Rouages et Dentelles

Rouages et Dentelles

Par Ashlotte Blog créé le 31/03/11 Mis à jour le 14/11/17 à 11h31

Ajouter aux favoris
Signaler

 

Voilà un p'tit article pour vous informoyer que j'ai commandé la version Kollector de Mortal Kombat.

Bon, même si tout le monde s'en fiche à juste titre, il est à noter que sur la figurine qui vient avec cette jolie édition, c'est en effet scorpion qui met sa race à Sub-zero (Bon, même si ça coule de source, parce que bon,  Faut pas pousser, un ninja chinois qui manipule la glace, c'est pas suffisant pour battre un ninja mort vivant avec un grappin quoi.)
J'en entend déjà s'offusquer au loin. Oui, vous m'avez bien entendu. Scorpion > Sub-Zero. Point.


Sur-ce, je rend l'antenne !

Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Signaler

Cette semaine, je comptais écrire (au minimum) 5689751 articles sur des sujets totalement inintéréssants, mais ça tombe mal, puisque je passe mes concours cette semaine. J'ai donc 400 dessins à finir, 600 peintures à faire, et 327 coloriages à...Heu...Ben colorier.
Du coup j'ai un peu l'impression d'être une créature dotée de super-pouvoirs, qui me permettent de tout faire en même temps, et du coup de ne rien vraiment faire, au final. Enfin bon, je reprendrais sans doute mon rythme plus que prolifique à la fin de la semaine prochaine ! Souhaitez-moi bonne chance !


petit editationement : Je suis toujours aussi débordée t_t

Du coup, pour me faire pardonner,  petit dessin sorti des cartons de mes concours !

Un jour, je le finirais. Un jour, quand j'aurais le temps.
Bon, je vous laisse, je suis déjà en retard !

 

Ajouter à mes favoris Commenter (8)

Signaler
Quoi? Quel jeu?

 

Vivant une journée de 1er Avril habituelle parmis tant d'autres, j'avais décidé de rester chez moi tranquillement, par une magnifique chaleur printanière, les cerisiers en fleurs de mon jardin me faisant presque oublier la journée pourrie qui était en train de se dérouler en dehors de mon petit Eden personnel. Tout aurait pu se dérouler pour le mieux, jusqu'à ce que je me dise " Tiens, ma brave Ashlotte, ça fait un moment que tu n'as pas joué à la GameCube."

Erreur fatale. Le temps de trouver le carton tout au fond du placard sombre, tout au fond du grenier encore plus sombre , qu'on pourrait renommer assez aisaiement" le cimetière des consoles", je ressortais ma jolie console bleue cubique, et je la branchais sur mon écran de télévision. Un dilemme allait alors s'offrir à moi. A quoi allais-je bien pouvoir jouer aujourd'hui?
Je parcourais mes doigts fébriles sur les boîtes de jeux, lorsque mon regard fût imperceptiblement attiré vers un titre.

UN SEUL TITRE DONT J'AVAIS TOTALEMENT OUBLIE JUSQU'A L'EXISTENCE MÊME : GOTCHA FORCE.


Gotcha force est un de ces jeux qu'on pourrait dire "A réaction bipolaire". Lorsqu'on en parle, la personne dira invariablement deux sortes de phrases :

"Connait pas."

L'autre possibilité étant :

"OH mon dieu ! Gotcha force! desolée , je ne peux pas rester, il faut absolument que je retourne y jouer, salut !"
(Evidemment, je ne suis pas responsable des gens sans coeur qui pourraient ne pas aimer le jeu, j'y suis pour rien, moi.)

C'est avec une infinie précaution que j'installais le minidisque dans la console, quand, Ôh Joie ! Ôh Miracle ! L'introduction du jeu était entrain de se jouer devant mes yeux ébahis, pétillants de la même lueur que lorsque je n'étais qu'une petite poupée en fer blanc , alors que je n'avais aucune idée de l'engrenage dans lequel j'avais mis le doigt, et qui allait me faire perdre de précieuses heures de mon existence .

Et comme je suis pas un rongeur, voilà ladite introduction.

