Screenopathe

Catégorie : Jeux vidéo

Signaler
Jeux vidéo

 

                                      

Ca y est, le tant attendu Halo Reach est enfin disponible partout dans le monde. Les Covenants sont de retour! Le dernier né de la saga mythique de la Xbox est arrivé. L'occasion pour nous de faire une petite rétrospective de ce que Halo a pu nous apporter de mieux (ou de moins bon)!

Cette semaine, retrouvez tous les jours des articles qui vous rappelleront (ou apprendront, pour les petits nouveaux) tout ce qu'il faut savoir sur Halo, une série qui a presque 10 ans maintenant! Sans plus attendre, voici le programme de la semaine :

Lundi : Les jeux
Halo (½) : Halo sur Xbox

Mardi : Les jeux
Halo (2/2) : Halo sur Xbox 360

Mercredi : Les personnages de
Halo
Touche pas au Grunt, le bestiaire de
Halo

Jeudi : Roule ma poule, les véhicules dans Halo

Vendredi : Le test de
Halo Reach

Samedi
: Les produits dérivés de Halo

Avec tout ça, on a bien de quoi tenir la semaine. Et c'est sans compter les articles habituels, critiques de film et sorties cinéma de la semaine (tous les mardis soirs). Une belle semaine en perspective, n'est-ce pas?! Alors gardez un oeil sur Screenopathe, vous pourriez peut-être y voir rôder un ou deux Covenants de temps à autre! Bonne semaine chez Screenopathe!

Mordraen

Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Signaler
Jeux vidéo




Personne n'est vraiment passé à côté de Red Dead Redemption, de son solo mémorable et de son mode multijoueur addictif. Sur le Playstation Network ou le Xbox Live, les joueurs peuvent se retrouver et parcourir le monde en Exploration mais aussi se battre dans des Fusillades, chacun pour soi ou en bande, ou encore dans des modes de jeu plus étonnants comme la course aux sacs. Il leur est aussi possible de se retrouver pour des parties en coopération grâce au DLC gratuit nommé Outlaws to the End (la traduction m'échappe, désolé).

Tout ceci dans le but de s'amuser bien sûr mais aussi de faire évoluer son personnage grâce aux points d'XP récupérés à travers les missions ou les batailles remportées. Rapidement vous choisirez l'apparence de votre personnage, vous débloquerez de meilleures armes mais aussi de nouvelles montures pour remplacer votre pauvre mule de départ! Tout ceci moyennant des points d'XP qui vous font franchir des niveaux, allant du niveau 1 au niveau 50 (si mes souvenirs sont bons). Et croyez-moi, il arrive un moment où il devient extrêmement long de passer des niveaux tant le nombre de points d'XP nécessaires est important!

Eh bien si vous êtes dans ce cas précis, foncez sur Red Dead Redemption en ligne car Rockstar offre sa tournée. Tous les points d'XP sont doublés durant ce weekend sur le Xbox Live et le Playstation Network. Un bon moyen d'inciter les joueurs à lâcher Halo Reach ou encore à s'essayer au tout nouveau DLC : Menteurs et Tricheurs. Alors, tous à vos manettes! Quant à moi, vous pourrez me retrouver sur Red Dead Redemption cet après-midi. Si vous voulez qu'on s'y retrouve, ça sera avec plaisir, contactez moi par MP.

Sur ce, bon weekend de jeu!

Source : Rockstar

Mordraen

Voir aussi

Jeux : 
Red Dead Redemption
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Jeux vidéo


Comme vous le savez, nous ne sommes pas encore près de revoir James Bond au cinéma, suite aux démêlées de la MGM avec sa dette colossale (quelques 4 milliards de dollars, une paille...) Mais ça n'empêche pas la licence d'être encore exploitée en jeu vidéo! En effet, en novembre, nous pourrons découvrir Blood Stone 007, prévu sur Xbox 360, PS3 et PC.

Et c'est avec un nouveau trailer in game que James Bond fait parler de lui. On peut y découvrir des combats bien pêchus qui auront lieu dans ce nouvel épisode qui n'est pas lié à un film. Et là, surprise, James Bond est décidément au taquet dans Blood Stone. Il devient un véritable expert du corps-à-corps et de l'infiltration. Infiltration, ça tombe bien parce que ce Blood Stone commence à ressembler sérieusement à un certain Splinter Cell : Conviction. D'autant que j'ai l'impression qu'une sorte de mark and execute semble avoir fait son apparition dans ce jeu, permettant à James Bond d'éliminer ses adversaires avec une facilité déconcertante.

On attendra tout de même d'en voir plus. D'autant qu'il faudra sans doute choisir entre le remake Wii de Goldeneye et ce fameux Blood Stone.

