendais à une vérité assez différente, la fin est quand même une très agréable surprise qui rattrape bien le coup - même si j'avoue avoir eu du mal à ne pas me fendre la poire en pensant à Tron Legacy.

Le gameplay "au quotidien" : j'aurais certainement pu mettre un terme au jeu plus rapidement si je n'avais pas été aussi exhaustif dans l'exploration. Donc ça a été beaucoup de redites avec les centaines de coffres à piller. Avec ça, l'argent coule à flot mais ça devient vite répétitif. Et définitivement, les systèmes de caméra des TPS restent mauvais selon mes critères. Pour ça, AC2 a écopé de mes jurons tout au long du jeu. Heureusement, j'avais une manette de XBox 360 - j'ai tenté la première heure de jeu au clavier et à la souris, au secours.

Et ma marotte : la simulation d'une ville et surtout de ses habitants. Très décevant. En dehors de quelques attitudes limitées, rien de folichon. Ça se ressent même dans les vraies missions : prenez 2 gardes sur un bateau. Un garde tombe à l'eau. Qui l'a poussé ? L'autre garde ne se posera pas la question. Dommage, Metal Gear Solid sur PS One allait beaucoup plus loin dans le principe et pourtant, ça remonte à loin...

Et malgré ces défauts... maintenant j'ai envie de dégotter le 1 et le 3 à un prix abordable ! Pour peu que ces %§#£ de protections anti-piratage ne soient pas aussi abusives que sur le 2 (cf précédent post).

Voir aussi

Jeux : 
Assassin's Creed II
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

  
Signaler
Jeux

Échec de connexion

Voilà ce que j'obtiens en lançant Assassin's Creed 2 (PC) ce soir. Une tentative de réinitialisation de mot de passe permet d'avoir - en étant persévérant - un mail qui amène à.... une page d'erreur. Ou en réessayant plusieurs fois,à une page permettant de changer le mot de passe... et là encore, il faut plusieurs essais pour que le changement soit apparemment pris en compte.

Apparemment ? Oui, parce qu'au final, je ne peux toujours pas m'authentifier sur le launcher du jeu.

Et là, même si c'est facile, même si ça peut sembler être un gros caprice après une journée de boulot dense et non-stop, même si ce pépin généralisé n'arrive pas tous les jours : je conchie la politique d'Ubisoft sur les DRM. Je n'ai pas envie d'argumenter. Pas envie de me faire chier dans les bottes parce que le piratage fait du mal à l'industrie : j'ai payé un jeu et ne peux pas l'utiliser pleinement. Et le pire, c'est qu'avec un exemplaire cracké, je n'aurais même pas le début d'un problème à cause de serveurs à l'autre bout du pays. Aberrant.

S'il n'y a ne serait-ce qu'un simple besoin d'identification sur les serveurs Ubi à chaque lancement de partie sur AC3 PC, je me passerais de ce jeu et ce sera bien dommage parce qu'il me tente beaucoup pourtant. Bordel à queue !

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

  
Signaler
Jeux

J'ai installé Assassin's Creed 2 depuis quelques jours, après avoir passé en revue la pile de jeux achetés en promo sur Steam. J'en regrette presque d'avoir attendu aussi longtemps pour sauter le pas car même en ayant lu de nombreux tests positifs à son sujet, c'est une très bonne surprise.

C'est assez simple : j'ai du mal à lancer Assassin's Creed (grosse flemme, pas envie de me lancer dans une histoire où il faut suivre un peu, etc) mais une fois dedans, je n'en sors plus :-)

Pas de chance, j'ai loupé le premier volet en promo sur Steam, justement le week-end dernier. Et le prochain est CHER. 50€ sur Steam, ça me rappelle que je n'achète plus que des promos depuis bien longtemps. Il y a bien play.com qui le propose à 30€ mais s'il n'y a pas moyen de rattacher l'achat au compte Steam, je passe mon tour.

Ceci pour parler un peu du dématérialisé et de la PSP Go qui devient presque abordable (oui, je sors de mon terrier). Et j'en reviens à ce que je disais déjà pour le Xperia Play (ex PSP Phone) : voilà un objet qui attire. Sauf que pour la console de Sony, il manque quand même la téléphonie et la présence d'un magasin en ligne ouvert aux applis en tout genre. Dommage de se retrouver bientôt avec 3 produits distincts et à priori incompatibles :

  • une PSP dont l'itération Go va dans la bonne direction (à mon sens !) : le dématérialisé et la miniaturisation ; mais qui tire doucement sa révérence et reste une console
  • un smartphone sexy sous Android avec des contrôles de console digne de ce nom et une émulation PS One qui ouvre instantanément la porte à de nombreux et très bons jeux... mais sans possibilité annoncée de faire fonctionner des jeux PSP
  • une future console de tueur dont on ne connait pas grand chose sur la compatibilité avec l'ancien génération... un modèle de vente qui va vers le dématérialisé (c'est bien) mais avec un marché ciblé identique à celui de la PSP et une taille bien trop imposante

Du coup, je ne vois pas très bien où cela mène et s'il y a une stratégie derrière ça ou juste des tentatives qui partent dans tous les sens pour occuper le terrain... ce qui serait déjà une stratégie mais pas forcément la plus judicieuse.

Le dématérialisé permet quand même d'espérer à terme des passerelles entre ces plateformes, à la faveur de mises à jour logiciels... d'autant plus que les achats de ce type sont devenus naturels pour moi (profil citadin ayant une connexion internet décente).

Mais plus concrètement, Gran Turismo sur PSP Go : ne pas craquer. Ce qui est bien difficile, même après ce que je viens d'écrire sur cet appareil ;-)

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Édito

Geek branche modérée, égocentrique et un brin autiste. Vive moi !

Archives

Favoris