Si on observe correctement celle-ci ,Je vous laisse deviner les deux composants principaux qu'on y trouve :
D'une part des enfants, d'autre part des robots. Bravo, on ne vous a jamais dit que vous étiez observateur?
Carton plein, bingo, Jackpot, c'est justement ce dont il est question dans le jeu. Des enfants, des robots, et des enfants qui possèdent des robots. (L'inverse étant un peu scabreux.)
Dans le jeu, on incarne donc Kou, un jeune roux (déjà avec un nom pareil, il était pas rendu dans la vie , mais en plus, il est roux.) Qui assiste à une pluie d'étoiles filantes une belle nuit d'été, et observe un petit météore se crasher non-loin de chez lui. Etant une sorte de casse-Kou ( je sais, c'était facile.), Le garçon va s'aventurer dans la forêt afin d'observer ça d'un peu plus près, parce que les enfants de 11 ans trouvent fascinant d'approcher un météore radioactif et brûlant qui vient de se crasher. Enfin bref, toujours est-il que le météore en question n'en est pas un. En fait, c'est un petit robot nommé G-Rouge, qui apprend au jeune enfant que sa planète s'est fait détruire par l'infâme Empereur Galactique et sa Force de la Mort. Il annonce également que la prochaine cible de L'Empereur n'est autre que, surprise, notre belle planète Terre !
Kou, qui ne veut pas se le faire tordre ( le Kou...Oubliez.), va alors s'allier à G-Rouge, à d'autre Gotcha borgs ( les exilés de la planète d'origine de G-rouge, faut suivre un peu.) et à ses amis de la cour de récré ,dans une Gotcha Force rebelle ayant pour but de protéger la terre de l'infâme empereur Galactique.

Ce qui nous emmène à nous poser la question suivante : Pourquoi lorsque des extraterrestres attaquent en Amérique , ce sont toujours des millitaires musclés qui leur font la peau, et lorsqu'ils débarquent au japon, ce sont des enfants de dix ans? Mais passons.



Le scénario, qui, il faut le dire, tient dans un poing ( Et pas un bien grand poing en plus) , est plutôt, au final bien ammené , au travers de dialogues sous forme de bulles de BD , doublés avec des voix attachantes, aussi bien dans la version japonaise qu'anglaise, ce qui n'était pourtant pas évident.
Dans l'absolu, Kou aura trois objectifs :

-Collecter des nouveaux robots et utiliser ceux-ci...

-Pour se mettre sur la tronche avec d'autres robots.

-Et convaincre ses potes que sauver la terre, c'est pas pour les mauviettes, et qu'il aurait bien besoin d'un coup de main pour lutter contre les robots de 30 centimètres qui menacent la planète.


D'aucun l'aura compris, le but du jeu n'est pas de faire claquer une des durites de son cerveau en se prenant la tête, on est là pour froisser de la tôle , casser des mâchoires, et faire grincer des dents.
Partant de ça , le gameplay est à la fois ultra-simple et ultra-efficace. Le choix de notre prochaine mission se fait sur une map de la ville , découpée en plusieurs quartiers évocateurs , comme le square, l'école, la chambre de tel pote, le terrain de foot, ect...(Loin de moi l'idée de vouloir mettre en doute la valeur stratégique de la chambre d'une petite fille de 9 ans.)
Lorsque le choix est fait, une petite séquence de dialogue expliquant le comment du pourquoi se lancent, puis on fait le choix du copain qui va vous épauler dans la mission. On en compte plus d'une dizaine, qui sont, contrairement à ce qu'on pourrait penser de prime abord, plutôt charismatiques, et chacun ayant une personnalité et un type de robots particulier. Par exemple la jeune Mana, douce et gentille, se spécialise dans les robots de type soigneurs. Kakeru, le meilleur ami de Kou, (un Koupain quoi.), se bat aux côtés de borgs ninjas, ainsi de suite. Les protagonistes choisissent ensuite une liste de borgs qui se battront pour eux, dans la limite de leurs
« points de force », qui limitent la taille de leur Ost de bonshommes en métal à un certain nombre maximum. Une fois ceci fait, ils se lancent dans la bataille.




J'suis la carte, j'suis la carte, j'suis la carte...