            



VG247

Mordraen

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Jeux vidéo

 

                                                                       

Etre entraineur d'une équipe de football... Beaucoup en rêvent la nuit. Surtout depuis certains échecs qu'on ne citera pas pour ne plus remuer le couteau dans la plaie. Tout cela est possible avec des jeux comme L'Entraineur ou encore Football Manager. Aujourd'hui, un nouveau jeu se pose en challenger à ces deux silhouettes hégémoniques du jeu de management d'équipe de foot : 11x11, avec un argument de poids, il est jouable sur n'importe quel ordinateur et gratuit.


Le principe de
11x11 est assez simple : il vous permet de vous occuper d'une équipe de foot depuis sa création jusqu'à son ascension parmi les meilleures équipes du monde. Tout cela se fait par le biais d'un navigateur internet, d'où la gratuité du jeu. 11X11 est donc un browser game, un jeu qui ne nécessite qu'un navigateur internet pour être joué.
Dans
11x11, vous êtes dans la peau de l'entraineur d'une jeune équipe de football qu'il vous faudra mener à la victoire et au succès commercial. Il vous incombera donc de faire tous les choix stratégiques sur le terrain, bien sûr, mais aussi en dehors afin de promouvoir votre équipe du mieux que vous le pourrez. Car en tout bon browser game qui se respecte, 11x11 est un jeu qui nécessite un investissement de temps assez important dans la mesure où si vous ne gagnez pas de matches, vous ne gagnerez pas d'argent et vous ne pourrez pas agrandir la structure de l'équipe.

             

L'écran de composition d'équipe                                                               Votre équipe


Il vous faudra vite gravir les échelons, un niveau d'expérience étant là pour que les débutants ne rencontrent pas les experts lors de matches déséquilibrés. Chaque match gagné vous rapporte de l'argent mais aussi 3 points d'expérience et de l'expérience pour les joueurs qui ont joué le match. Avant le match, vous devrez bien sûr choisir quel joueur sera sur le terrain, à quelle position, la formation que l'équipe devra adopter ainsi que le rôle de chaque joueur sur le terrain (meneur de jeu, passeur, tirs de loin, etc...).
L'expérience gagnée en match par les joueurs vous permet d'améliorer petit à petit votre jeune joueur en joueur vétéran en améliorant de nombreuses caractéristiques (tacle, marquage, dribble, réception, endurance, passe puissance de frappe, précision de la frappe). De plus, chaque joueur a un indice de talent, plus celui-ci est élevé, plus l'expérience gagnée en match est élevée et plus le joueur s'améliorera vite. Enfin, gardez un oeil à l'âge de vos joueurs, qui partiront à la retraite à 40 ans, sachant qu'un an équivaut à quinze jour dans le jeu. Ainsi, privilégiez peut être les jeunes joueurs moins expérimentés mais pleins d'avenir dans votre équipe à des joueurs vétérans mais qui vous quitteront bientôt.

                                                        
                                                   L'écran de caractéristiques des joueurs, il y a de quoi faire.


En tant que jeu jouable via internet,
11x11 propose de jouer l'intégralité de vos matches contre une équipe d'un autre joueur et non une Intelligence Artificielle gérée par l'ordinateur. Vous pouvez bien sûr jouer des matches amicaux mais vous pouvez aussi vous inscrire dans les nombreuses coupes prévues pour que 8, 16, 32, 64 voire même 128 joueurs se rencontrent. Aux matches de poule succèderont les matches éliminatoires et si vous avez assez de talent, vous passerez peut-être en quarts de finale, demi ou même la finale! A chacune de ces phases, le jeu récompense les équipes par un gain d'argent plus ou moins élevé selon le prix du fonds de la coupe, plus il est élevé, plus vous gagnerez d'argent et rapidement.
L'argent vous servira à agrandir la structure de votre équipe, en lui achetant un club, en agrandissant votre stade, en embauchant un coach sportif ou encore du personnel technique.

                                     

                                                      Le début d'un match. Une interface épurée mais claire.

Vous vous doutez bien que réunir autant de joueurs dans des coupes de la sorte ne va pas sans une certaine organisation. Ainsi, lorsque votre adversaire a été désigné, vous aurez 6 minutes pour vous préparer au match. Pas de panique, il est possible d'enregistrer vos formations en amont. Au-delà des 6 minutes, si vous n'êtes toujours pas prêt, le jeu considèrera que vous êtes déconnecté et accordera la victoire (par 3 à 0) à l'adversaire, par forfait. Si les deux joueurs sont présents, le match se déroulera normalement via un petit écran de match vu du dessus où des maillots courent après un ballon, comme on avait l'habitude d'en voir dans les ancien jeux de management d'équipe. Il vous est possible d'accélérer la vitesse de défilement, voire même de passer directement cette phase pour arriver tout de suite à l'écran de fin de match et au résultat. Votre prochain adversaire sera désigné à la fin de son propre match, si vous êtes encore dans la course.
Ce qu'il faut bien concevoir, c'est que dans
11x11, rien n'est instantané. Le maître mot de ce jeu sera la patience dans la mesure où vous devrez souvent attendre au moins cinq minutes pour que votre adversaire soit prêt, cinq minutes de plus pour connaître votre nouvel adversaire et ainsi de suite. Un conseil, si vous vous lancez dans une coupe, soyez sûrs que vous ne partez pas dans le quart d'heure qui suit!

