1. Jeux Vidéo Gameblog
  2. >
  3. Actualités
  4. >
    Possible prise d'otages dans les locaux d'Ubisoft Montréal, ou simple canular ? [MAJ]

Possible prise d'otages dans les locaux d'Ubisoft Montréal, ou simple canular ? [MAJ]

Par La Rédaction - publié le - mis à jour le
Image

Selon plusieurs médias québécois, une possible prise d'otages serait en cours dans un immeuble abritant notamment les locaux d'Ubisoft, à Montréal. La mairesse de la ville, Valérie Plante, a confirmé l'envoi du RAID local sur place via Twitter, sans autre détail.


À voir aussi : Ubisoft repousse les sorties de Far Cry 6 et Rainbow Six Quarantine


Mise à jour  : Selon TNA nouvelles, il s'agirait bien d'un canular. Qui risque de coûter cher au(x) petit(s) plaisantin(s)...

C'est un appel téléphonique au sein même de l'immeuble, qui aurait déclenché l'envoi des forces de l'ordre, sans autre explication. Même si selon le Journal de Montréal, "des dizaines de personnes seraient possiblement tenues en otage dans un bâtiment abritant les locaux de la compagnie Ubisoft, sur le boulevard Saint-Laurent, à Montréal."

C'est en effet ce qu'a appris l'Agence QMI, alors que la police n'était pas en mesure de confirmer l'information, en début d'après-midi (heure locale), précisant comme le veut l'usage, que des "vérifications sont en cours", via une importante opération, qui aurait commencé vers 13h 30, et qui se déroule encore à l'heure actuelle, au coin de l'avenue Saint-Viateur, dans le quartier Mile-End.

Des employés d'Ubisoft se barricadent sur le toit de l'immeuble

Sur des images diffusées par le site du Journal de Montréal, on y voit en effet des employés de la firme française, se barricader sur la terrasse située sur le toit de l'immeuble, et ayant visiblement obstrué la porte donnant accès à la terrasse, avec des chaises et des tables.

La mairesse de la ville, Valérie Plante, se dit en "communication étroite" avec le SPVM, le RAID local, qui est arrivé sur place, une heure après un appel au secours au numéro d'urgence.

Des proches d'employés d'Ubisoft se disent "sans nouvelles" depuis plusieurs heures, après de nombreuses tentatives d'appel et d'envois de SMS, et même via les réseaux sociaux.

Vers 15h15 (21h15 en France), le journaliste Félix Séguin a soutenu que l'appel ayant déclenché l'opération policière majeure ne serait pas fondé. Rien n'a toutefois été confirmé par les autorités à l'heure où nous écrivons ces lignes. Alors, simple canular, swatting ou autre chose ?

Plus d'informations, rassurantes, nous l'espérons, dans les prochaines minutes ou heures...

La police ne rencontre pas de menace à l'intérieur des locaux

La rédaction vous recommande

16 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (16)