Le gameplay lors d'un combat est, pour moi, très sympathique , et c'est un vrai plaisir de manipuler la plupart des types de robots. ( Certains sont aussi agiles que des enclumes asthmatiques, mais bon, il faut de tout pour faire un monde n'est ce pas.) On court, on saute, on vole, on nage dans des bulles d'eau crées par antigravité (si si.), on se propulse, on se déplace sous terre, le tout avec une facilité déconcertante. A chaque type de robot ses contrôles, ceux-ci disposant de jusqu'à trois attaques particulères, se déclenchant respectivement sur B ,X ou Y, qui varient parfois selon la pression des touches. Prenons par exemple G-rouge. Celui-ci , lorsqu'on presse B de façon répétée, sort son flingue et tire des rafales de balles. Lorsqu'on maintient la touche enfoncé, celui-ci charge un laser (comme c'est original.), afin de pulvériser les méchants . Proche d'un ennemi, la touche b servira aussi d'attaque au corps à corps , et G-Rouge démontera son adversaire à coups de poings ou de katana s'il est en forme. La touche X, quant à elle, lui sert à faire un Dash sur un ennemi, et lui rentrer dans le lard assez violamment pour un type de 10 centimètres.
Chaque robot dispose de ses combinaisons d'attaques et de compétences particulière. Sachant qu'il existe des centaines de types de robot, il est impossible de ne pas trouver celui de vos rêves dans le tas. Du super soldat à la Loli chanteuse, de la Valkyrie au tank, du porte-avions géant au dragon de glace, du phénix au ninja, du robot à la transformers à une véritable copie d'ultraman, il y'a de tout, et de n'importe quoi.



Il y'en a pour tous les goûts.


Vraiment tous les goûts.




Le combat se termine lorsque tous les robots d'en face (ou les votres, si vous êtes trop mauv...Pas assez préparé) ont été dézingués par vos soins. Simple, mais addictif au possible.


Le jeu se termine en une dizaine d'heures, et est donc assez court, mais dispose d'une replay value (han comment je parle trop bien Anglais !) extrêmement élevée, puisqu'il y'a des centaines de robots à collectionner, dont la plupart sont impossibles à obtenir lors d'une première partie. J'en suis par exemple moi-même à mon 26ème replay. Non, je plaisantes même pas.
Il est à noter que l'histoire varie à chaque replay, et si vous vous donnez la peine de faire les missions dans un ordre différent, certains de vos anciens ennemis se joindront à vous, ou certaines nouvelles menaces se feront connaître, ce qui ajoute à l'envie du joueur lambda qui a apprécié la galerie de personnages, à refaire le jeu encore et encore.

 

Ça en fait, des bêbêtes.



J'ai eu la surprise de voir que le jeu avait été descendu par certaines critiques, et acclamé par d'autres, mais également d'apprendre que Capcom le considérait comme l'un de ses chefs-d'oeuvres.
Je vous invite donc vous aussi à vous mettre à l'abattage et à l'élevage de robots massif, si vous arrivez à mettre la main sur une copie de ce jeu sur lequel j'ai passé des heures et des heures, au lieu d'aller chercher des météorites dans la forêt. Bref, pour le Kou, je suis retombée sous le charme, et je suis repartie pour de nombreuses nouvelles heures de jeu. Allez, je Kours y rejouer, salut les p'tits loups !

Ok, promis, j'arrête les jeux de mots.

 

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Signaler

 

 

 

Ca y'est, on devait y'arriver, nous y sommes. C'est le 1er Avril.
Et que personne ne me parle de farce, de poisson, ou de poisson farci.  Pour oublier à quel point ce jour néfaste est une horreur à vivre chaque année , je vais me pencher sur dix musiques de jeux vidéos qui ont la classe. Attention, ce n'est pas un classement, et ce n'est que personnel, chacun a son opinion et je la respecte .

même pour ceux qui ont des goûts pourris.
Enfin bref. Sans préambule, voici le classement des DIX MUSIQUES DE JEUX QUI TUENT.

 

10) Pikmin : -Ai no Uta-

Qui ne se souvient pas de ce merveilleux jeu où nous envoyions des centaines de mignonnes petites créatures colorées à la boucherie, tout ça pour pouvoir rentrer chez nous dans un petit vaisseau? Comme si toute cette coupable souffrance ne suffisait pas, nos amis nippons nous avaient offert sur une capsule dorée une publicité toute mignonne, où les petites bêbêtes nous crient leur amour sans conditions, alors qu'on les envoie au casse-pipe sans vergogne.

 

9) Megaman X5 : -Duff mac Wallen theme-

On se souvient tous de la série Megaman X. Et particulièrement, on se souvient tous du niveau aquatique de megaman X5, dont la bande son était vraiment sympa !