                                       

                                                                      Un penalty bien mérité. Ou pas...

De plus, lorsque vous vous lancerez dans ce genre d'aventure, n'oubliez pas de jetez régulièrement un coup d'oeil à l'endurance de vos joueurs. En effet, ceux-ci se fatiguent vite et leurs performances peut s'en ressentir sur le terrain. Un joueur avec moi de 20% d'endurance (à peu près) ne pourra pas jouer le match tandis qu'un joueur fatigué aura plus de risques d'être blessé au cours du match. Et croyez-moi, avoir un joueur blessé en pleine coupe est la pire chose qui puisse vous arriver. Surtout au début du jeu, où vous n'avez que peu de remplaçants dignes de ce nom. D'autant que ceux-ci mettent longtemps à se remettre sur pied, logique. Si vous ajoutez à cela le risque de prendre des cartons rouges, votre coupe peut être ruinée en un rien de temps. J'ai déjà été obligé de déclarer forfait car je n'avais pas onze joueurs à mettre sur le terrain, par exemple!
Bien sûr, on ne lance jamais un jeu par navigateur gratuit sans penser à un modèle économique. C'est donc avec tous ces risques du métier que les développeurs ont bâti leur modèle économique. En effet, ils vendent ce qu'ils appellent des « boosters » (au prix d'un euro pièce, vous les achetez en envoyant un SMS à leur service je crois) qui remettent l'endurance de vos joueurs à 100% et soignent instantanément leurs blessures. De plus, il vous est possible de convertir des boosters en unités monétaires du jeu. Ainsi, un booster vaut 1000 points d'argent. Ajoutez à cela le système VIP du jeu qui permet aux joueurs qui paient un abonnement à l'année de se rencontrer dans des coupes spécifiques mais aussi d'être certain d'être pris dans une coupe (car quand il y a trop de joueurs pour la capacité d'une coupe, c'est un peu la roulette russe) et d'avoir un rafraichissement des joueurs un certain nombre de fois par jour. Vous l'aurez compris, les développeurs sont loin d'être stupides et ont bien peaufiné leur modèle économique.


Au final, 11x11 est un browser game fort sympathique qui ne peut certes pas détrôner L'Entraineur ou Football Manager mais qui a des arguments de poids à faire valoir! La progression est lente et méticuleuse. Les possibilités tactiques sont relativement grandes. On regrettera tout de même de ne pas pouvoir effectuer des changements tactiques à la mi-temps par exemple. De même, il est dommage de devoir apprendre la prise en main par soi-même sur le tas, vu l'absence de tutoriel. De plus, l'attente est parfois longue entre les matches ce qui fait que 11x11 en devient très chronophage. C'est précisément ce que tout browser game est censé faire, non? Si vous aimez le foot et que vous rêvez de gérer une équipe, allez-y!

Mordraen

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Jeux vidéo


                              

Ca y est le tout dernier Halo réalisé par les équipes de Bungie est enfin sorti mardi dernier. C'est bien évidemment déjà un succès commercial, comme on a l'habitude d'en voir pour les Halo. De plus, on sait que la saga est très importante pour le Xbox Live, la plateforme de jeu en ligne de Microsoft (payante, rappelons le.) Ainsi, ce sont des millions de joueurs qui se sont retrouvés dès mardi sur le Live pour découvrir la nouvelle expérience multijoueur que Bungie leur avait brillamment concocté.

Vous n'avez pas d'abonnement Xbox Live Gold, vous avez acheté Halo Reach et vous souhaitez vous essayer aux joueurs du monde entier? Eh bien ce weekend est le moment propice. En effet, Microsoft offre un weekend de Xbox Live Gold gratuit à tous les acheteurs de Halo Reach afin que ceux-ci viennent tester le mode multijoueur du jeu! Sympa, non?

Alors bien sûr, à la fin du weekend on vous demandera si vous souhaitez souscrire à l'offre Xbox Live Gold pour pouvoir profiter simplement de tous les aspects de Halo Reach. Vous vous direz : "mais c'est cher!" et Microsoft vous répondra avec une offre exceptionnelle : un an de Xbox Live Gold pour 35,99€ au lieu de 60€. A ce prix là, vous auriez tort de vous priver!

Quant à mois, je ronge mon frein en attendant toujours impatiemment mon exemplaire de Halo Reach...