 

8)No more Heroes II -Philistine-

Lors du combat contre Margaret, une bande son tout à fait en ...hmm..adéquation avec le personnage se fait entendre, et j'ai eu autant de mal à résister à l'envie de danser que des tirs de sniper de la jeune chanteuse.

 

7) Marvel vs Capcom 3 -Deadpool Theme-

A cause (grâce?) à cette chanson, Deadpool est un passage obligé lorsque je sélectionne une équipe dans le jeu. C'est fracassé, incompréhensible, et enervé. Comme Deadpool lui-même, en fait.

 

6) Blazblue Continuum Shift -Hekira no Sora E Izanaedo-

Cette intro est une petite merveille qui met bien dans l'ambiance du jeu (comme toutes les intros des Blazblue, en fait.), c'est pourquoi elle mérite une place dans ma sélection.

 

5) Sonic the Hedgehog 2 -sky chase-

Selon moi une des meilleures chansons d'un des meilleurs stages du jeu, qui ne comporte que d'excellentes chansons, tout simplement.

 

4) Castlevania -Vampire Killer-

Une arme est une bonne arme lorsqu'elle est bien faite. Elle devient légendaire lorsqu'elle a son propre thème musical.
A noter que je considère que Judgement n'était pas le meilleur de la série, loin de là, mais la version de Vampire killer du jeu est plus que sympa.

 

3) Zelda Majora's Mask (ha bon, on s'en doutait?) -termina field-

Qu'est ce que vous voulez que je vous dise? C'est Zelda, et c'est le thème de Zelda. Comment puis-je mieux me faire comprendre?

 

2) Final Fantasy 9 -Freyja's Theme-

Tout simplement le point culminant d'un jeu à la bande son Irréprochable. (Et accessoirement un de mes deux jeux préféré)

 

1) Dragon Valor -Forêt de Brize-

Un thème d'un des nombreux niveaux du jeu pris aléatoirement . (Pour vous démontrer que ce jeu avait une bande son épique, quelque soit le moment, du début jusqu'à la fin.) Quoi, vous ne connaissez pas Dragon Valor? C'est certainement mon jeu préféré, et il mériterait des pages et des pages d'éloges intarrissables. Enfin bref.

 

Et voilà ma petite selection terminée, en éspérant que celà vous fasse un peu oublier le florilège de blagues nulles qu'on va nous servir toute la journée et la soirée. Tenez-bon jusqu'à demain, les p'tits loups !

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
la vie du joueur : mode d'emploi

Salut les amis! Comme on est pas ici pour enfiler des perles (si c'était le cas, je suis profondément navrée, veuillez aller vous référer à un site plus pertinent sur le sujet.), voici la troisième partie de l'encyclopedie universelle sur le joueur et la joueuse , dans laquelle nous allons dévelloper un sujet passionant, en plus d'être appétissant : La nourriture.

BIEN SÛR QUE JE SAIS CUISINER, SINON A QUOI SERVIRAIT CE MICRO-ONDES?

 

Personne n'en doute, mais c'est pas pour ça qu'on aime le faire.
Il existe en fait deux catégories de personne sur terre. Les gens qui aiment cuisiner, et les gens qui n'aiment pas.
Et il y'a le joueur.

Lui, il aime parfois faire la cuisine, parfois pas. Il est souvent très bon, souvent très mauvais. Il n'y'a qu'une constante chez tous les joueurs du monde : il joue. Par conséquent, il n'a pas toujours le temps de préparer des médaillons de lotte au suprême de Homard, ce qui serait de toute façons une perte de temps, parce que c'est pas très bon, et que ça aide pas vraiment à faire évoluer ses pokémons. Heureusement, l'industrie internationale a mis fin au dilemme de la cuisson des aliments , qui embêtait le joueur depuis la préhistoire, en inventant le micro-ondes.
Certains penseront évidemment, et fort à raison : "Je croyais qu'on allait parler de cuisine, et le micro-ondes, c'est pas de la cuisine !"

J'allais y venir, petits malins. Vous voulez parler de cuisine? Allons-y.

 

Il existe plusieurs groupes d'aliments , tel qu'illustré ci-dessus. Parmis ceux-ci, on compte notamment les fruits , les légumes, les féculents,les sucres, les matières grasses, les principales sources de protéines, et les produits laitiers.
Et bien le joueur , au fil d'un long processus d'adaptation et d'évolution, a totalement éliminé les fruits et légumes de son régime alimentaire. ( A noter que la compote, la tarte et la salade de fruit en boîte sont des exceptions.) Ainsi, il a plus de place pour les aliments réellements importants à son alimentation. Parmi ceux-ci, on compte:
Les pâtes au beurre, Les pâtes à la sauce tomate (les jours de fête), la pizza, les frites, les sandwichs, les tacos, les hamburgers, et le steak haché.

Parmi certaines des boissons les plus populaires, on peut compter le coca, la bière et le jus de fruit , seule source de fibres de l'alimentation du joueur.

Le joueur est obligé de chasser pour survivre. Entre deux parties, il quitte l'enceinte douillette de son fauteuil pour aller quérir la nourriture nécessaire à son existence, dans le meilleur des cas dans un placard ou dans le frigo, et dans le pire des cas chez l'épicier du coin.

N.B: non, un joueur ne peut pas demander à une joueuse d'aller lui faire un sandwich. C'est une légende urbaine.

Lorsqu'il est arrivé jusqu'au frigo, le joueur arrive à un dilemme. En effet , celui-ci doit choisir obligatoirement l'aliment qui a l'air le plus appétissant, et le plus court à préparer,  court étant l'ouverture de l'emballage, long étant un passage au micro-ondes de 1minute 30, très long correspondant à une cuisson à l'huile sur une poêle, dans le but de retourner sur son canapé le plus vite possible.
Pour vous entraîner , imaginez-vous en situation. Il vous reste à peine 2 minutes avant le début de la prochaine manche de jeu, vous courrez jusqu'à votre réfrigérateur. Là, il ne vous reste plus que deux denrées non-périmées, à savoir un sandwich au poulpe,

 

Et un rôti de boeuf.

 

 

Je vous laisse trois secondes pour choisir.

 

 

 

 

TOP, la bonne réponse était bien entendu le sandwich au poulpe, puisque le rôti prend plusieurs heures à cuire ! (En plus, est-ce que vous mangeriez ce truc informe qui ressemble à une chenille , hein?)

C'est ainsi que je referme ce chapitre sur l'alimentation du joueur et de la joueuse, en espérant vous avoir été d'une grande utilité. A vous les studios!

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
la vie du joueur : mode d'emploi

Comment allez-vous, les amis? Dans cet article, je vais revenir sur le mode de vie de mon sujet d'étude favori , le joueur. Et je vais plus particulièrement me pencher sur l'une des phases les plus importantes de son existence, je veux bien entendu parler du repos du guerrier, d'un moment privilégié pour régénérer ses petites cellules fatiguées , le sommeil réparateur, également connu sous le petit nom de la "matinée de sommeil".


DEMAIN , JE ME COUCHES TÔT.

 

Tôt le matin , oui.
Les horaires quotidiens d'un habitant moyen, nature, sans valeur ajoutée de notre belle planète sont plutôt contraignants pour l'oeil non averti. En effet, les aztèques, en inventant le calendrier, avaient mis le doigt dans un engrenage qu'ils ne pourraient plus maîtriser. A notre époque, il y'a 365 jours environ par an, et 24 heures dans une journée ( j'ai fait des recherches étonnament approfondies sur le sujet). Si l'on enlève les heures de travail, de cours, de sorties avec les amis, les réunions de famille, les enterrements, les sorties à l'église, les heures de sport (il paraît que ça existe chez certaines minoritées extrémistes.), Les tournois de belotte et autres activités, ça ne laisse pas vraiment le temps pour jouer à des jeux vidéos. Et comme un malheur n'arrive jamais seul, il faut aussi pratiquer une activité quasi-quotidienne en plus de tout ça : le sommeil.

A quoi sert le sommeil?

En théorie, le sommeil sert à recréer le corps et l'esprit. Il se constitue d'une perte de conscience , ainsi qu'une détente musculaire générale , et se déroule en trois phases, le cycle cyrcardien, ultradien et paradoxal. Mais on s'en fout, on a tous vu l'épisode de c'est pas sorcier sur le sujet.

En pratique, le sommeil ne sert à rien. Et ça, le joueur l'a bien compris.

Pourquoi on dort?