Mordraen

Voir aussi

Jeux : 
Halo : Reach
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Jeux vidéo

 

                       

Cette année, l'une des héroïnes les plus emblématiques du jeu vidéo fait son grand retour. Après des épisodes next-gen qui n'ont pas forcément su convaincre, Lara Croft, sorte d'Indiana Jones au féminin, nous revient en passant par ce que certains appellent la petite porte : les services de téléchargement. Cette année, pas de sortie en grandes pompes, la belle est directement téléchargeable via le Xbox Live Arcade, le Playstation Network ou Steam. Lara Croft and the Guardian of Light n'a certes pas l'ampleur d'un épisode comme Tomb Raider Legends, mais il n'est pas non plus dépourvu d'atouts.


En vadrouille dans la région du Yucatan, Lara découvre un Miroir qui renferme Xolotl, un vilain plusieurs fois millénaires. Libéré par mégarde, Xolotl reprend son oeuvre là où il l'avait laissé il y a deux mille ans : détruire toute vie sur Terre. Pour cela, il invoque les forces d'en bas, constituées de monstres tous plus hideux les uns que les autres, humanoïdes ou non. Mais en libérant Xolotl, Lara a aussi libéré son rival : Totec, le gardien de lumière qui avait emprisonné Xolotl, qui l'aidera tout au long de son aventure. Un scénario pas franchement original, il est vrai, mais tout l'intérêt de ce
Lara Croft n'est pas là.

             



Lara Croft, championne de tir

La grande particularité de ce
Lara Croft et le gardien de lumière est qu'il ne propose pas la vue habituelle tout en 3D, avec le joueur qui contrôle la caméra. En effet, ici, la 3D isométrique a été privilégiée, permettant de créer des environnements moins vastes qui vont plus à l'essentiel. Dès lors, la prise en main change du tout au tout dans cet épisode, dans la mesure où il n'est plus possible de viser de la même manière que dans un épisode en 3D habituelle. Ainsi, le joueur se servira intensément des sticks analogiques de la manette : le stick gauche pour les mouvements de Lara, le stick droit pour indiquer où celle-ci doit tirer. Cette maniabilité, empruntée à Geometry Wars, marche très bien après un petit temps d'adaptation. Cette capacité à tirer facilement était primordiale dans la mesure où, dans cet épisode, Lara Croft sera confrontée à des véritables hordes d'ennemis qu'elle devra défaire à l'aide d'armes à feu toujours plus puissantes.

    

Mais
Lara Croft et le gardien de lumière n'oublie pas non plus les puzzles qui ont fait la fierté de la série. En effet, il vous faudra souvent réfléchir pour vous sortir de certaines situations, dont la plupart se résolvent avec une utilisation correcte de votre arsenal. On retrouve bien évidemment le grappin, pour des sauts dans le vide toujours aussi impressionnants. Ajoutons aussi qu'au fur et à mesure que vous mettez les monstres hors d'état de nuire une jauge de pouvoir se remplit, lorsque celle-ci est pleine : elle déclenche un pouvoir spécial lié aux objets que vous avez équipés. Ces objets, que vous récupérerez en explorant les différents niveaux du jeu sont nombreux et parfois difficiles à obtenir. Il ne tiendra qu'à vous d'insister pour enfin récupérer ces artefacts. Le tout vous prendra tout de même un certain temps, notamment si vous souhaitez relever tous les défis que les développeurs vous ont préparés.
D'autant qu'il est possible de revivre l'aventure à deux joueurs, en coopération! Sachez que, si la topographie du terrain reste la même, la façon de résoudre les énigmes est sensiblement différente. Un des joueurs incarnera Lara et l'autre Totec. Les deux personnages se complètent à merveilles et l'on s'étonnera souvent soi-même de la résolution des puzzles à deux. Ici, c'est l'entraide qui sera privilégiée dans la mesure où certains espaces sont interdits à Totec tant que Lara ne lui a pas ouvert la voie et inversement. Au total,
Lara Croft et le gardien de lumière offre environ cinq heures de solo endiablé, sans compter tous les défis à relever (qui doubleront allègrement la durée de vie) et le mode coopératif qu'il serait impardonnable de manquer et qui, lui aussi, rallongera la durée de vie du titre. Magnifique, non?

Un vrai Tomb Raider?

Côté réalisation, le parti pris dans la prise en main permet de ne pas pousser l'effort graphique bien que cet épisode se laisse agréablement regarder, ce n'est pas non plus le plus beau de la série. Pour les plus intéressés, sachez qu'il ne vous sera pas possible de détailler Lara sous toutes ses coutures, caméra fixe oblige. De plus, les (rares) cinématiques crées avec le moteur du jeu montrent bien que la réalisation des personnages n'a pas été la principale priorité des développeurs. C'est notamment visible au niveau des ombres portées sur les personnages. Mais peu importe, c'est assez rare pour ne pas être si grave que cela.
L'important est que l'ambiance d'un
Tomb Raider y soit. Et c'est bien le cas. Même si l'on regrettera un certain manque de variété dans les décors, qui passent de la jungle au donjon pour ressortir dans la jungle et retourner dans un autre donjon, force est de constater que les environnements sont franchement jolis, parfois assez vastes même. Dommage qu'on ne voyage pas autant que dans un Tomb Raider Underworld.