Pour perdre du temps. Peut-être est-ce un coup des reptiliens illuminati pour asservir l'humanité, ou encore une mauvaise blague des extraterrestres ayant créé les Hommes, ou peut-être que Dieu était farceur.
Toujours est-il que c'est le sommeil qui vous empêche de terminer cette partie , de finir cette page, de faire du patin à roulette à 4h du matin.

Mais c'est horrible! Que faire ?!

On se calme, comme à chaque problème, sa solution, le joueur s'est adapté. La nuit, ses sens sont décuplés. Il est plus alerte, plus vif, plus fort, plus rapide, plus intelligent. C'est pour cette raison qu'il vit presque exclusivement la nuit.

Un être humain moyen dort environ 1/3 de sa vie. Le joueur, lui, garde ce créaneau pour le Pc ou la console, puisqu'il ne dort qu'1/5 de sa vie environ. On appelle ce cycle les "Matinées de repos."
En effet, à l'instar des poules, les êtres humains normaux vont se coucher lorsqu'il fait nuit. Quelle erreur!  Le joueur, lui, ne fait que commencer les réjouissances. Il fera des raids sur son MMO, des frags sur son FPS, et insultera ses pairs jusqu'aux aurores sur les systèmes de discussion prévus à cet effet. Certaines études sérieuses ont démontré que le code génétique du joueur se rapprochait plus de celui du vampire que celui de l'être humain lambda, ce qui explique très certainement que la fatigue ne se fait sentir chez lui qu'en début de matinée, entre 4 et 6 heures.
Il ira alors se régénérer pour une matinée de sommeil bien méritée qui durera entre 2 et 36 heures de sommeil, et ce, d'une façon totalement aléatoire. Il se réveillera alors frais et dispo pour une autre journée/Semaine/année de jeu, jusqu'à sa prochaine matinée de sommeil.

Je comprends mieux! Merci pour ces informations éclairées, dorénavant, je ne dormirais plus jamais de mon existence!

J'en suis fort aise, mon ami, tu as sû tirer parti de mes enseignements. A noter qu'il est impossible de parler de sommeil chez le joueur sans détailler une des phases importantes de son existence :

LA NUIT BLANCHE

Il est prouvé scientifiquement qu'un individu possédant des cernes béantes sous ses yeux au travail ou en classe est un joueur ayant passé la nuit sur sa console. Ou alors c'est un mystérieux chasseur de tueurs en série, mais là n'est pas la question.
La nuit blanche n'est pas un évènement qu'on prévoit. C'est un évènement qui nous tombe dessus. Lorsqu'on n'a pas fait attention à l'heure par exemple. Au moment où l'on prévoit d'aller se coucher, votre gentille maman (vous lui passerez le bonjour) viens vous extirper de votre lit car il est l'heure de se lever est un bon exemple du phénomène. Un autre bon exemple est celui d'un ami qui frappe à votre porte avec de la pizza et de la bière. La nuit blanche est le même phénomène que le sommeil, mais plus court de deux petites heures, ramenant le total de sommeil quotidien à 0 heures.


N.B: Il est déconseillé pour un joueur de faire 3 nuits blanches d'affilée, sauf s'il reste de la pizza.

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Signaler
la vie du joueur : mode d'emploi

Les amis, bonsoir. Ou bonjour, ça dépend où vous vous situez géographiquement (et/ou temporairement, on sait jamais si vous êtes tombés sur une quelconque DeLorean permettant ce genre de choses.) Aujourd'hui, je vais parler d'un sujet qui nous concerne tous directement, nous, les gamers de la première heure, les lectureux, les dessineux, et autres démonitatifs en -eux, je veux bien entendu parler de l'hygiène de vie du gamer, autrement dit , la Gamer Way of Life(tm). Tout d'abord, il faut savoir qu'il existe plusieurs préceptes qui régissent la vie de la joueuse et du joueur. Ceux-ci se doivent d'en connaître les moindres détails, et même si la plupart d'entre-eux les ont maîtrisé jusqu'à leurs moindres secrets, certains sont en droit d'en connaître les ficelles qu'on acquiert la plupart du temps à l'expérience.
Bande de petits veinards va.

Aujourd'hui, nous parlerons d'un véritable fléau qui est à la fois notre pire ennemi et notre meilleure amie, je veux bien entendu parler de la Procrastination.


JE LE FERAIS DEMAIN.


Non, tu ne le feras pas demain, on le sait, tu ne trompes personne. Et surtout pas toi-même d'ailleurs.
La procrastination est le fait de tout remettre à plus tard, de ne pas avoir envie de le faire "tout de suite", et/ou d'être pris d'une soudaine envie de faire autre chose en attendant.

Un boulot à terminer? Un dessin à colorier? Ce truc terriblement rasoir à finir? Bah, peu importe. Après tout , on a pas que ça à faire , pas vrai? C'est tellement plus intéréssant de compter le nombre de crayons sur votre table, de piquer un petit somme ou d'aller faire "un petit tour" de deux heures sur internet , avant de s'y mettre. La procrastination est l'atout principal du joueur, et celà pour deux raisons . Premièrement, il vous permet de faire toutes les choses inutiles auxquelles vous ne pensiez pas pouvoir consacrer du temps. Et deuxièmement, il permet  de mettre en place un emploi du temps accomodant, où, au final, il n'y a rien à faire de la journée sur les douze prochains mois. Si vous n'avez pas d'idées sur la façon de passer votre temps précieux,  à la base imparti à des situations où la procrastination devient la seule issue valable, voici quelques bonnes idées :

-Piquer un petit roupillon.
Le + : Ca occupe.
Le - : Durée très aléatoire. Qui n'a jamais eu la sale impression d'avoir perdu 5 heures de sa vie après une petite sieste               procrastinatoire?

-Installer ce nouveau jeu vidéo pendant qu'on travaille.
Le + : En théorie, vous allez pouvoir travailler pendant et après.
Le - : C'est pas vrai. Vous allez y jouer dès qu'il sera installé, et ce pendant des heures.

-Parler à un/des ami(es) sur Facebook, Msn ,Teamspeak, mumble, chatroulette , et autres.
Le + : On peut faire autre chose en même temps.
Le - : En fait, à tout bien y réfléchir, on fait rien en même temps.

-Faire des petits croquis moches sur la table/feuille/tablette graphique
Le + : Vous vous sentez un peu artiste vous-même.
Le - : Vous vous rendez compte que vous avez mis une bonne demi-heure à dessiner ce carré.

Et bien sûr, il y'a l'option 3, pour les plus malins d'entre vous, qui consiste à travailler sincèrement et sérieusement, en dépit de toute convention de bienséance et de solidarité envers vos congénères.
Le + : Vous réussissez votre vie.
Le - : Vous êtes exclu à vie du cercle des procrastinateurs disparus, ce qui mènera sans doute à votre suicide.

 

Bien sûr, cette liste n'est pas exhaustive, il existe tellement de merveilleux moyens de perdre du temps.

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Signaler

 

 

L'internet, c'est le bien. J'en suis venu à cette conclusion après des années d'utilisation de ce formidable outil, qui permet non seulement de communiquer entre les gens, mais également de jouer en ligne, s'instruire (pas trop, quand même, n'exagérons rien), ou encore s'abreuver d'une quantité extraordinaire d'autres documentations plus ou moins recommandables. ( Vous savez très bien de quoi je veux parler. Oui, même toi, au fond.)

Pour le point info, dont tout le monde se fiche, mais qui a le mérite d'exister, saviez-vous que l'internet fût mis au point il y'a maintenant 50 ans par un programme de l'armée américaine, afin de mettre plusieurs ordinateurs en communication interne (d'où la terminologie INTERNET , hé ouais, y'en a là dedans.) dans le but que le maximum de personnel soit averti en cas d'attaque? Celà ammène deux choses distinctes.
Premièrement , les ingénieurs américains étaient encore loin d'imaginer la portée de leur découverte, qui a littéralement changé le mode de vie d'une grande partie de notre belle humanité, l'autre idée étant bien sûr que l'année 2011 marque les 50 ans de l'Internet! N'oubliez pas de fêter dignement cette date HI-STO-RIQUE en envoyant des données sous toutes les formes qu'elles soient à vos amis ! (Oui, évidemment, les photos douteuses, ça marche aussi, mais c'est pas très romantique.)

C'est grâce à notre ami Internet, que j'écris aujourd'hui cet article ho combien passionant sur mon beau Blog tout frais qui sent encore le neuf (les tapisseries sont pas encore bien collées), et que vous pouvez ainsi le lire et vous demander

" Pourquoi je suis ici déjà?"

Et bien la réponse, c'est que personne ne le sait.  Ne me le demandez pas à moi. J'en sais rien.

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Archives

Favoris