De plus, la bande-son du jeu est de bonne facture et s'inscrit dans la continuité de la série avec des morceaux bien choisis et des bruitages intéressants. Il manquera peut-être un certain sens de l'épique au niveau du scénario, qui se révèle un peu prétexte et qui ne donne pas très envie de s'y intéresser. De même, le couple Totec-Lara aurait gagné à être plus exploré. En solo, vous ne verrez Totec qu'à peu près trois fois. C'est tout de même dommage car on sentait qu'il y avait un potentiel dans ce duo de choc. Dommage encore une fois.
On se rend finalement compte que l'absence de
Tomb Raider dans le titre du jeu est un choix mûrement réfléchi. En effet, il s'agissait là non pas de poursuivre la série, qui connaîtra sans doute des suites en format boîte, mais d'expérimenter un nouveau format, non seulement le format dématérialisé mais aussi le format de la 3D isométrique. Dès lors, les développeurs ont cherché à émanciper Lara de son long passé avec les gamers pour finir par leur livrer une toute nouvelle expérience. Culotté, mais drôlement réussi.


Mais ne gâchons pas notre plaisir, ce Lara Croft et le Gardien de Lumière, en s'affranchissant totalement du titre traditionnel Tomb Raider, s'est permis l'émancipation. A travers une 3D isométrique surprenante au départ mais finalement très bien pensée, on redécouvre Lara Croft sous un autre jour. De même, la plateforme permet un plaisir immédiat, certes court pour ceux qui ne cherchent pas à creuser mais beaucoup plus riche pour les aventuriers et les collectionneurs qui veulent explorer chaque facette de ce titre. Même s'il n'est pas sans défauts, cet épisode peut faire naître une série à part entière dans les services de téléchargement. On ne nous a pas trompés sur la marchandise.

Mordraen

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Signaler
Jeux vidéo

 

     

Dans la grande famille Nintendo, les trois séries les plus populaires sont sans aucun doute possible Super Mario, The Legend of Zelda et Metroid. Ces licences ont toutes les trois été élevées au rang de saga avec toujours plus d'épisodes. Toutefois, il faut bien avouer que la série des Metroid n'a pas fait autant de petits que Mario par exemple. Mais la série a brusquement connu une ouverture à un plus large public avec la sortie du premier Metroid Prime (2002), marquant l'arrivée de la série dans un style first-person-shooter, finissant par être une trilogie. Depuis 2008 et Metroid Prime 3 : Corruption (Wii), notre héroïne Samus Aran n'avait plus donné signe de vie. Et voilà que la belle chasseuse de primes nous revient dans un épisode bien audacieux, qui tente de jongler avec les traditions de la série. Metroid Other M a-t-il de quoi ravir tous les fans de cette saga vieille de près de vingt-cinq ans?

               



Metroid Other M se déroule, chronologiquement, après l'aventure relatée dans Super Metroid (1994 sur SNES). Alors qu'elle parcourt l'espace, Samus Aran intercepte un signal de détresse en provenance d'une « station-bouteille ». Il n'en faut pas plus pour que la chasseuse de prime se dirige, pleins gaz, vers ce vaisseau. Là-bas, elle découvre qu'elle n'est pas la seule à avoir reçu le signal de détresse : une équipe de la Fédération Galactique est déjà sur les lieux pour étudier la situation, à la tête de ce petit commando, nul autre qu'Adam Malkovich, l'ancien commandant de Samus, un personnage bien connu de la série - même s'il n'y est jamais apparu que dans les pensées de Samus. Ensemble ils devront s'atteler à l'exploration du vaisseau spatial et découvrir, bien malgré eux, de drôles de manipulations génétiques, à l'origine de l'agressivité d'un nombre incalculable de créatures.


Nouvel élément acquis : gameplay innovant

                                                

Le dernier né de la série
Metroid n'a pas cessé d'intriguer les joueurs depuis qu'il a été annoncé. En effet, la Team Ninja - qui a développé le jeu - s'est affranchi de la maniabilité FPS de la série Metroid Prime pour privilégier une toute nouvelle approche. Metroid Other M frappe d'entrée de jeu par son aspect entre 2D et 3D. Expliquons-nous, l'ensemble du titre est en 3D alors que la progression se fait sous un angle 2D, dans le style des premiers épisodes de la série. Cela donne tout de suite une patte particulière au jeu, qui échappe visuellement à toute classification.
Mais les développeurs ne se sont pas arrêtés à cela. En effet, leur jeu propose un système de jeu inédit à ce jour. Dans les phases (majoritaires) d'exploration, le joueur tient la
wiimote à l'horizontale pour faire évoluer Samus avec une aisance sans pareil. Mais à d'autres moments, il sera demandé au joueur de pointer la wiimote vers l'écran afin d'acquérir une vision privilégiée sur certains détails. La vue devient en un clin d'oeil subjective, dans le plus pur style des Metroid Prime, et le joueur pourra utiliser ces moments pour mieux étudier son environnement mais aussi mettre à profit les points faibles de ses ennemis, ceci vous sera surtout utile contre les nombreux boss (souvent impressionnants) du jeu. Le changement se fait avec une aisance insoupçonnée, après en avoir pris l'habitude. Notons tout de même qu'une fois que le joueur pointe la wiimote vers l'écran, il ne lui est plus possible de se mouvoir. A vous de peaufiner votre timing.
Sur le plan de la pris en main, la Team Ninja a eu beau déconcerté, a franchement assuré à son jeu un
gameplay aux petits oignons. Si bien que toutes les manoeuvres que vous entreprendrez se feront avec une facilité impressionnante. Metroid est toujours aussi agréable à jouer.

                


Space adventure

Metroid Other M est aussi très agréable à regarder. Du fait de son design tout en 3D, le titre jouit d'une ambiance tout à fait particulière. On est dans du pur Metroid, avec ses couloirs qui vous rendent claustrophobes, où l'on n'entend que le bruit de vos pas, mais aussi les environnements classiques : le secteur volcanique, le secteur glacé, le secteur de jungle. Le tout n'a rien d'inédit dans la série bien sûr mais c'est la façon dont il est représenté qui l'est. Non seulement de par son parti pris en terme de gameplay mais aussi en terme de design. Vous retrouverez de nombreux monstres connus des joueurs habitués de la série, mais ceux-ci ayant été totalement re-designés en 3D, on ne peut que les redécouvrir sous un nouveau jour.
Mais là où le jeu donne dans la nouveauté, c'est dans sa mise en scène. En effet,
Metroid Other M, s'il ne peut pas se targuer d'avoir un scénario génialissime, sait le mettre en valeur par de nombreuses cinématiques (précalculées ou avec le moteur du jeu) qui, par des procédés fort efficaces, ont pour effet de faire pénétrer le joueur plus avant dans le scénario du jeu. Un scénario qui met d'ailleurs en lumière les événements qui ont directement suivi l'intrigue de Super Metroid et la relation qui liait Samus à Adam Malkovich.
Fait assez remarquable pour être noté, Samus parle dans ce
Metroid Other M! Si on avait déjà pu lire ses pensées dans Metroid Fusion (2004 sur Game Boy Advance) c'est la première fois que la belle a une voix. De plus, il est difficile de ne pas remarquer son côté très réfléchi, pas si sûre d'elle que cela. On ne peut que louer cette avancée majeure de la part de Nintendo, d'autant que Mario et Link sont encore globalement muets. Toutefois, il est vrai que les introspections répétées de Samus pourront peut être en agacer quelques-uns. Mais c'est sans commune mesure avec la qualité intrinsèque du titre dans son intégralité.



L'esprit de la série perdu?


Metroid Other M offre des sensations excellentes et ce pour tous les joueurs. En effet, le gameplay de Metroid Other M est suffisamment varié pour tout le monde, passant en revue aussi bien l'aisance dans les mouvements de la Samus des épisodes 2D que la précision et l'aspect contemplatif des épisodes 3D pour un jeu doublement profond. Le tout se révèle particulièrement jouissif. Au final, ceux qui souhaitaient retourner en arrière, aux épisodes 2D, se voient servis un Metroid incontournable alors que les nouveaux joueurs découvriront un titre plein de charme et, peut être, souhaiteront découvrir un peu plus l'esprit de la série.
Il faut ajouter que
Metroid Other M, comme on s'y attendait de la part d'un développeur comme la Team Ninja (Dead or Alive, Ninja Gaiden), est un jeu beaucoup plus orienté action que ses prédécesseurs. Samus a notamment acquis toute une panoplie de finish moves impressionnants qui dynamisent l'action tout en la mettant un peu plus en scène. Mais ne vous en faites pas, l'esprit de la série n'a pas pour autant été dénaturé, loin de là! Votre progression sera toujours limitée par vos capacités. Cette fois-ci, il faudra d'abord attendre les ordres d'Adam Malkovich pour débloquer une nouvelle capacité. Le jeu, de prime abord, n'offre pas autant d'exploration comme on l'a connu dans les précédents jeux. Ce n'est qu'après le générique de fin que vous pourrez vous adonner à ce passe-temps ô combien chronophage des Metroid qu'est l'exploration d'un vaisseau spatial et réussir l'exploit d'atteindre le fameux 100%.
En somme, vous en avez déjà pour à peu près dix heures pour arriver au générique de fin. Mais n'espérez pas avoir véritablement terminé le jeu à ce moment là! Il reste tellement d'endroits inexplorés que ce serait un véritable sacrilège que de ranger
Metroid Other M après ses génériques!

                                              


Pour finir,
Metroid Other M fait partie de ces rares jeux qui ont le potentiel de mettre tout le monde d'accord. Dans la mesure où il mélange habilement tradition et nouveautés, 2D et 3D, ce nouvel épisode a tout pour plaire à tous les types de publics. En proposant une véritable aventure, soutenue de bout en bout, la Team Ninja parvient sans mal à tenir la dragée haute à Retro Studios, qui avait développé les Metroid Prime, et ce changement que l'on croyait de mauvaise augure ne peut finalement qu'être loué. Nintendo prouve encore une fois qu'il peut faire du neuf avec du vieux. Et une chose est sûre, ce n'est certainement pas la dernière fois que l'on verra Samus Aran!


Mordraen

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Jeux vidéo


Comme je l'avais annoncé dans le premier récap', je n'ai pas beaucoup de temps pour écrire de nombreuses news par jour. Ainsi, je vous propose un récap' des news qui me semblent importantes aujourd'hui. De cette manière je peux écrire sur plus de news en un minimum de temps et en gardant tout de même le rythme d'un article par jour. Place aux news en mode télégraphique!

                  --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

                                                      

Les cartouches "R4" deviennent illégales au Royaume-Uni. Enfin! Les (trop nombreux) pirates sont fixés quant à la légalité de l'utilisation de ces fameuses cartouches R4 qui, une fois achetée (au simple prix d'un jeu DS), permet de télécharger et donc de jouer à tous les jeux DS sortis à ce jour. Comme vous le savez, cela peut faire énormément de mal à n'importe quel jeu. Et même si les grosses licences de Nintendo sont les premières touchées par ce phénomène, elles peuvent toujours s'en sortir au niveau du volume de vente, ce sont toutefois les jeux plus indépendants qui font les frais de cette pratique scandaleuse. Bien souvent d'ailleurs, ces petites cartouches sont offertes en tant que cadeau par des parents qui n'ont pas conscience des tenants et aboutissants de leurs actes. Aujourd'hui, les législateurs britanniques ont voté et ces cartouches sont enfin devenues parfaitement illégales. Espérons que cette mesure inspire d'autres personnes haut placées de l'autre côté de la Manche...

                 ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

             



Un nouveau trailer pour Shogun 2 Total War. La série des Total War est un des grands pôles du jeu de stratégie dans le monde PC. Avec Blizzard et quelques autres, The Creative Assembly est devenue un des maîtres du genre en proposant des jeux bâtis sur un système assez similaire de batailles très stratégiques à grande échelle mais en alternant avec différents univers historiques. La Rome Antique, le Moyen-Age, la Renaissance, l'Empire napoléonien. Désormais, la série des Total War revient sur ses premières amours : le Japon médiéval, au temps de shoguns. Cela donne Shogun 2 Total War, un titre qui commence à se faire de plus en plus attendre au rythme des trailers qui se succèdent!

                    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

                                                   

Guillermo Del Toro va travailler sur des jeux vidéo. En voilà une jolie nouvelle dites donc! Le fameux réalisateur du Labyrinthe de Pan ou encore des deux Hellboy, pour ne citer qu'eux, vient d'annoncer qu'il travaillait avec "une grosse société" de jeux vidéo sur un "gros projet" dans lequel il travaillerait étroitement à créer de nouveaux jeux. On comprend mieux maintenant pourquoi il n'a plus le temps de bosser sur Bilbo le Hobbit au cinéma!


Mordraen



Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Jeux vidéo



Comme je l'avais annoncé dans le premier récap', je n'ai pas beaucoup de temps pour écrire de nombreuses news par jour. Ainsi, je vous propose un récap' des news qui me semblent importantes aujourd'hui. De cette manière je peux écrire sur plus de news en un minimum de temps et en gardant tout de même le rythme d'un article par jour. Place aux news en mode télégraphique!

Un p'tit récap' pour la route!

                               ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Un nouveau trailer pour Starcraft 2 A l'approche de la sortie du titre, difficile de ne pas parler de lui. Je crois que je vais finir par faire une news sur Starcraft tous les jours à ce rythme là... C'est un des mastodontes vidéoludiques de l'année. Attendu depuis une décennie, Starcraft 2 nous fait encore languir avec cette vidéo créée à partir de cinématiques issues du jeu. On y retrouve Kerrigan et on découvre un peu plus le scénario de ce nouvel opus de la saga Starcraft, qui s'annonce comme un véritable space opera. Rappelons nous des affirmations faites par le producteur du titre qui annonçait que Starcraft 2 allait révolutionner la manière de raconter les histoires dans les jeux de stratégie en temps réel. Avec ce trailer, on commence à y voir un peu plus clair. Et franchement, ça donne tellement envie qu'on aimerait se télétransporter directement à mardi prochain.

          


                                                    Pitié, faites qu'un jour Hollywood nous en fasse un film...


                             -----------------------------------------------------------------------------------------------------------

                   

Influencez le scénario de Gears of War 3 en achetant un T-shirt pour votre Avatar! Soyons plus clair, Epic Games et Microsoft vous offre la possibilité d'intéragir sur le scénario du très attendu Gears 3 en déterminant si Clayton Carmine mourra dans le troisième opus de la série. Rappelez-vous, les Carmine sont déjà apparus plusieurs fois dans la saga. Le premier fut Anthony Carmine dans Gears of War, mort d'une balle de sniper dans la tête. Le deuxième fut Bejamin Carmine, tué par un gros monstre dans Gears of War 2. Dans Gears of War 3, c'est au tour de Clayton Carmine de faire son apparition mais cette fois c'est à vous de décider s'il passera l'arme à gauche ou non. Pour cela, deux T-shirts sont désormais disponibles sur le MarketPlace du Xbox Live où l'on peut lire soit Save Carmine, soit Carmine must die. Plutôt explicite. Pour info, la totalité des fonds collectés ira à Child's Play. Alors, jamais deux sans trois?

Mordraen

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Jeux vidéo


Comme je l'avais annoncé dans le premier récap', je n'ai pas beaucoup de temps pour écrire de nombreuses news par jour. Ainsi, je vous propose un récap' des news qui me semblent importantes aujourd'hui. De cette manière je peux écrire sur plus de news en un minimum de temps et en gardant tout de même le rythme d'un article par jour. Place aux news en mode télégraphique!

                  -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

                               

Un téléfilm Red Faction prévu pour Mars 2011. Ce téléfilm sera diffusé sur la chaîne SyFy et prendra une place importante dans un projet de cross media selon THQ qui comportera donc ce téléfilm, le jeu Red Faction : Armageddon (Xbox 360, PS3 et PC) et un jeu faisant office de préquelle qui sera diffusé sur le Xbox Live Arcade et le Playstation Network. THQ voit les choses en grand dites donc!

                           ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



La bêta de Starcraft II définitivement fermée. Alors que la sortie se rapproche, Blizzard utilise toutes les données amassées lors de ses phases bêta pour polir son joyau que l'on annonce comme le jeu le plus coûteux de l'Histoire du jeu vidéo avec un coût de 100 millions de dollars.  Espérons tout de même que la firme rentre dans ses frais avec ce jeu qui se destine tout de même à un public plus restreint qu'un Mario.

                             ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



Le lancement de la nouvelle Xbox 360 est couronné de succès. En effet, comparé aux sorties de la PS2 Slim et de la PS3 Slim, Microsoft se place bien en imposant sa nouvelle console relookée. Selon le site Chart-Track : "La nouvelle console de Microsoft, réussit le meilleur lancement au Royaume-Uni pour une console relookée, surpassant les lancements de la PS2 et de la PS3 Slim et en enregistrant en deux jours à peu près le même score que la première Xbox 360 à l'époque de sa sortie fin 2005." Plutôt inespéré tout de même, mais très honnêtement, je doute que ce soit l'argument du "Kinect ready" ait beaucoup joué en sa faveur! De plus, il faut mettre en perspective ce lancement fabuleux en Grande-Bretagne en le comparant au lancement aux Etats-Unis. En effet, sans sa propre patrie, la console relookée est piètrement suivie car en un mois, sur 450.000 unités vendues, seulement 40% étaient des modèles Slim...

Mordraen


Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Screenopathe

Par Mordraen Blog créé le 08/05/10 Mis à jour le 01/07/13 à 18h10

Itinéraire d'un jeune homme atteint de screenopathie (maladie en phase terminale causée par l'abus de biens visuels comme les jeux vidéo ou les films). Le screenopathe n'est rien d'autre qu'un amoureux de l'écran et de tout ce qui s'y passe, pour son plus grand plaisir...

Ajouter aux favoris

Édito




La fascination de l'écran et de tout ce que l'on peut en faire m'amène à créer ce blog. Amoureux de jeux vidéo et de cinéma depuis mon plus jeune âge, je rêve de faire partager ces passions qui m'animent quotidiennement. Etant donné que j'aime aussi écrire, l'idée d'un Gameblog était faite pour moi!

J'estime qu'une grande partie d'entre nous est atteinte d'une délicieuse maladie : la screenopathie. Tout ce qui peut être projeté sur tout type d'écran (des jeux vidéo aux films en passant par les séries télévisées...) emporte en nous un grand intérêt.

Ce blog a l'intention modeste de vous faire partager mes opinions sur tout ce qui peut passer sur mes écrans. Quand j'irai voir des films au cinéma, je vous en parlerai. Quand je jouerai à un jeu vidéo, je vous en parlerai. Tout simplement parce que j'aime parler de ces choses là et, qu'entre nous, être amoureux des petits comme des grands écrans est tout à fait compréhensible, nous ne savons que trop bien ce qui s'y passe!

Je vous invite donc à continuer un bout de chemin avec un screenopathe et fier de l'être!

Archives

Favoris